13 ans et plus

Mille et une raison de bouger plus

� iStockphoto.com Auteur : Coup de Pouce Crédits : � iStockphoto.com

13 ans et plus

Mille et une raison de bouger plus

Avec l’obésité croissante chez les adolescents, ces derniers ont maintenant une espérance de vie plus courte que celle de leurs parents. La solution? Bouger plus!

En Amérique du Nord, on parle de plus en plus d'obésité chez les jeunes: des adolescents de 12 ans sont aux prises avec du diabète de type 2 lié au surplus de poids.


Même si ce n'est pas ton cas actuellement, prends le temps de réfléchir à ton style de vie: es-tu plus du genre télé que «skateboard»? Vas-tu plus souvent au club vidéo qu'à l'aréna? Y a-t-il plus de poussière sur ton vélo que sur ton scooter? Est-ce que les cours d'éducation physique te dépriment?

Sport, santé et équilibre

Première évidence: le sport, c'est bon pour la santé. Ton corps est une machine constituée de parties interdépendantes. C'est comme pour une voiture: si tu laisses ta Ferrari dans le garage sans jamais la sortir, il y a des risques que le moteur «tousse» lorsque tu vas accélérer sur l'autoroute. Par contre, la même voiture bien entretenue et qui fait un tour régulièrement a beaucoup plus de chance d'être performante. Mais si, d'un autre côté, tu abuses de ta voiture, que tu la pousses trop loin ou que tu la mets dans des conditions extrêmes, toute la mécanique risque de te lâcher.

Pour ton corps, il est important de bien doser tes efforts et de te choisir un sport qui n'hypothéquera pas ton développement: par exemple, le jogging peut être une excellente activité, mais un abus chez un adolescent en pleine croissance peut entraîner des conséquences importantes au niveau des articulations. Dans toute chose, c'est l'équilibre qui compte.


Si tu fais du sport, tu seras meilleur à l'école

Faire du sport ne sert pas seulement à mettre tes muscles en action: c'est tout ton système qui s'éveille, incluant même les neurotransmetteurs qui agissent dans ton cerveau. Il ne faut pas oublier que la majorité des sports demandent de la stratégie, de la tactique et de la réflexion: voilà une autre manière de combiner corps et esprit. Donc, qui dit neurones stimulés dit énergie plus élevée, qui dit corps relaxé dit possiblement une meilleure performance scolaire. En plus, la pratique régulière d'un sport a des effets euphorisants: c'est comme une drogue, mais sans lendemain de veille, et sans la police qui te court au derrière. En plus, tu te sens mieux dans ta peau.

Si tu fais du sport, tu seras plus beau

La pratique régulière d'un sport a des conséquences positives sur ton apparence physique. En brûlant des calories et en bougeant, tu diminues la quantité d'excès de gras qui va se fixer sous ta ceinture. Courir, sauter, rouler, sollicite tes muscles: esthétiquement, mieux vaut être «ferme et élancé» que «mou et débordant». En faisant du sport à l'extérieur, tu viens d'épargner de l'argent et des séances au salon de bronzage: ta peau aura toujours un teint de santé.

Si tu fais du sport, tu dormiras mieux

Le sport entraîne une dépense énergétique et un état de détente. Tu t'endors plus facilement le soir si tu as été actif pendant la journée. Le fait de dépenser régulièrement ton énergie t'évitera de te retrouver à l'heure du coucher avec un excès de «survoltage» qui te fait rouler d'un bord et l'autre de ton lit pendant une heure avant de pouvoir t'endormir.

Si tu fais du sport, tu te feras de bons amis

Un peut comme les caméléons, les humains ont tendance à prendre la couleur de leur environnement. Même si tu as un caractère déterminé, les gens que tu fréquentes ont une influence positive ou négative sur toi. À toi maintenant de voir la qualité des gens que tu souhaites fréquenter: des jeunes actifs qui vont s'entraîner trois fois par semaine ou des «larves» de sous-sols pour qui chaque mouvement demande un effort herculéen...

Si tu fais du sport, tu apprendras la compétition

Dans la vie d'aujourd'hui, le thème de la compétition est souvent mis de côté pour laisser toute la place à la participation. Mais, même si ce n'est pas très valorisé, c'est normal que tu veuilles t'évaluer par rapport aux autres. Quoi de mieux qu'un chronomètre, une moyenne au bâton ou un ruban à mesurer pour évaluer objectivement où tu te situes par rapport aux autres. Ce n'est pas essentiel que tu vises automatiquement à être le meilleur. La belle leçon du sport, c'est d'apprendre à se mesurer avec soi-même.

Si tu fais du sport, tu apprendras à gagner et à perdre

Les parents sont fiers de leurs enfants. Une mère ne pensera jamais que son bébé n'est pas le plus beau, le plus fin. Un père est convaincu que son enfant sera plus tard un médecin ou un ingénieur qui recevra plein de prix Nobel une fois arrivé à l'âge adulte. Arrive un moment où tu penses que tu es le meilleur et que tu vas tout réussir dans la vie. Un des avantages de la compétition sportive, c'est qu'elle nous enseigne l'humilité. Il y aura toujours des meilleurs et des moins bons que toi. Quelquefois, tu vas gagner, d'autres fois tu vas perdre: c'est une des lois universelles de la vie. Aussi bien vivre avec!


Sources

Programme «Vas-y, fais le pour toi!»


Kino-Québec


 

Commentaires
Partage X
13 ans et plus

Mille et une raison de bouger plus

Se connecter

S'inscrire