6-12 ans

6 trucs pour enseigner la persévérance à notre enfant

6 trucs pour enseigner la persévérance à notre enfant

istockphoto.com Photographe : istockphoto.com Auteur : Coup de Pouce

6-12 ans

6 trucs pour enseigner la persévérance à notre enfant

Notre enfant laisse régulièrement en plan ce qu’il entreprend? Il se décourage facilement? Une psychologue nous propose des trucs pour inculquer le goût de l’effort et de la persévérance.

Lui donner des tâches à accomplir

Suzanne Vallières, psychologue et auteure de la série de livres Les psy-trucs, suggère d'assigner des tâches à notre enfant. On développera ainsi à la fois sa persévérance et son autonomie. Pour ce faire, on privilégie des activités qui font partie de sa routine quotidienne comme vider sa boîte à lunch en revenant de l'école. Afin que junior s'exécute dans la joie, la psychologue propose qu'il travaille en écoutant de la musique et en dansant! Un enfant qui aura appris à persévérer dans l'exécution de ses tâches à la maison aura plus de facilité à s'adapter en milieu scolaire.

Morceler les défis

Si notre jeune a de la difficulté avec la notion d'effort, on sépare la tâche à accomplir en plusieurs parties. «Pour certains, devoir répondre à cinq questions en mathématique, c'est l'équivalent de gravir le mont Everest. En morcelant le travail, ils arriveront à le terminer», indique Mme Vallières. Pour rendre le tout agréable, on peut proposer à notre sportif de jouer au ballon durant cinq minutes entre chaque problème par exemple.

Valoriser autant les efforts que les résultats

La note de la dernière dictée est faible? Afin de maintenir notre enfant motivé, on n'insiste pas sur le résultat. On met plutôt l'accent sur les efforts déployés tout en mentionnant qu'il devra en fournir davantage pour améliorer le résultat. «Si on parle en terme d'efforts, le jeune aussi adoptera ce vocabulaire», indique la psychologue.

À lire aussi: Comment élever un bon sportif

Apprendre à son enfant à terminer ce qu'il commence

Selon Suzanne Vallières, les enfants ont tendance à faire du papillonnage (se promener d'une activité à une autre), et ça fait partie de leur développement. En revanche, comme parents, on doit s'efforcer d'amener notre jeune à terminer ce qu'il entreprend. Le principe s'applique pour les devoirs, comme pour un casse-tête ou le rangement des jouets. Pour l'y encourager, on peut fabriquer un tableau sur lequel on met une étoile à chaque fois que notre jeune termine une tâche difficile. Après 10, il a droit à une petite surprise. Ou encore, on peut jouer aux devinettes pendant qu'il range afin de le faire penser à autre chose et de rendre ainsi la tâche amusante.

Encourager les activités nécessitant un effort à long terme

En inscrivant Ti-Loup à un cours de patinage, il s'imaginera tout de suite joueur de hockey professionnel. En plus de lui mentionner qu'il éprouvera sans doute des difficultés au début et qu'il risquera de tomber, on lui annonce qu'il devra se présenter à la patinoire pour toute la durée de la session. «S'il ne prend aucun plaisir à l'activité, on pourrait décider de changer à la fin de la session. En abandonnant en cours de route, on lui lance le message qu'il n'a pas été en mesure de relever le défi», explique la psychologue.

Ne pas être trop exigeant

Dans ce cas-ci, le défi revient aux parents. «Les enfants ne sont pas des mini-adultes sur deux pattes! Si on devient trop exigeant, ils ne voudront plus fournir d'efforts. Ils vont abandonner», prévient Mme Vallières. On veille donc à leur proposer des défis à leur mesure.

 

Commentaires

Partage X
6-12 ans

6 trucs pour enseigner la persévérance à notre enfant

Se connecter

S'inscrire