13 ans et plus

Adolescents et fellation: pas juste un jeu

iStockphoto Photographe : iStockphoto Auteur : Coup de Pouce

13 ans et plus

Adolescents et fellation: pas juste un jeu

Sans être généralisés, les concours de fellation font partie des rites sexuels de certains groupes d'adolescents. Pratiqués dans les fêtes, voire à l'école, ces concours ont pour but de couronner la reine de la... sucette.

Le hic là-dedans? La fellation est un geste intime, personnel, qui vulnérabilise autant celui qui la reçoit que celle (ou celui) qui la prodigue et qui ne constitue surtout pas un spectacle. Bref, tout le contraire de ce qui apparaît sur les sites XXX. La banaliser en en faisant l'objet de concours, c'est entretenir une vie sexuelle dont les perceptions sont faussées.

La pornographie et la fellation

La pornographie accorde une telle importance à la fellation qu'elle en fait le centre du plaisir masculin. En plein développement de leur sexualité, beaucoup de jeunes hommes ont tendance à regarder de la pornographie, laquelle est pour ainsi dire à portée de main sur Internet. La représentation mentale qu'ils se font alors de la fellation telle qu'«enseignée» par le Net devient un élément central de leur sexualité.

De plus, étant donné que la porno s'attarde rarement au plaisir du point de vue féminin, ses images axées sur le pénis, et obligatoirement la fellation, amènent les hommes à être encore plus centrés sur leur engin et sur la fellation, au point parfois d'écarter le coït dans leurs relations sexuelles. Comme si, pour atteindre le degré d'excitation requis dans un monde axé sur la performance, il fallait impérativement débuter par un pompage en règle.

Le danger? Que la fellation devienne la norme, le critère de base de toute relation sexuelle, que celui qui se la fait donner oublie la personne en n'étant concentré que sur sa bouche et qu'il considère cette dernière comme une machine dénuée d'émotions. Encourager la compétition en matière de sexe oral ne fait qu'exacerber sa banalisation. La fellation devient alors dépourvue d'émotions.

Poupées gonflables

Dans les concours, ce qui importe, c'est la performance de la fille, qui se transforme donc en objet procurateur de jouissance, comme une poupée programmée pour sa tâche. Elle n'a d'autre choix que de s'appliquer à être propulsée - et non déclassée - du palmarès de la «pipe». Ainsi, elle est dénuée de toute personnalité ou émotion, puisque seules l'habileté et la bouche comptent.

Résultat: une dépersonnalisation de la sexualité qui fait en sorte de développer chez les jeunes hommes la propension à privilégier leur plaisir, au détriment de celui de sa (ou son) partenaire.

«Être» dans la sexualité

Se faire faire une fellation au sein d'un concours peut certes procurer un plaisir immédiat. Sauf que, en évacuant les notions de séduction et d'intimité de même que le plaisir du partenaire, il devient difficile de développer des relations à plus long terme, car les habilités relationnelles, sexuelles et érotiques qui permettent d'apprendre à connaître l'autre et de partager le plaisir dans l'intimité ne sont pas sollicitées.

Si la participation à ces concours est fréquente, le grand risque est que la sexualité reste centrée sur la fellation, au détriment de la ou du partenaire. Il faut comprendre que la sexualité ne se base pas sur la capacité à «bien faire» les choses, mais sur l'intimité, le plaisir procuré, reçu et partagé.

Les ITS et la fellation

En outre, cette banalisation de la fellation entraîne une autre sorte de conséquence: on oublie que les ITS peuvent se propager par la fellation. Encore plus troublant: les ITS dans la gorge sont en recrudescence. Le port du condom n'est donc pas farfelu ni superflu durant la fellation. Le VIH peut aussi être transmis par sexe oral s'il y a des lésions dans la bouche. Évidemment, votre partenaire appréciera davantage les condoms «à saveur» que ceux sans.

L'avenir

L'hyperbanalisation de cette activité sexuelle risque d'avoir un impact sérieux sur les notions de désir et de plaisir chez la personne centrée sur elle-même. L'apprentissage de l'intimité, de la capacité à faire plaisir à l'autre et à partager son excitation, des aspects plus sensuels de la sexualité et de sa globalité (elle ne se résume pas au sexe oral) est important si on veut s'investir dans une relation sérieuse.

Car, si votre blonde ou votre chum vous traitait comme un objet uniquement bon à satisfaire ses pulsions sexuelles, comment réagiriez-vous? Devant tant d'égoïsme, vous risqueriez de mettre fin à cette relation, pas vrai?

Lire aussi: Les concours de fellation

Commentaires
Partage X
13 ans et plus

Adolescents et fellation: pas juste un jeu

Se connecter

S'inscrire