0-5 ans

Pourquoi et comment assainir la chambre de notre enfant?

Pourquoi assainir la chambre de notre enfant?

Pourquoi et comment assainir la chambre de notre enfant?

Photographe : istockphoto.com Auteur : Catherine Mainville-M.

0-5 ans

Pourquoi et comment assainir la chambre de notre enfant?

Les nez qui coulent sont communs durant l’enfance. Jusqu’à huit ans, les enfants peuvent avoir de six à huit rhumes par année. Pour éviter que ces virus mènent à des infections comme une sinusite ou une otite, il est important de voir à la qualité de l’air qu’ils respirent, en particulier dans leur chambre.

La chambre à coucher est la pièce de la maison où notre enfant passe le plus d’heures par jour. Même en dormant, il est exposé aux irritants et allergènes qui peuvent s’y trouver. La température et le taux d’humidité peuvent aussi influencer la qualité du fonctionnement des voies respiratoires. Par exemple, la chaleur et le manque d’humidité dans l’air assèchent les muqueuses et les sécrétions nasales, et augmentent les risques de congestion et de saignement. À l’opposé, un taux d’humidité trop élevé favorise la prolifération des moisissures et des acariens. Selon la Dre Marie-Claude Quintal, oto-rhino-laryngologiste au CHU Sainte-Justine, la température de la chambre devrait être de 19 à 20 °C et le taux d’humidité, de 35 à 50%.

La faute aux acariens?

Les acariens sont des parasites qui vivent dans la poussière et se nourrissent de nos petites peaux mortes. Inoffensives, ces bestioles peuvent toutefois engendrer des rhinites ou de l’asthme si notre enfant y est allergique. «Or, comme pour les autres allergènes respiratoires (pollen, animaux, moisissures), l’allergie aux acariens est difficile à diagnostiquer avant l’âge de cinq ans, puisque l’enfant n’y a pas été exposé depuis assez longtemps», explique la Dre Quintal. Il est donc préférable de voir à la qualité de l’air de la maisonnée, en particulier si les congestions nasales et autres infections y sont monnaie courante.

Conseils pour assainir la chambre

  • Si personne ne souffre d’allergie aux pollens, on ouvre les fenêtres de 5 à 10 minutes par jour pour aérer la maison.
  • À l’aide d’un thermomètre-hygromètre, on garde la température et le taux d’humidité de la pièce à l’œil. Au besoin, on se procure un déshumidificateur ou un humidificateur qu’on nettoie toutes les semaines à l’eau chaude savonneuse.
  • On privilégie le chauffage électrique ou à l’eau chaude. Si on chauffe à l’air pulsé, on recouvre les bouches d’aération d’un tissu filtrant qu’on change chaque semaine. On nettoie régulièrement les sources de chauffage et de climatisation.
  • Toutes les semaines, on époussette avec un linge humide, on passe l’aspirateur sur le plancher et les meubles et on passe la vadrouille humide. Chaque saison, on passe l’aspirateur sur le matelas et le sommier.
  • Une ou deux peluches sont suffisantes. On les lave régulièrement à l’eau chaude ou on les met au congélateur quelques heures pour éliminer les acariens.
  • On retire les décorations, les tapis et les objets rangés sous le lit. Ils accumulent la poussière.
  • On privilégie les oreillers et les douillettes en fibres synthétiques. Idéalement, on change l’oreiller de notre enfant tous les ans. En cas d’allergie aux acariens, on recouvre l’oreiller et le matelas d’une housse antiacarienne.
  • Toutes les semaines, on lave les draps à l’eau chaude.


Source: CHU Sainte-Justine

 

Commentaires
Partage X
0-5 ans

Pourquoi et comment assainir la chambre de notre enfant?

Se connecter

S'inscrire