0-5 ans

Mon enfant est toujours collé à moi

Mon enfant est toujours collé à moi

Philippe Germain Photographe : Philippe Germain Auteur : Coup de Pouce

0-5 ans

Mon enfant est toujours collé à moi

Que faire pour que fiston nous laisse respirer un peu? Nicole Malenfant, professeure en éducation à l'enfance au Collège Édouard-Montpetit et auteure, nous donne quelques pistes.

 

  • On s'autoévalue. Notre enfant ressent nos émotions: si on se sent coupable quand on le fait garder, qu'on revient sur nos pas trois fois pour lui donner un dernier bisou, on lui transmet notre insécurité et il redoutera autant que nous les séparations, même celles de courte durée. Le mieux: on adopte un rituel et on part dès qu'il est terminé.
  • On pose des limites. On se donne le droit de préserver notre intimité en ne lui permettant pas de nous suivre partout, à la salle de bains, par exemple. On s'assure cependant qu'il comprenne qu'on est à proximité: «Je vais à la toilette. Je ferme la porte. Je suis de l'autre côté de la porte.» On agit avec constance et on ne cède pas à ses pleurs, le cas échéant.
  • On lui permet d'avoir un objet de transition. Si notre enfant traîne partout sa doudou ou sa peluche favorite, on la lui laisse. Elle le réconforte et le rassure en notre absence.
  • On annonce nos départs. Quand on sort sans fiston, on l'avise à l'avance. «Ce soir, je vais au cinéma et Audrey viendra te garder. Lorsque je reviendrai, tu dormiras, mais je te donnerai un gros bec.» Surtout, on ne part jamais en catimini! Notre tout-petit craindrait ensuite constamment de nous voir disparaître.
  • On favorise son autonomie. On lui confie de petites tâches, comme ranger quelques jouets ou sortir son pyjama. Plus il se sentira sûr de lui, plus il nous laissera respirer. 

Pour des conseils sur l'éducation, on consulte le blogue de Nicole Malenfant au petitmatin.com.  

À LIRE: Aider notre enfant à gérer ses émotions

 

Commentaires

Partage X
0-5 ans

Mon enfant est toujours collé à moi

Se connecter

S'inscrire