Vacances et voyage

L'Islande: de feu et de glace

L'Islande: de feu et de glace

  Photographe : Visit Iceland

Vacances et voyage

L'Islande: de feu et de glace

Avec ses paysages à couper le souffle, l'Islande est le paradis pour les amateurs de plein air et de grands espaces.

Sur la planète tourisme, l’Islande est la destination de l’heure. Alors qu’en 2006, 400 000 visiteurs avaient arpenté cette île nordique de 340 000 habitants, ils étaient 1,8 million en 2016. C’est comme si le Québec accueillait 42 millions de touristes par an!

Un marketing ultra-efficace sur les réseaux sociaux, un appétit mondial pour les destinations nordiques et une multiplication des vols à bas prix vers la capitale ne sont certainement pas étrangers à l’engouement pour ce pays où se côtoient volcans, geysers, glaciers, aurores boréales et jours (ou nuits) sans fin. Car l’Islande envoûte, malgré son mercure plafonnant l’été à 13 °C... Et plus il y a de voyageurs qui en reviennent, plus la destination gagne en popularité. Un vrai paradis pour les amants de la nature et les adeptes de grand dépaysement.

 

Chute Dettifoss

  Photographe: Visit Iceland

 

LES INCONTOURNABLES

 

Reykjavik: Petite capitale, grands attraits

Complexe culturel Harpa

  Photographe: Visit Iceland

Reykjavik n’était autrefois qu’un lieu de passage pour les touristes, mais la cité de 120 000 habitants a su gagner le cœur des visiteurs en devenant un centre culturel d’importance. Son architecture grandiose, comme LE COMPLEXE CULTUREL HARPA, ses musées, ses cafés, ses piscines publiques chauffées par géothermie et sa vie nocturne retiennent les visiteurs pendant des jours.

 

La route circulaire

La route nationale 1

  Photographe: Getty Images

Pour un road trip sans pareil, on s’aventure sur l’étroite ROUTE NATIONALE 1, qui fait le tour de l’île en 1300 km. Panoramique à souhait et circulant entre montagnes, glaciers et prairies de lave, ce filet d’asphalte impeccablement entretenu mène à tous les attraits majeurs de l’île. On prévoit au moins 10 jours de vadrouille pour faire la boucle et en profiter.

 

Une pouponnière d'icebergs

La lagune glacière Jokulsarlon

  Photographe: iStock

Le glacier monstre Vatnajokull se disloque en icebergs bleutés dans LA LAGUNE GLACIAIRE JOKULSARLON, avant de dériver vers la mer. Les badauds ont ainsi droit à un spectacle sans pareil, que l’on contemple sur terre ou sur l’eau lors d’une excursion en bateau.

 

Geysir: Là où l'on a baptisé les geysers

Strokkur

  Photographe: Visit Iceland

À Geysir, à 135 km de la capitale, se trouve le puissant STROKKUR, geyser qui crache un panache d’eau à plus de 30 m de hauteur toutes les 5 à 8 minutes.

 

Les parcs nationaux

Thingvellir

  Photographe: Visit Iceland

Pour un concentré des plus belles richesses naturelles du pays, on visite les trois parcs nationaux islandais: THINGVELLIR, dont le canyon se trouve sur la ligne de faille séparant les plaques tectoniques nord-américaine et eurasienne, Vatnajokull, le plus vaste parc islandais où se trouve le glacier du même nom, et Snæfellsjokull, paradis des randonneurs aux paysages mêlant falaises vertigineuses, champs de lave et de glace, et villages pittoresques.

 

3 ACTIVITÉS ORIGINALES

 

Le lagon bleu

  Photographe: iStock

 

1. Le lagon bleu (pas le film!)

Avec ses eaux turquoise, ce spa en plein air est l’une des attractions les plus courues d’Islande. On s’y baigne dans une eau chaude puisée à 2000 m de profondeur contenant, dit-on, des minéraux bénéfiques pour la santé. On peut ajouter à notre itinéraire d’autres sources thermales situées loin des foules; l’expérience y sera similaire, mais plus douce pour le portefeuille. C’est le cas notamment du Myvatn Nature Baths, aux abords de la nationale 1, à un peu moins de 500 km au nord-est de la capitale.

2. Camper à l’islandaise

En matière d’hébergement, l’offre se raréfie dans les régions les plus reculées d’Islande. D’où l’avantage de voyager à bord d’un véhicule récréatif. On trouve en location presque tous les types de VR (avec chauffage d’appoint pour les nuits fraîches), du nid d’amoureux au bungalow roulant pour famille. Lorsqu’on a avalé assez de kilomètres, on s’arrête et on campe dans les endroits désignés!

3. L’organe masculin en vedette

Situé à Reykjavik, le Musée phallologique islandais présente une très sérieuse collection de 200 phallus provenant d’animaux et d’humains. La boutique de souvenirs est évidemment sur le même thème.

 

SAVEURS LOCALES À DÉCOUVRIR

Le hot-dog à l’islandaise

La version locale du hot-dog, appelée pylsur, contient une saucisse d’agneau islandais et est garni de plusieurs condiments. Pour une expérience authentique, on met le cap vers le port de Reykjavik, où se trouve le casse-croûte Bæjarins beztu, en français: «Meilleurs hot-dogs de la ville».

Le hakarl: du requin fermenté

Pour rendre digeste la chair de ce prédateur, les Islandais lui font subir une longue préparation comprenant séchage et fermentation. Un festin pour les îliens, mais moins pour les touristes, souvent rebutés par le goût particulier de la chair ainsi apprêtée de l’animal. Pour en apprendre plus sur la méthode de transformation unique et goûter au produit final, on se rend au Musée du requin, situé à 150 km de la capitale.

Le brennivin

Cette eau-de-vie aux accents épicés est reconnue pour s’harmoniser avec les aliments fermentés. On la déguste en même temps que le hakarl, histoire de mieux faire passer le morceau.

 

TRUC POUR ÉCONOMISER

Il faut le savoir, l’Islande est une destination onéreuse. Pour économiser quelques dollars à Reykjavik, on se procure la City Card. Pour une période de 24 h (45 $ par adulte), 48 h (60 $ par adulte) ou 72 h (72 $ par adulte), elle donne gratuitement accès aux transports en commun, aux musées ainsi qu’aux piscines chauffées par géothermie, et procure des rabais chez certains partenaires (cafés, restos, attractions diverses).

 

 

Commentaires

Partage X
Vacances et voyage

L'Islande: de feu et de glace

Se connecter

S'inscrire