0-5 ans

L’ostéopathie post-partum et pédiatrique

L’ostéopathie post-partum et pédiatrique

istockphoto.com Photographe : istockphoto.com Auteur : Coup de Pouce

0-5 ans

L’ostéopathie post-partum et pédiatrique

L’ostéopathie post-partum est une façon d’aider les nouvelles mamans à surmonter les changements physiques liés à l’accouchement. Et pourquoi ne pas faire profiter bébé de l’ostéopathie pédiatrique?

L'ostéopathie post-partum

L'ostéopathie post-partum va permettre aux jeunes mamans de se sentir bien après leur grossesse et leur accouchement. Durant la grossesse, le corps subit progressivement des changements, dont l'augmentation du volume du ventre et les changements hormonaux. À l'accouchement, c'est un changement physique et neuroendocrinien brutal qui se produit. Ce changement serait à l'origine de la dépression post-partum que l'on appelle communément le « baby blues ».

Des atteintes physiques peuvent aussi provoquer des douleurs ou des dérèglements, autant au niveau cardio-respiratoire, digestif ou uro-génital. La plupart des femmes viennent consulter après leur accouchement pour des douleurs lombaires (souvent à l'endroit où la péridurale a été faite), des douleurs ou troubles digestifs (une digestion qui ne revient pas à la normale), des maux de tête, des douleurs pelviennes.

Il est également possible de voir un ostéopathe pour les séquelles d'une déchirure ou d'une épisiotomie, des problèmes d'allaitement (peu de lait), une fatigue générale ou une irritabilité non connue auparavant.

Le suivi ostéopathique pendant la grossesse va prévenir en partie ces phénomènes, mais il est recommandé de consulter après l'accouchement pour continuer la prise en charge et la surveillance des systèmes. Un tel suivi permettra d'éviter tout débalancement ou, s'il y en a déjà un, en assurer la régulation.

Il est important que la maman consulte, car si elle n'est pas au meilleur de sa forme lors du retour au travail de son conjoint, elle risque de s'épuiser très rapidement. La mère devrait profiter du congé de paternité pour venir seule en salle. Je dis toujours à mes patients, si vous voulez être là pour les autres quand ils en ont besoin, il faut prendre soin de vous avant tout. « L'homme qui boite, n'aidera pas le vieillard à avancer ».

L'ostéopathie pédiatrique

Les nouveaux nés aussi peuvent bénéficier de l'ostéopathie, et ce, dès les premières heures suivant la naissance.

Il y a plusieurs raisons de faire voir son enfant par un ostéopathe, mais la principale est de permettre au thérapeute de vérifie que rien ne se soit bloqué lors de l'accouchement.

La naissance est le premier traumatisme que chacun subit dans sa vie et le nombril est la première cicatrice qui nous rappelle qu'une naissance n'est pas anodine. Partant de ce postulat, tout nouveau-né devrait passer dans les mains d'un ostéopathe.
Que recherche l'ostéopathe chez un enfant?

Chaque enfant a un historique, dès la naissance. Au jour 0, il a peut-être déjà connu beaucoup de choses dans le ventre de sa maman (accident, stress, anxiété, intoxication alimentaire, infection virale ou bactérienne, joie, peine, etc.); tout ce que la mère a subi ou ressenti pendant la grossesse. Mais il y a quelque chose qui lui est spécifique, c'est sa position dans le ventre de sa maman, ainsi que sa libération (l'expulsion).

Dans le ventre de sa maman, l'enfant peut être dans une position plus ou moins adéquate. Il peut subir une pression du bassin de sa mère sur son crâne, il peut se retrouver en extension, se présenter par le siège, avoir les bras dans des positions inhabituelles, etc.

Lors de l'accouchement, des pressions s'exercent sur le crâne, le thorax et le bassin de l'enfant. Elles sont nécessaires au dynamisme de ses systèmes cardio-pulmonaire, digestif et crânien, mais quand elles sont trop fortes elles peuvent causer des dysfonctionnements de certains systèmes. L'enfant peut alors subir certaines manifestations telles que:

            - des plagiocéphalies (tête plate), torticolis;

            - des régurgitations, constipations;

            - des troubles du sommeil, agitation, pleurs récurrents;

            - des troubles de passivité ou « d'hyperactivité ».

Il se peut également qu'il y ait des manœuvres pratiquées pour faciliter l'expulsion (forceps, ventouse, pression sur le ventre de la maman), ou que l'enfant naisse avec un bras luxé (l'obstétricien peut recourir à une traction sur le bras pour sortir l'enfant), une clavicule fracturée ou le cordon ombilical autour du cou.

Les manipulations ostéopathiques pédiatriques sont douces et sans douleur pour l'enfant. Il peut pleurer durant la consultation, souvent à cause d'un inconfort durant la séance, mais il ne ressent pas de douleur. Les adultes expriment leur inconfort par la parole, alors que les bébés le font par des cris et des pleurs.

Références

www.victorbabey.com et www.osteomtl.com

 

 

Commentaires

Partage X
0-5 ans

L’ostéopathie post-partum et pédiatrique

Se connecter

S'inscrire