13 ans et plus

Le sport prend le pas sur ses études

Le sport prend le pas sur ses études

Le sport prend le pas sur ses études Photographe : iStock Auteur : Nathalie Vallerand

13 ans et plus

Le sport prend le pas sur ses études

Notre ado est un passionné de sports! Tellement, que l’activité physique prend le dessus sur ses études, et que ses résultats académiques en souffrent. On réagit comment?

Notre fils adore la natation et fait beaucoup de compétitions. Or, l'an dernier, ses études en ont souffert. Que faire?

- On conclut une entente avec lui sur le temps à accorder aux études, au même titre qu'il le fait avec ses entraînements. On en parle à son entraîneur et on lui demande son soutien.

- S'il manque de motivation pour étudier parce que le sport est sa priorité, on le sensibilise à la nécessité d'un plan B. «Comment gagneras-tu ta vie quand tu cesseras la compétition? Et si tu te blesses?» On lui rappelle que rares sont ceux qui vivent de leur sport. On prend également une position ferme en faveur des études; sinon, notre intervention sera inutile.

- S'il est au cégep, est-il dans un programme qui l'allume? Le manque de motivation résulte souvent d'un mauvais choix d'orientation.

- On l'incite à recourir aux services d'aide pédagogique de l'école pour obtenir du soutien en matière d'organisation du travail et de gestion du temps. S'il est un athlète de haut niveau, Alliance Sport-Études peut l'aider. Cet organisme, qui a des ententes avec plus d'une trentaine de cégeps et d'universités, offre divers services de soutien pédagogique.

- On songe à retirer notre jeune du sport? Attention, danger! Privé de sa passion, il peut réagir en se désintéressant complètement de l'école. Plutôt, on diminue le nombre de compétitions.

 

Merci à Philippe Bourret, conseiller à la réussite scolaire d'Alliance Sport-Études.

 

 

Commentaires
Partage X
13 ans et plus

Le sport prend le pas sur ses études

Se connecter

S'inscrire