13 ans et plus

Le bal de finissants: jusqu'où doit-on s'impliquer?

Le bal de finissants: jusqu'où doit-on s'impliquer?

Shutterstock Photographe : Shutterstock Auteur : Coup de Pouce

13 ans et plus

Le bal de finissants: jusqu'où doit-on s'impliquer?

Le bal implique 1001 préparatifs. Si nos jeunes sollicitent souvent notre aide, à quel moment doit-on tirer notre révérence? L’opinion des jeunes et l’avis d’une spécialiste.

«Mes parents vont venir au bal parce que c'est la tradition à mon collège, mais j'aurais préféré qu'ils assistent seulement au cocktail, comme ça se fait dans d'autres écoles. C'est un peu poche de fêter la fin du secondaire avec ses parents. Par contre, je m'attends à ce qu'ils paient mon habit et qu'ils viennent me chercher à la fin de l'après-bal.» Antoine, 17 ans.

«Je veux que ma mère magasine avec moi pour ma robe et qu'elle me donne des conseils, mais pas qu'elle m'impose son choix. C'est correct aussi que mes parents me fassent des mises en garde sur l'alcool, l'influence des amis, etc. C'est leur job de parents! Mais j'espère qu'ils n'exagéreront pas et qu'ils me feront confiance.» Ariane, 16 ans.

«Je souhaite avoir de l'aide de ma mère pour me coiffer. Sinon, je préfère m'arranger seule. J'ai même acheté ma robe sur Internet! Je ne veux pas voir mes parents trop impliqués dans mon bal, car je veux être avec mes amis et profiter du moment sans me sentir surveillée.» Geneviève, 17 ans.

Qu'en pense notre experte, la psychoéducatrice Caroline Lauzon:

«Normal que notre ado souhaite qu'on garde un peu nos distances quant à son bal. Il est en quête d'autonomie et d'indépendance, et cette soirée marque en quelque sorte son entrée dans le monde adulte. Mais ça ne veut pas dire qu'il n'a plus besoin de nous. La meilleure attitude quant aux préparatifs de son bal consiste donc à offrir de l'aide et des conseils, mais sans rien imposer. On évite également de projeter nos propres désirs sur notre jeune. Son bal n'est pas une reprise du nôtre! Par ailleurs, dans certaines écoles, les parents sont conviés à un cocktail avant le bal. Notre jeune voudra sans doute qu'on y soit... si les parents de ses amis y vont aussi. Sinon, ou s'il n'y en a pas, rien ne nous empêche d'organiser un petit quelque chose à la maison. Après tout, la fin des études secondaires de notre grand, ça se souligne!»

À lire aussi: L'alcool et les ados: où mettre nos limites?

Retour au dossier Bal des finissants

Commentaires

Partage X
13 ans et plus

Le bal de finissants: jusqu'où doit-on s'impliquer?

Se connecter

S'inscrire