Animaux

Notre animal a-t-il besoin d'un psy?

Auteur : Coup de Pouce

Animaux

Notre animal a-t-il besoin d'un psy?


Comportementaliste canin depuis 20 ans, Sylvain Duchesneau connaît bien la psychologie des chiens. On lui a posé quelques questions à propos de son métier.


Qu'est-ce qu'un comportementaliste?
On peut le comparer un peu à un psychologue. C'est un professionnel qui connaît la psychologie de l'animal, qui comprend ses réactions et est en mesure de corriger des comportements déviants. Les principaux «clients» des comportementalistes sont les chiens, car ils sont beaucoup plus influencés par l'humain que les chats ne le sont, par exemple.


En quoi un comportementaliste est-il différent d'un éleveur ou d'un zoothérapeute, par exemple?
Un éleveur est une personne qui s'occupe de l'accouplement des animaux, par exemple un éleveur de Labrador, de Rottweiler... Un zoothérapeute se sert de l'animal pour traiter des personnes, il travaille à partir de la psychologie humaine et non animale. Il y a aussi l'éducateur qui apprendra notamment à l'animal à sociabiliser et au maître à adopter la bonne attitude à son égard. Je conseille d'ailleurs fortement à tous propriétaires de chiens d'aller voir un éducateur quand leur animal est jeune ou sitôt qu'ils l'acquièrent. C'est très important, car cela peut justement éviter qu'un animal développe des comportements déviants.


Comment reconnaître un professionnel d'un charlatan?

Ce n'est pas toujours évident, car cette profession n'est encadrée par aucune loi. Il n'y a pas non plus de formation officielle pour exercer ce métier. Bref, n'importe qui pourrait se prétendre comportementaliste. Cela dit, il y a moyen de réduire les risques de tomber sur un charlatan. Je conseille d'abord d'aller rencontrer la personne pour discuter avec elle. Depuis quand pratique-t-elle? Quels sont les résultats qu'elle a obtenus? Peut-elle donner des références? Quelle est sa méthode? Si celle-ci ne nous parle, par exemple, que d'obéissance, on se méfie. Un comportementaliste ne donne pas de cours d'obéissance, il tente de comprendre et de corriger certains comportements ou réactions de l'animal. Un autre exemple, si la personne nous affirme qu'elle arrivera à de bons résultats sans qu'on ait besoin d'assister aux sessions, on cherche un autre professionnel! Un comportementaliste doit travailler avec le propriétaire de l'animal, ça va de soi. Car ça sera la plupart du temps à ce dernier de changer ses propres comportements afin que l'animal change aussi.

 


En quelles circonstances devrait-on consulter?
Ça peut varier. Le plus souvent, il s'agit de problèmes de sociabilisation ou de hiérarchie (par exemple, un maître qui laisse son animal le dominer). Il peut aussi s'agir de problèmes d'anxiété, d'agressivité, d'hyperactivité... Quel que soit le problème, je recommande fortement de ne pas attendre avant de consulter. Si un chien a montré des signes d'agressivité pendant des années et qu'un jour, il mord quelqu'un, c'est un peu tard pour consulter (même s'il n'est jamais trop tard). Il faut réagir avant que le comportement n'entraîne des conséquences fâcheuses. Par ailleurs, de plus en plus de personnes consultent à titre préventif, par exemple un couple qui s'inquiète de la réaction de leur chien à l'arrivée d'un nouveau-né.

 

Combien de temps cela prend-il pour obtenir des résultats?
Un problème peut se régler en une heure, et un autre en 15 ou 20 sessions. Ça dépend du problème, de l'animal, du maître.

Les résultats sont-ils garantis?
Personnellement, je garantie ma méthode, mais je ne pourrais pas garantir les résultats. D'ailleurs, méfiez-vous de quelqu'un qui le ferait! On peut garantir la qualité d'un cours de conduite, mais il y a toujours des accidents de la route! Je tiens à dire que 99% des problèmes peuvent se régler, et ce quel que soit l'âge de l'animal. Mais le propriétaire de l'animal doit avoir la volonté de changer ses propres comportements pour changer ceux de l'animal. Il lui faudra fournir un effort. Ça, je ne peux le garantir.

Combien ça coûte?
Puisqu'il s'agit d'une profession qui n'est pas encadrée, les prix peuvent varier énormément. Personnellement, je demande 50 $ de l'heure, mais un autre pourra en demander 120 - ce qui ne signifie pas qu'il est un bon comportementaliste! Quoiqu'il en soit, je conseillerais aux gens de ne pas choisir un professionnel en fonction du prix, mais de se fier plutôt aux réponses qu'il aura fournies à leurs questions et au sentiment de confiance qu'il aura su inspirer.


Pour en savoir plus à propos du spécialiste, consultez son site Web.

Commentaires
Partage X
Animaux

Notre animal a-t-il besoin d'un psy?

Se connecter

S'inscrire