13 ans et plus

La peine d'amour chez les adolescents

� iStockphoto.com Photographe : � iStockphoto.com Auteur : Coup de Pouce

13 ans et plus

La peine d'amour chez les adolescents

La peine d’amour est la cause principale des dépressions à l’adolescence. Bon nombre d’adultes sont portés à le banaliser. Et pourtant…

La première peine d'amour représente un moment crucial qui va permettre à l'adolescent, naguère dépendant en toutes choses de ses parents, de devenir un adulte responsable.

Rite de passage

Si la première passion amoureuse confirme la distance prise avec les parents, c'est la première peine d'amour qui fait oeuvre de rite de passage entre la dépendance de l'enfant et la maturité. Elle représente, en quelque sorte, un moment fondateur de la vie d'adulte. Tristesse confiante, dépression, tentative de suicide ou détachement: autant de mécanismes d'adaptation tributaires des expériences de séparations antérieures.

Le rôle de la mère dans l'estime de soi

Le développement socio-affectif de l'enfant est en effet jalonné de ruptures ou de moments de crise dont le dénouement influencera la capacité d'aimer et de supporter les pertes.

La mère joue un rôle fondamental. Elle soutient par la qualité de sa présence et de son regard le cheminement qui va permettre à son enfant de prendre conscience de son altérité. C'est au cours de ce processus que va se développer le narcissisme primaire puis l'estime de soi qui sont la base des dispositions relationnelles. Ainsi, le passage de la fusion avec la mère à l'individuation et la position adoptée ultérieurement dans la triade père-mère-enfant représentent des étapes charnières auxquelles vont s'arrimer les enjeux principaux de l'adolescence.

Pour plusieurs, le désir de s'affranchir des parents et la quête identitaire se concrétisent sous la forme de passions amoureuses dont l'intensité évoque le plaisir et l'angoisse de se découvrir et de découvrir le monde. Ces grands amours représentent, à un moment où les repères ne sont plus évidents, une demande de confirmation narcissique et une recherche de complétude.

Une mise à l'épreuve pour l'adolescent

Si les assises narcissiques sont chancelantes, la déception amoureuse peut provoquer un effondrement. Elle est alors ressentie comme rien de moins que la perte de soi.

Mais la plupart du temps, la première peine d'amour représente une mise à l'épreuve des stratégies adaptatives développées antérieurement. Elle est pour l'adolescent l'occasion de mieux se connaître, de revoir ses attentes face à l'autre et de modifier ses stratégies d'attachement.

  

Lisez notre dossier spécial sur l'amitié, l'amour et la sexualité à l'adolescence.

  

Le saviez-vous?

Si la peine d'amour ne s'émousse pas malgré l'écoute et le soutien de l'entourage, il peut être approprié d'orienter l'adolescent vers une ressource professionnelle, notamment un psychologue scolaire ou un intervenant en maison de jeunes.

Commentaires
Partage X
13 ans et plus

La peine d'amour chez les adolescents

Se connecter

S'inscrire