«Le tout-petit cherche ainsi à regagner notre attention», explique Johanne Lusignan, psychoéducatrice en petite enfance au CSSS Richelieu-Yamaska.
Ses conseils:

  • On le prépare en l'avisant qu'on doit faire un coup de fil et on lui suggère quelques activités: blocs, dessin, casse-tête, etc.

  • Il nous dérange pendant l'appel? On lui demande de patienter une fois. S'il nous interrompt encore, on raccroche, puis on l'ignore un certain temps. «Si on se met tout de suite à jouer avec lui, il aura obtenu ce qu'il voulait et fera la même chose la prochaine fois», explique Johanne Lusignan.

  • Si ça s'est bien passé, on le félicite dès l'appel terminé et on joue un peu avec lui. «Il doit comprendre que ça vaut la peine d'être patient.»

  • On limite la durée de nos appels: 15 minutes, pas plus! 

À LIRE: Mon enfant argumente sans arrêt