Vacances et voyage

Le plus beau visage du Pérou: le Chemin de l'Inca

Le plus beau visage du Pérou: le Chemin de l'Inca

� iStockphoto.com Photographe : � iStockphoto.com Auteur : Coup de Pouce

Vacances et voyage

Le plus beau visage du Pérou: le Chemin de l'Inca

Pour des gens qui ignoraient l'usage de la roue, les Incas sont tout de même parvenus à concevoir un formidable réseau routier de plus de 30 000 km qui rayonnait jusqu'en Bolivie, au nord du Chili, traversait le Pérou de part en part pour atteindre l'Équateur et même le sud de la Colombie. Véritable miracle de la technologie, ce réseau fut construit sur un relief extrêmement accidenté à travers la cordillère des Andes en longeant des précipices et en enjambant partout ravins et ríos.

Le sentier de randonnée pédestre le plus connu du Pérou, et peut-être même de toute l'Amérique du Sud, est le «Chemin de l'Inca». Il s'agit d'un tronçon des routes incas qui reliaient les villes de l'Empire et qui aboutissaient toutes à Cusco. Mis à part les paysages spectaculaires qu'il offre, la notoriété du Chemin de l'Inca provient de la récompense qui se trouve à la fin du trajet: les ruines de Machu Picchu.

Un avant-goût de ce qui vous attend...

Le trajet du Chemin de l'Inca s'effectue généralement en quatre jours de marche, au cours desquels vous parcourrez 42 km de chemin parfois accidenté. La randonnée débute à 82 kilomètres de Cusco, peu après le village d'Ollantaytambo, son point de départ officiel. De là, le sentier longe le Río Urubamba, croise les ruines de Llaqtapata, monte puis descend la vallée de Cusíchaca et parvient ensuite au village de Huayllabamba, où vous pourrez vous approvisionner. Huayllabamba est le seul village que vous croiserez durant votre randonnée.

La deuxième journée est sans doute la plus pénible car on débute à 3 000 m et on quitte la végétation pour grimper jusqu'au col de Warmiwañusca, à 4 200 m, avant de redescendre tranquillement dans la vallée de Pacamayo. Le nom de Warmiwañusca veut dire «la femme morte»; ici, les randonneurs comprennent toute sa signification. La descente, fort raide, est exigeante pour les mollets et les genoux; faites attention aux roches qui risquent de rouler sous vos pas.

La troisième journée de marche débute tôt encore une fois pour affronter la dernière ascension difficile jusqu'à 3 860 m. En chemin, vous croiserez brièvement le site de Runkuraqay, en forme de lune, avant d'effectuer une longue descente escarpée jusqu'aux superbes ruines de Wiñayhuayna (qui signifie «toujours jeune»), lieu du campement d'étape.

Pour la dernière journée, on se lève obligatoirement vers 4h afin de pouvoir admirer le saisissant lever de soleil qui illumine le site de Machu Picchu. Généralement, on visite le site, puis on descend jusqu'au village d'Aguas Calientes en autobus pour aller se détendre dans les bains thermaux qui donnent leur nom au village. Les plus vaillants pourront descendre au village à pied; il faut alors compter environ 1h30 de plus.

 

Ulysse

Extraits du guide Ulysse Pérou, par Alain Legault

Achetez le livre

Feuilletez un extrait

Découvrez aussi les chapitres numériques

 

Renseignements pratiques

La ville de Cusco est le tremplin pour partir à l'assaut du fameux sentier. Faire le Chemin de l'Inca par ses propres moyens n'est plus autorisé, et il faut donc passer par une agence locale. Réserver cette randonnée nécessite une anticipation d'au moins trois mois car les places sont rares. En effet, les autorités ont décidé de réduire l'affluence sur le «Chemin de l'Inca» pour préserver le sentier et la qualité de la randonnée.

Arriver à Cusco en s'imaginant prendre le départ de la randonnée en s'inscrivant la veille serait une erreur fatale. Réserver très à l'avance est possible en passant par un voyagiste de votre pays, ou en contactant une agence de Cusco par Internet. D'autre part, toute annulation, même anticipée, n'est pas remboursable.

Le prix demandé varie entre 250$ et 300$ par personne. Le service est généralement bon car les agences sont soumises à des normes strictes de qualité, imposées et contrôlées par les autorités. L'agence s'occupe de tout: le transport par autocar ou par train de Cusco jusqu'au début du sentier (Km 82), l'accompagnement d'un guide chevronné, la nourriture pendant tout le trajet, le matériel d'hébergement, les porteurs, l'entrée du Chemin de l'Inca, la visite de Machu Picchu et le retour en train à Cusco. N'inclut pas le sac de couchage et votre équipement personnel de randonneur. Vous pourrez en outre louer les services de porteurs supplémentaires pour porter vos biens (30$). Cusco possède beaucoup de magasins qui louent l'équipement de plein air qui vous manquerait.

Parcourir le Chemin de l'Inca est une expérience inoubliable. Avant d'entreprendre une telle expédition les yeux fermés, les visiteurs doivent comprendre que l'altitude, le froid, les insectes et l'hébergement rudimentaire peuvent rendre le trajet assez éprouvant. Pour s'assurer d'une bonne qualité de services, il est préférable de bien choisir son agence, quitte à payer quelques dollars supplémentaires. Si le prix proposé vous semble trop bon marché, posez-vous des questions.

Agences recommandées

X-Treme Tourbulencia Expeditions

Spécialiste du Chemin de l'Inca, cette agence propose aussi toutes les randonnées existantes dans la région ainsi que des circuits touristiques plus classiques. Service d'excellente qualité de la part du personnel qui parle le français. 

SAS Travel

SAS Travel est une agence spécialisée dans le plein air. Elle organise des sorties guidées dans les environs de Cusco, entre autres sur l'incontournable Chemin de l'Inca. Elle propose également des randonnées pédestres à travers le pays.

 

Ulysse

Extraits du guide Ulysse Pérou, par Alain Legault

Achetez le livre

Feuilletez un extrait

Découvrez aussi les chapitres numériques

 

 

Commentaires

Partage X
Vacances et voyage

Le plus beau visage du Pérou: le Chemin de l'Inca

Se connecter

S'inscrire