0-5 ans

Retard de développement: quand doit-on s'inquiéter?

Retard de développement: quand doit-on s'inquiéter?

Retard de développement: quand doit-on s'inquiéter? Photographe : iStock Auteur : Solène Bourque

0-5 ans

Retard de développement: quand doit-on s'inquiéter?

Le développement de notre enfant est-il «normal»? Une question que tous les parents se posent un jour ou l'autre. Pour y voir plus clair, on lit ce qui suit.

Mathieu, 2 ans, est capable de lancer un ballon avec sa grande soeur de 5 ans, mais il parle à peine. Irina de son côté parle beaucoup, mais est encore aux couches à plus de 3 ans et demi. Le développement de ces enfants est-il normal?

Comme parent, on est habituellement très attentif au développement de notre enfant. Autant on se réjouit de ses petits et grands progrès, autant on s'inquiète du rythme parfois plus lent de certains aspects de son développement. Mais comment distingue-t-on l'enfant qui est tout simplement «plus lent» de celui qui présente un réel retard de développement? Et surtout, quelles sont les ressources qui s'offrent à nous?

Le développement... unique des enfants!
On doit d'abord savoir que le développement normal de l'enfant suit un ordre prévisible. Par exemple, les enfants apprennent d'abord à s'asseoir, se promènent ensuite à quatre pattes, se tiennent en appui sur les meubles puis enfin, marchent seuls, même s'ils ne le font pas tous au même âge. On comprend donc que chaque enfant est unique et se développe à son propre rythme: il a ses propres intérêts, ses préférences qui font qu'il se développera différemment de son frère, son ami ou son petit voisin. Ainsi, l'enfant plus sportif se développera plus rapidement au niveau de sa motricité, alors que l'enfant sociable aura une plus grande motivation à apprendre à parler pour communiquer avec ses amis.

Mathieu, par exemple, se développe très bien au niveau moteur même si son langage est moins élaboré. Pour Irina, c'est la sphère de l'autonomie qui semble plus difficile à acquérir malgré de grandes forces à d'autres niveaux. Les parents de Mathieu et Irina n'ont pas à s'inquiéter: un des aspects du développement de leurs enfants semble tout simplement plus lent que les autres.Au niveau des apprentissages, on peut aussi observer des «poussées de développement». Ainsi, quelques semaines, où on a l'impression que notre enfant n'a rien appris de nouveau, pourraient être suivies de plusieurs nouvelles acquisitions en peu de temps. On le remarque surtout au niveau du langage – plusieurs nouveaux mots appris en peu de temps –, mais cela se produit aussi au niveau des différentes sphères du développement: motricité, autonomie, socialisation, etc.

Francine Ferland, ergothérapeute et auteure du livre Le développement de l'enfant au quotidien – Du berceau à l'école primaire, divise le développement de l'enfant en huit sphères qu'on doit voir comme les parties d'un tout, un peu comme les pièces d'un casse-tête unique en son genre. Or, si certaines pièces du casse-tête sont plus petites, conséquemment d'autres sont plus grandes. Pour la plupart des enfants donc, un ou deux morceaux seront plus grands que les autres. Ils représenteront ses forces et ses intérêts. Les morceaux plus petits constitueront ses petits défis au quotidien.

Quand s'inquiéter, quand consulter?
Si on constate que notre enfant n'est vraiment pas au même niveau que les autres enfants de son âge, ou encore que son développement ne suit pas un ordre prévisible, on commence par questionner notre entourage. On demande alors l'avis de son éducatrice à la garderie, d'une amie ou d'un membre de la famille pour voir si notre signal d'alarme est ressenti par d'autres.

Si c'est le cas, on peut essayer de se rappeler la séquence de ses apprentissages précédents. Il ne marche pas encore et on est inquiet? Est-ce qu'il s'est tenu assis longtemps, est-ce qu'il a eu de la difficulté à marcher à quatre pattes? On devra peut-être alors retourner quelque peu en arrière avec lui pour mieux recommencer.


Si les inquiétudes persistent et qu'on souhaite consulter un professionnel, le premier contact à faire est au CLSC du quartier. Les listes d'attente sont parfois longues, mais les services y sont gratuits. On peut aussi se diriger vers une évaluation en pratique privée, qui coûtera plus cher, mais qui permettra de faire le point plus rapidement sur nos inquiétudes et connaître les ressources qui s'offrent à nous.

Voici, en terminant, quelques ordres professionnels où vous pourriez trouver les intervenants que vous cherchez:

Commentaires

Partage X
0-5 ans

Retard de développement: quand doit-on s'inquiéter?

Se connecter

S'inscrire