13 ans et plus

Les drogues: savoir les reconnaître

Auteur : Coup de Pouce

13 ans et plus

Les drogues: savoir les reconnaître

Qu'est-ce qui fait qu'une substance est considérée comme une drogue? Est-ce que toutes les drogues sont nocives pour la santé? Voici un document de base pour informer les jeunes et moins jeunes sur le phénomène.

Selon les scientifiques, le terme drogue désigne toute substance, autre que des aliments, qui est absorbée pour modifier le fonctionnement du corps ou de l'esprit.

Les drogues peuvent ou non être prescrites par des médecins ou achetées dans une pharmacie. Elles peuvent ou non présenter certaines propriétés médicinales ou être utilisées à cette fin. Elles peuvent provenir de plantes sauvages qui poussent dans les champs ou être fabriquées en laboratoire. Elles peuvent être licites ou illicites. Leurs effets peuvent être bénéfiques ou néfastes.


Au regard de cette définition, la pénicilline est une drogue, tout comme l'héroïne. Même la pâte dentifrice qui renferme du fluorure ainsi que des désodorisants qui contiennent des agents antisudorifiques sont des drogues. Dans la mesure où la substance modifie d'une façon quelconque le fonctionnement de l'organisme ou de l'esprit, il s'agit d'une drogue.

Psychotropes
Les drogues psychotropes, aussi appelées psychotoniques, sont des drogues qui peuvent modifier ou altérer les pensées, les sensations ou les comportements d'une personne. En outre, ces drogues présentent habituellement des effets physiques, mais ce qui les distingue des autres drogues est le fait qu'elles influent sur l'esprit et les sens. Le terme «psychotrope» signifie littéralement «qui agit, qui donne une direction (trope) à l'esprit ou au comportement (psycho)».

Une grande partie des drogues prescrites chaque année au Canada sont des psychotropes. Certaines d'entre elles peuvent servir à soulager la douleur, à calmer la nervosité ou à favoriser le sommeil. Les psychotropes ne sont pas toutes nécessairement des drogues prescrites. Certains, comme la nicotine et l'alcool, peuvent être achetés et consommés par presque n'importe qui. D'autres, comme le cannabis et la cocaïne, sont des drogues illicites vendues sur le marché noir.

Comme elles modifient l'état d'esprit, ces drogues psychotropes sont celles dont l'abus est le plus répandu.

Drogues psychotropes invisibles
Comme nous savons que les drogues sont des substances qui influent sur la façon dont fonctionne l'organisme et que les drogues psychotropes sont des substances qui influent précisément sur les sens et l'état d'esprit, nous pouvons commencer à discerner que les substances que l'on consomme couramment sont en réalité des drogues psychotropes, notamment l'alcool (sédatif), le café (qui renferme de la caféine, un stimulant) et le tabac (qui contient de la nicotine, un autre stimulant). Ces substances sont si courantes et admises partout dans notre société que, bien souvent, nous oublions complètement qu'il s'agit de drogues. Pourtant, elles en sont. En fait, ces drogues psychotropes «invisibles» font partie des drogues dont l'abus est le plus répandu.Qui sont les consommateurs?
Il n'existe pas de consommateur type mais bien des situations types de consommation. Les personnes qui consomment de la drogue viennent de toutes les parties du pays et de toutes les couches de la société. Elles peuvent être riches ou pauvres, jeunes ou âgées, de sexe masculin ou féminin, intelligentes ou non, instruites ou non.

Quels sont les motifs de la consommation de drogues?
Diverses personnes consomment des drogues différentes pour des raisons tout aussi différentes. Les motifs invoqués varient suivant les substances, les personnes et les occasions. Une personne peut invoquer plus d'une raison. Les gens peuvent commencer à consommer une drogue pour une raison donnée (par exemple la curiosité, le plaisir, les pressions sociales ou pour une raison d'ordre médical) et peuvent continuer d'en prendre pour un motif complètement différent (comme une dépendance psychologique ou les pressions exercées par le groupe).

  • La curiosité
    De nos jours, on parle beaucoup des drogues, et ces dernières font couler beaucoup d'encre. Elles constituent des sujets de conversation courants. Il n'est donc pas surprenant de constater que nombre de personnes, particulièrement les jeunes, sont tentées d'expérimenter les effets des drogues. Les êtres humains sont, par leur nature même, curieux.

  • Pressions psychologiques
    Certaines personnes prendront des psychotropes pour soulager des manifestations émotives comme l'angoisse, la nervosité ou la dépression, et d'autres, simplement parce qu'elles s'ennuient. D'autres, vivant dans l'insécurité, peuvent prendre de la drogue pour augmenter leur confiance en elles-mêmes. Les jeunes peuvent en consommer pour exprimer un sentiment d'aliénation ou de révolte.

  • Pressions sociales
    Les pressions sociales en vue d'inciter une personne à consommer de la drogue peuvent être très fortes. Les jeunes peuvent être influencés par des airs populaires qui chantent la louange des drogues ou encore par des chanteurs, des musiciens ou des athlètes célèbres qui sont réputés pour prendre de la drogue. Les enfants sont particulièrement influencés par leurs parents, dont la consommation courante d'alcool, de nicotine et d'autres drogues peut quelquefois faire en sorte que l'usage de drogues semble normal ou sûr, ou même justifiable.

