13 ans et plus

La cigarette électronique séduit (aussi) les jeunes

La cigarette électronique séduit (aussi) les jeunes

Shutterstock Photographe : Shutterstock Auteur : Coup de Pouce

13 ans et plus

La cigarette électronique séduit (aussi) les jeunes

Elle est attrayante, technologique, accessible et populaire: la cigarette électronique a tout pour séduire les jeunes. Alors, que peut-on répondre à notre enfant qui estime qu’elle est sans risque?

La lutte contre le tabagisme arrive à peine à porter ses fruits auprès des jeunes qu'un autre produit menant à la dépendance fait son apparition dans nos cours d'école: la cigarette électronique (aussi appelée e-cigarette ou vapoteuse). Attrayante, elle prend diverses formes (cigarette, cigare, cigarillo, pipe, clé USB, stylo), est offerte sous plus de 400 marques et propose plus de 7 000 arômes. Technologique, le dispositif de cette «machine à vapeur» permet de reproduire le geste de fumer ainsi que ses sensations. Accessibles, ses modèles sans nicotine sont vendus légalement (pour le moment) aux mineurs dans certains dépanneurs, tabagies, magasins à 1$ et en ligne. Populaire, elle a été rendue glamour par la publicité et de plus en plus de vedettes s'affichent en train d'aspirer sa vapeur aromatisée. Bref, la cigarette électronique semble en ce moment sur toutes les lèvres et à tous les becs... incluant ceux de nos jeunes!

Un produit d'initiation au tabac?

La Société canadienne de cancer (SCC) - Division du Québec vient de publier quelques statistiques qui révèlent sa popularité auprès des jeunes de la province:

  • Quelque 5 000 élèves de la 6e année du primaire (8,5%) et plus d'un élève sur trois du secondaire l'ont déjà utilisée.
  • Parmi les élèves du secondaire qui n'ont jamais fumé, 18% avouent avoir déjà vapoté.
  • Environ 31% des élèves qui ne l'ont jamais essayée souhaiteraient le faire éventuellement.

Face à ce véritable phénomène de mode, les organismes de santé publique craignent que la cigarette électronique n'enraye les efforts menés jusqu'à maintenant pour lutter contre le tabagisme. «On appréhende l'attrait qu'elle peut exercer sur les jeunes non-fumeurs. On craint entre autres que les jeunes qui essaient ce produit en viennent à se tourner vers la cigarette conventionnelle après avoir développé une dépendance à la nicotine. Mais il est trop tôt pour savoir si c'est le cas», commente Annie Montreuil, chercheuse dans l'équipe de la lutte contre le tabagisme de l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ).

Dangereuse ou pas?

  • Faisant l'objet d'un vif débat public, la cigarette électronique ne fait pas l'unanimité auprès des chercheurs et des spécialistes de la santé, qui se questionnent toujours sur ses risques et bienfaits. On a donc raison de s'inquiéter de l'intérêt qu'y portent nos enfants. Mais que peut-on répondre à un jeune qui soutient qu'elle ne présente aucun danger?
  • Même si elle comporte moins d'impuretés et de produits nocifs que la cigarette conventionnelle, elle peut contenir des substances chimiques potentiellement toxiques.
  • Des études ont trouvé de la nicotine dans certaines e-cigarettes qui devaient en être exemptes... et la nicotine crée une dépendance.
  • Comme c'est un produit relativement récent, on ne connaît pas encore les effets sur la santé de son utilisation à long terme.
  • Des études ont noté la présence de substances possiblement cancérigènes ainsi que des traces de métaux lourds dans la vapeur émise par certaines marques d'e-cigarettes.
  • Il n'existe en ce moment aucune norme de fabrication, donc peu de contrôle de la qualité, autant pour le dispositif de vaporisation que pour le contenu des cartouches.

À lire: Les meilleurs trucs pour arrêter de fumer

 

Commentaires

Partage X
13 ans et plus

La cigarette électronique séduit (aussi) les jeunes

Se connecter

S'inscrire