Grossesse

5 raisons d'essayer le yoga prénatal

istockphoto.com Auteur : Coup de Pouce Crédits : istockphoto.com

Grossesse

5 raisons d'essayer le yoga prénatal

Le yoga prénatal est une excellente façon de se préparer physiquement et mentalement à l’accouchement. Un cours qui s’adresse à toutes les futures mamans, qu’elles soient néophytes ou yogi chevronnées.

Le yoga prénatal est une forme de yoga axée sur les besoins des femmes enceintes. Les cours se composent généralement d'une série d'étirements et de postures ainsi que de techniques de respiration et de relaxation. «Le but est de soulager les maux liés à la grossesse et aussi de faciliter l'accouchement en préparant à la fois le corps et l'esprit», souligne Dominique Gagné, enseignante en yoga prénatal au Centre Yoga Sangha de Montréal.

1. Le yoga est accessible

Le yoga prénatal s'adresse à toutes les femmes enceintes, qu'elles soient novices ou yogi expérimentées. Il ne présente aucune contre-indication, les exercices et les postures pouvant être adaptés selon la condition physique ou le stade de la grossesse de chacune des personnes qui assistent au cours. «On recommande aux futures mères de s'inscrire après leur premier trimestre, précise toutefois Dominique Gagné. Avant cela, la grossesse est moins concrète, les risques de fausse couche sont plus importants, puis on se sent généralement plus fatiguée et nauséeuse.» Cela dit, il est possible de suivre des cours de yoga prénatal du premier jusqu'au dernier jour de la grossesse.

2. Le yoga soulage les maux liés à la grossesse

La prise de poids et les changements métaboliques durant la grossesse entraînent divers malaises (maux de dos, problèmes digestifs, troubles du sommeil, hémorroïdes, etc.) que le yoga prénatal vise à soulager grâce à des exercices, à des étirements et à des postures ciblés. Les cours sont aussi axés sur le renforcement et l'assouplissement des muscles afin d'améliorer la posture, de relâcher les tensions dans le corps et de mieux supporter le poids de la grossesse.

3. Le yoga nous apprend à mieux respirer

Les exercices de respiration améliorent la capacité respiratoire, qui est mise à rude épreuve pendant la grossesse. Ils contribuent également à retrouver un état de calme durant cette période particulièrement stressante et à se recentrer sur son corps et sur son bébé, en plus de fournir de l'énergie. Pendant l'accouchement, les techniques respiratoires apprises aident à gérer la douleur lors du travail et rendent la poussée plus efficace.

À LIRE: Huit activités pour la future maman! 

4. Le yoga prépare le corps à l'accouchement

Les postures et les étirements effectués durant le cours ont pour but de préparer le corps à l'accouchement, en favorisant entre autres l'ouverture du bassin pour faciliter l'engagement du bébé et le renforcement des muscles abdominaux pour aider lors de la poussée. Les exercices pelviens visent quant à eux à raffermir et à assouplir le périnée afin de réduire les risques de déchirures.

5. Le yoga prépare mentalement à l'accouchement

Les différentes techniques de visualisation, de relaxation et de méditation permettent d'envisager l'accouchement avec plus de confiance. Elles offrent de précieux outils pour la gestion du stress et de la douleur lors du jour J. «Le yoga prénatal est un moment que l'on se donne pour s'arrêter et se concentrer sur sa grossesse, pour s'ancrer dans le moment présent et pour créer un lien plus fort avec bébé», conclut Dominique Gagné.

À LIRE: Huit activités pour la future maman!

 
Commentaires
Partage X
Grossesse

5 raisons d'essayer le yoga prénatal

Se connecter

S'inscrire