Grossesse

La méthode Ogino pour connaître sa date d'ovulation

iStockphoto.com Auteur : Coup de Pouce Crédits : iStockphoto.com

Grossesse

La méthode Ogino pour connaître sa date d'ovulation

Avec la méthode Ogino, il est possible pour la femme de connaître sa date d'ovulation puisqu'elle se traduit généralement par une élévation de la température de son corps.

D'ailleurs, la prise de température est une technique largement utilisée par les femmes qui veulent améliorer leur chance de devenir enceinte. La période de fécondabilité débute 3 à 4 jours avant l'ovulation (ce qui correspond à la durée de vie des spermatozoïdes dans les voies génitales féminines) et se poursuit dans les 24 heures qui suivent (ce qui correspond à la durée de vie de l'ovule). Le laps de temps où la fécondation est possible n'est donc que de 5 jours, sur un cycle qui en compte en moyenne 28.

Réciproquement, la période d'infécondité commence au 2e jour après l'ovulation et s'étend jusqu'aux règles suivantes. Par contre, l'ovulation ne vient pas forcément 14 jours après le début des règles, parce que les cycles menstruels ne sont pas toujours réguliers et constants.

L'origine de la méthode Ogino

C'est un gynécologue japonais, le docteur Kyusaku Ogino, qui a découvert en 1924 que l'ovulation ne se produisait d'habitude qu'une seule fois pendant le cycle menstruel. Fils naturel d'un monsieur Nakamura, Kyusaku aurait été adopté en 1901 par la famille Ogino. Adopté ou pas, sa découverte devait aider les femmes désireuses d'enfanter à choisir le meilleur moment pour l'accouplement.

En 1928, un méchant collègue de ce Japonais, le Dr allemand Knaus, s'est servi de cette découverte pour proposer, à contrario, une méthode de contraception où l'on s'abstiendrait de relations sexuelles pendant cette même période: la méthode Ogino-Knaus. L'abstinence... seule méthode de contraception approuvée par le Vatican!

Mais le docteur Ogino s'est lui-même opposé à ce concept, à cause de l'irrégularité des règles et des grossesses non désirées qu'elle pourrait entraîner. De nombreux facteurs peuvent effectivement perturber le rythme menstruel, sans oublier la possibilité de plusieurs ovulations, voire, comme disent les Français, des ovulations «sauvages» hors des jours dits fertiles. Trop tard: le mal était fait, et la «Méthode Ogino», la mal-nommée, allait passer à la postérité. Après l'aleuromancie, ou divination par la farine, elle demeure aujourd'hui la moins efficace de toutes les méthodes prévisionnelles.

Le saviez-vous?

Les Italiens, champions de la sensualité comme de la piété, l'appelaient «Oggi, no» («pas aujourd'hui, mon chéri»). On a fait bien des blagues sur les limites de cette méthode... et sur les «bébés Ogino» qui en sont nés, en excellente santé, et heureux de faire leur entrée dans notre monde merveilleux.


Source

H.-G. Robert, H.G. Précis de Gynécologie, Paris, Masson, 1979.
Wikipédia

 

 

Écoutez cet extrait d'entrevue sur les façons et les raisons de réduire la fréquence des menstruations.

 


 

Commentaires
Partage X
Grossesse

La méthode Ogino pour connaître sa date d'ovulation

Se connecter

S'inscrire