13 ans et plus

Son meilleur ami est gai

Son meilleur ami est gai

Auteur : Coup de Pouce

13 ans et plus

Son meilleur ami est gai

Aborder l'homosexualité avec son enfant.

Selon une enquête sur l'homophobie menée dans une trentaine d'écoles québécoises l'an dernier, quelque 61 % des garçons expriment un malaise à l'idée d'avoir un meilleur ami homosexuel, alors que 37 % des filles ressentiraient la même chose si leur meilleure amie était lesbienne. À la lumière de ces résultats, si notre enfant est hétéro et qu'il fréquente un ami ouvertement gai, on ne peut que saluer son ouverture d'esprit et sa loyauté en amitié, constate la sexologue Nathalie Côté.

«C'est un jeune très solide sur le plan de l'identité. Il est capable de passer outre aux préjugés des autres et ne craint pas d'être rejeté parce qu'il se tient avec quelqu'un de différent.» Et non, le fait d'avoir un ami gai ne peut pas influencer l'orientation sexuelle de notre enfant car, cela se détermine très tôt dans la vie, bien avant l'adolescence.

Cela dit, il se peut que les fréquentations de notre jeune reflètent ses questionnements sur sa propre orientation; dans ce cas, s'il se confie à nous, tant mieux, mais il est probable qu'il gardera le silence tant qu'il aura des doutes. D'une façon ou d'une autre, Nathalie Côté suggère de susciter le dialogue en lui demandant ce qu'il pense de l'homosexualité de son copain. S'il refuse d'en parler ou n'est pas prêt à le faire, on respecte sa décision et on lui signifie notre soutien s'il a besoin de nous. Surtout, on évite les paroles méprisantes à propos de son ami ou de l'homosexualité en général, qui ne feraient que le blesser et l'éloigner de nous.

Commentaires

Partage X
13 ans et plus

Son meilleur ami est gai

Se connecter

S'inscrire