  • Pressions exercées par les pairs
    Dans certains groupes, l'usage de drogues est «à la page». Une telle attitude atteste que l'on fait partie du groupe, et c'est parfois la clé de l'acceptation sociale. Ceux qui ne prennent pas de drogues peuvent être tenus à l'écart. Il est difficile d'être différents, aussi les gens suivent le mouvement. Selon un sondage, 60% des jeunes, qu'ils consomment ou non de la drogue, ont déclaré que le principal avantage de la consommation de cannabis est le sentiment de faire partie du groupe, plutôt que les sensations que procure la drogue.

  • Usage préalable de drogues
    Aux yeux de certaines personnes, le fait d'essayer de la drogue pour la première fois est un pas important à franchir. Une seule expérience n'entraînera pas nécessairement une consommation régulière de la drogue, mais cette expérience peut supprimer certains des obstacles qui l'empêchent de commencer. Il est également vrai que les personnes qui consomment régulièrement une drogue donnée sont plus susceptibles d'utiliser également d'autres drogues, même si la substance consommée n'est pas considérée normalement comme une drogue (alcool ou tabac, par exemple).

  • Dépendance
    Il y en a qui prennent de la drogue parce qu'ils ont acquis une dépendance physique ou psychologique à cette drogue. Que la drogue soit licite ou non, que ses effets soient puissants ou faibles, ou que la personne en ait d'abord pris pour des raisons médicales ou autres, cela n'a aucune importance. Quand les gens continuent à prendre une certaine drogue parce qu'ils ne se sentent pas bien s'ils cessent complètement ou réduisent leur consommation de façon draconienne, on peut dire qu'ils ont acquis une dépendance.L'abus de drogues
    L'expression «abus de drogues» désigne toute consommation d'une drogue qui entraîne un problème (sauf les effets secondaires indésirables mais inévitables liés à une consommation normale de drogues utilisées à des fins médicales).

    L'abus de drogues peut donner lieu à des problèmes sur le plan de la santé, par exemple une propension plus grande à la maladie, et endommager physiquement l'organisme.

    L'abus de drogues peut entraîner des problèmes personnels comme une perte de la motivation ou une dépendance.

    L'abus de drogues peut entraîner des problèmes relationnels, notamment au niveau du couple, de la famille ou du travail.

    L'abus de drogues peut entraîner des problèmes sociaux tels qu'un accroissement du nombre de délits et des accidents de la circulation et une détérioration de la situation économique des usagers.

    Certaines drogues prescrites légalement peuvent aussi faire l'objet d'abus et causer des problèmes.

    Divers genres d'abus de drogues
    L'abus de drogues ne se limite pas aux drogues illicites comme l'héroïne, le cannabis ou la cocaïne. Toute drogue peut faire l'objet d'un abus, intentionnellement ou non.

  • Trop grande quantité
    Une personne peut abuser d'une drogue si elle en consomme une trop grande quantité. Certains médicaments présentent des effets bénéfiques lorsqu'ils sont pris à petites doses. D'autres drogues, comme l'alcool, peuvent ne présenter aucun danger si elles sont consommées avec modération. Mais le fait de consommer une trop grande quantité d'une drogue donnée à un moment donné, ou de prendre trop fréquemment de petites doses, peut provoquer des problèmes qui peuvent aller de la dépendance à la dose excessive fatale.

  • Trop longtemps
    Une personne peut abuser d'une drogue si elle en prend régulièrement pendant une longue période. Certains médicaments, comme les analgésiques, peuvent provoquer des problèmes graves si la personne en prend même lorsqu'elle n'en a plus besoin.

  • Mauvais usage
    Une personne peut, sans le vouloir, abuser d'une drogue si elle la consomme pour une mauvaise raison ou si elle ne respecte pas la posologie. Une drogue prescrite pour aider une personne à dormir peut être beaucoup trop forte dans le cas d'une autre personne. Le fait de consommer des drogues sans tenir compte des avertissements peut également mener à des problèmes graves, particulièrement dans le cas de drogues qui peuvent nuire à la conduite d'un véhicule et de drogues qui ne devraient pas être mêlées à de l'alcool.

  • Mauvaise combinaison
    Une personne peut abuser d'une drogue si elle la mélange, volontairement ou non, avec certaines autres drogues.

    Certaines combinaisons peuvent produire des effets indésirables ou inattendus. D'autres combinaisons, comme le fait de mélanger des barbituriques et de l'alcool, peuvent entraîner la mort.

  • Mauvaise drogue
    Dans le cas de certaines drogues, surtout les drogues illicites, comme le PCP (connu sous le nom d'Angel Dust), les dangers éventuels sont extrêmement graves, et il n'y a pas d'usage légitime de cette drogue chez les humains. D'autres drogues peuvent causer de graves problèmes, quels que soient la façon et le moment où une personne les consomme. Dans le cas de telles drogues, il n'y a guère de différence entre l'usage et l'abus. En consommer revient à en abuser.

    Drogues dont on abuse le plus
    Outre la caféine, la drogue psychotrope qui fait le plus l'objet d'un abus aussi bien chez les jeunes que chez les adultes est l'alcool. L'abus d'alcool est de loin la forme d'abus d'une drogue la plus répandue dans notre société; c'est aussi la plus onéreuse et la plus dommageable. À l'exclusion des drogues prescrites, la nicotine vient au second rang des psychotropes les plus consommés et le cannabis, en troisième place.


    Source: Santé Canada
  • Commentaires
    Partage X
    13 ans et plus

    Les drogues: savoir les reconnaître

    Se connecter

    S'inscrire