Grossesse

Un moyen de contraception, l'allaitement?

Un moyen de contraception, l'allaitement?

iStock Photographe : iStock Auteur : Coup de Pouce

Grossesse

Un moyen de contraception, l'allaitement?

L’allaitement est bel et bien une méthode naturelle de contraception… Mais il y a plusieurs conditions à respecter afin de garantir son efficacité.

On s'est fait dire qu'une femme qui allaite est (temporairement) stérile, mais on a aussi entendu l'histoire d'une amie qui allaitait et qui est tombée enceinte sans le vouloir, quelques semaines après son accouchement. Alors, efficace ou non, l'allaitement comme moyen de contraception? «Une femme qui pratique l'allaitement exclusif produit de la prolactine de façon importante, une hormone qui favorise la lactation, mais qui retarde aussi le retour de l'ovulation et des menstruations. Cela permet effectivement d'éviter une grossesse», répond Lizanne Senécal, consultante en lactation certifiée IBCLC.

Une efficacité sous condition

Appelé la méthode de l'allaitement maternel et de l'aménorrhée (MAMA), ce moyen de contraception naturel montre une efficacité de plus de 98 %, un taux qui se compare à celui du condom lorsqu'il est utilisé correctement (97 %) et du système intra-utérin (plus de 99 %). «On peut donc très bien s'y fier, mais il y a quelques conditions essentielles à respecter», nous met en garde la consultante en lactation. Les voici:

  • L'allaitement exclusif: bébé boit uniquement au sein, il ne prend ni biberon (à moins que maman n'exprime son lait pour satisfaire à la demande) ni aliments solides.
  • L'accouchement a eu lieu il y a moins de six mois.
  • La mère allaite à la demande et il ne s'écoule jamais plus de quatre heures le jour et six heures la nuit entre chaque tétée.
  • Bébé n'utilise pas de suce (ce qui peut perturber les boires).
  • Absence de menstruation (ce qu'on appelle l'aménorrhée): faire toutefois attention à ne pas se méprendre au sujet des lochies, ces écoulements sanguins qui durent environ de deux à trois semaines après l'accouchement.

À lire aussi : Allaitement: des ressources fiables

Dès que l'on ne répond plus à l'un de ces critères (retour des règles, ou bébé qui a plus de six mois, par exemple), on doit envisager un autre moyen de contraception. Il faut savoir que les contraceptifs hormonaux (anovulant système intra-utérin, contraceptif injectable, timbre, implant, anneau vaginal) peuvent faire diminuer la production de lait; ils sont donc déconseillés durant les quatre à six semaines suivant l'accouchement. Pour en savoir plus sur les méthodes de contrôle des naissances compatibles avec l'allaitement, on en discute avec un gynécologue, un médecin de famille ou une consultante en lactation certifiée IBCLC.

 

Commentaires

Partage X
Grossesse

Un moyen de contraception, l'allaitement?

Se connecter

S'inscrire