Jardinage

Un aménagement paysager, ça se planifie!

Shutterstock Auteur : Coup de Pouce Crédits : Shutterstock

Jardinage

Un aménagement paysager, ça se planifie!

Avec un paysagiste
Il faut réserver ses services au bon moment et bien se préparer avant de le rencontrer. Un plan d'aménagement complexe peut coûter plusieurs centaines de dollars. Mais on peut s'en tirer pour 300$ à 400$ si on s'impose une démarche préparatoire de réflexion. Si on saute cette étape, le paysagiste devra la faire avec nous, ce qui entraîne une augmentation des coûts.

Des pistes de réflexion
Goûts: rocaille, pergola, fontaine, bassin de plantes aquatiques, éclairage d'ambiance, muret, arbres fruitiers, attraction des oiseaux, etc.

Principaux usages: baignade, détente à l'ombre, coin de jardinage ou de réception, stationnement, aire de jeu pour les enfants, remise, etc.

Éléments existants: éléments à valoriser (arbres, ruisseau, pierres).

Contraintes: topographie, drainage, nature du sol, règlements municipaux, etc.

Entretien: combien de temps veut-on y consacrer?

Budget: combien est-on prêt à investir? Les gros projets peuvent être échelonnés sur plusieurs années. On fixe alors des priorités annuelles.

S'y prendre tôt et miser sur l'automne
Réserver si possible les services d'un paysagiste dès le mois d'août… pour l'année suivante. Au printemps, les paysagistes font les travaux pour lesquels on a réservé leurs services... l'automne précédent! Les paysagistes travaillent jusqu'au gel. Se renseigner sur leurs disponibilités pour l'automne, une saison où les prix sont moins élevés.

 

À lire aussi: 12 plantes pour les cours ombragées

 

Dernière révision: avril 2015

Faire nous-même notre aménagement

· Fignoler le plan assez tôt pour pouvoir passer à l'action dès le mois de mars.

· Faire la démarche de réflexion suggérée précédemment.

· Faire un croquis du site.

· Camper le décor souhaité: localisation des plates-bandes, du potager, du jardin d'eau...

· Noter les zones ombragées et ensoleillées, et les particularités du sol.

· Aller au centre de jardinage avant la cohue. Le choix des plantes est stratégique! Il faut connaître leur taille à maturité, leurs exigences, les périodes de floraison... On se rend au centre-jardin, croquis en main et avant l'achalandage printanier pour que le personnel ait plus de temps à nous consacrer.

Quelques repères printaniers
Mars
· Dresser l'inventaire de nos outils de jardinage.
· Semer à l'intérieur nos annuelles pour le jardin.
· Acheter les articles d'extérieur pour profiter des bas prix.

Avril
· Mi-avril: enlever les protections hivernales des conifères et arbustes peu fragiles.
· Planter les arbres et les arbustes à racines nues dès que le sol est dégelé.
· Après la mi-avril: tailler les arbustes à floraison estivale et à feuillage décoratif.
· Racler le gazon et passer le rouleau, au besoin.

Mai
· Planter les bulbes de glaïeuls.
· Diviser hostas et hémérocalles.
· Semer les vivaces qui fleuriront l'an prochain.
· Acheter les annuelles et les planter aux dates recommandées.

 

À lire aussi: Déco: 10 idées pour la terrasse

Dernière révision avril 2015 

Commentaires
Partage X
Jardinage

Un aménagement paysager, ça se planifie!

Se connecter

S'inscrire