Décoration

Rénovation de la cuisine: 10 erreurs à éviter

Rénovation de la cuisine: 10 erreurs à éviter

10 erreurs à éviter quand on rénove la cuisine Photographe : iStock Auteur : Simon Diotte

Décoration

Rénovation de la cuisine: 10 erreurs à éviter

Voici dix pièges à éviter lorsqu’on rénove une cuisine.

1. Acheter un style, alors que les modes changent si rapidement. «On devrait se laisser guider uniquement par nos besoins», explique Nancy Ouellet, designer en chef chez Club cuisine BCBG.

2. Se prendre pour des experts en travaux manuels pour épargner quelques dollars. «On risque de regretter notre carrelage imprécis dans notre nouvelle cuisine à 20 000$», prévient Brigitte Lafleur. Rénover n'est pas à la portée du premier venu. «Là où on peut économiser sans être une experte, c'est en effectuant soi-même la démolition», précise Nancy Ouellet.

3. Conserver l'ancien plancher de cuisine pour économiser des sous. Si on investit 15 000$ pour la rénovation de la cuisine, autant que tout soit nickel. Sinon, on se reprochera longtemps de ne pas avoir changé notre vieux revêtement de sol», indique Nancy Ouellet.

4. Se payer une cuisine de manoir dans une maison modeste. Si on veut récupérer notre investissement à la revente, le coût d'une cuisine neuve ne devrait pas dépasser 15% - excluant les électroménagers - de la valeur de la propriété. «Au-delà de ce montant, le surplus ne va que satisfaire votre bonheur personnel », mentionne Nancy Ouellet.

5. Faire affaire avec un cuisiniste avec qui le courant ne passe pas. «Ce n'est pas parce qu'il a fait un bon travail chez votre beau-frère que c'est la personne désignée pour vos rénos. Laissez-vous guider par votre instinct», conseille Johanne Denis.

6. Croire qu'on peut gérer un chantier sans aucune expérience en la matière. «Rénover une cuisine est d'une complexité inouïe. La synchronisation des corps de métier est primordiale. Si vous travaillez déjà à temps plein, c'est la recette parfaite pour un désastre», prévient Johanne Denis.

7. Refaire la cuisine et la salle de bains en même temps. «Oui, ça peut être pratique et un peu plus économique, mais ce sont des travaux majeurs très difficiles. Les risques d'erreurs augmentent», signale Johanne Denis. Surtout si on ne dispose que d'une seule salle de bains.

8. Négliger l'éclairage. Quand les murs sont fermés, il est trop tard pour y penser. «On planifie trois types d'éclairage: l'éclairage global, qui illumine la pièce en général, l'éclairage spécialisé, qui se dirige vers les plans de travail (évier, comptoir et intérieur des armoires, au besoin), et l'éclairage d'ambiance», explique Nancy Ouellet.

9. Vouloir une cuisine neuve en criant ciseau. «Entre la planification (rencontre avec la designer, esquisse des plans détaillés, soumissions, etc.) et l'inauguration de la nouvelle cuisine, on devrait prévoir au moins trois mois, voire quatre mois si on ne veut pas se stresser», conseille Nancy Ouellet. Pour les travaux eux-mêmes (excluant la démolition), il faut compter un minimum de trois semaines (selon Johanne Dupuis, il serait toutefois inacceptable que ça dure plus de deux mois).

10. Embaucher le plus bas soumissionnaire. «Si cet entrepreneur général est libre comme l'air et soumissionne à très bas prix, je me poserais de sérieuses questions sur ses compétences, car les bons entrepreneurs ne chôment pas!» soutient Johanne Denis. Attention, les plus bas soumissionnaires sont souvent les spécialistes des extras.

Un bon investissement?
Les investissements dans la cuisine affichent un taux de récupération approximatif de 75% à 100% au moment de la revente, selon une étude de l'Institut canadien des évaluateurs. 

Découvrez le témoignage d'Émilie et Julie qui ont dû rénover leur cuisine après un dégât d'eau dans votre Coup de pouce d'avril 2016, page 116.

À lire aussi: Réno cuisine: 6 trucs pour éviter les mauvaises surprises

Retour au dossier Rénovations

Commentaires

Partage X
Décoration

Rénovation de la cuisine: 10 erreurs à éviter

Se connecter

S'inscrire