Vacances et voyage

Chaudière-Appalaches en 10 filons

Chaudière-Appalaches en 10 filons

� Parcs Canada / �. Le Bel Photographe : � Parcs Canada / �. Le Bel Auteur : Coup de Pouce

Vacances et voyage

Chaudière-Appalaches en 10 filons

Dans la région de Chaudière-Appalaches, les rives du fleuve Saint-Laurent invitent à de charmantes balades tout au long desquelles défilent de jolis paysages bucoliques. On peut entre autres y visiter d'agréables petites bourgades, faire une halte à Saint-Jean-Port-Joli, important centre d'artisanat québécois, ou prendre le large, à la découverte de l'archipel de L'Isle-aux-Grues. À l'intérieur des terres se déploie la pittoresque Beauce, dont le territoire est constitué d'harmonieuses collines verdoyantes où prospèrent de nombreuses fermes depuis des siècles. La Beauce possède par ailleurs la plus grande concentration d'érablières au Québec, faisant de cette contrée un véritable royaume de la «cabane à sucre».

Le plus beau point de vue

La terrasse de Lévis
À plusieurs endroits dans la région, on bénéficie de panoramas saisissants sur ce vaste cours d'eau qu'est le fleuve Saint-Laurent, dont la couleur des eaux varie selon la température et l'heure, ainsi que sur l'île d'Orléans et les montagnes de Charlevoix. Parmi ces endroits se trouve la terrasse de Lévis, aménagée pendant la crise de 1929, qui offre des points de vue spectaculaires sur la ville de Québec, avec notamment le Vieux-Québec et le secteur de Place-Royale, au bord du fleuve, dominé par le Château Frontenac.

Rue William-Tremblay, Lévis

La sortie d'hiver

Parc régional des Appalaches
Dans le Parc régional des Appalaches, un des parcs les plus méconnus du Québec, il est agréable de se promener en raquettes. Les amateurs de randonnées paisibles peuvent pratiquer ce sport d'hiver dans un grand nombre de sentiers. Pour les amateurs de sensations fortes, gravir le mont Sugar Loaf est un beau défi, mais ils devront être en bonne condition physique pour se rendre jusqu'au sommet!

Info: Entrée libre; location de raquettes: 8$ à 12$; 105 rue Principale, Sainte-Lucie-de-Beauregard, 418-223-3423 ou 877-827-3423

La sortie d'été

Domaine Joly-De Lotbinière
De nombreux arbres centenaires d'espèces rares et plusieurs aménagements floraux présentant plus de 2 200 espèces de végétaux ornent le parc du Domaine Joly-De Lotbinière. On s'y rend toutefois avant tout pour son site superbe en bordure du Saint-Laurent: des sentiers pédestres conduisent vers la plage d'où l'on peut contempler le fleuve, les falaises d'ardoise et l'autre rive, sur laquelle on aperçoit l'église de Cap-Santé. La boutique-café avoisine une belle terrasse. Des concerts en plein air y sont offerts à l'occasion.

Info: 14$; jardins : mi-mai à mi-octobre, tous les jours, de 10 h à 17 h; centre d'interprétation: fin juin à début septembre, tous les jours, de 11 h à 17 h; route de Pointe-Platon, Sainte-Croix, 418-926-2462.

 

Texte tiré du Guide de voyage Ulysse Le Québec

Achetez le livre


Feuilletez un extrait


Découvrez aussi les chapitres numériques

Le site historique à voir

Le Lieu historique national de la Grosse-Île-et-le-Mémorial-des-Irlandais
L'excursion au Lieu historique national de la Grosse-Île-et-le-Mémorial-des-Irlandais est un retour dans le passé douloureux de l'immigration en Amérique du Nord. Fuyant les épidémies et la famine, les émigrants irlandais furent particulièrement nombreux à venir au Canada au cours des années 1830-1850. Afin de limiter la propagation du choléra et du typhus sur le continent américain, les autorités décidèrent d'obliger les passagers des transatlantiques à subir une quarantaine avant de débarquer dans le port de Québec. La Grosse Île s'imposa alors comme un choix logique, étant donné sa position rapprochée et son éloignement des côtes. La visite de la Grosse Île, qui se fait à bord d'un petit train baladeur ou à pied, nous entraîne donc autour de l'île, de ses beautés naturelles et de ses installations. Sur la trentaine de bâtiments encore debout, quelques-uns sont ouverts aux visiteurs : le bâtiment de désinfection donne un bon aperçu de la technologie canadienne à la fin du XIXe siècle, sans oublier l'intérieur du lazaret, seul témoin de l'épidémie de typhus de 1847. Ces témoins précieux racontent on ne peut plus clairement une page de l'histoire du continent.

Info: 28$ à 70$, incluant la traversée en bateau; accessible en visite libre ou guidée de début mai à mi-octobre; service de restauration, tables de pique-nique; les départs se font de Montmagny; 418-234-8841 ou 888-773-8888,

Le musée à voir

Musée maritime du Québec
Le Musée maritime du Québec a pour mission la sauvegarde, l'étude et la mise en valeur du patrimoine maritime du fleuve Saint-Laurent. Par le biais d'une très belle exposition sur les marins québécois qui ont marqué le fleuve, d'un parc d'interprétation de la mer, d'une chalouperie, de centaines d'objets et de deux véritables navires, le visiteur est plongé dans l'histoire du fleuve Saint-Laurent du XVIIe siècle à nos jours. L'institution muséale est installée dans l'ancien couvent de L'Islet-sur-Mer (1877) et rend hommage à l'un de ses plus illustres citoyens, le capitaine J.-E. Bernier (1852-1934), qui fut l'un des premiers à explorer l'Arctique, assurant de la sorte la souveraineté du Canada sur ces territoires septentrionaux. Des expositions temporaires y sont aussi présentées chaque année.

Info: 12$, fin mai à fin juin et début septembre à mi-octobre: jeudi à dimanche, de 10 h à 17 h; mi-juin à début septembre tous les jours, de 9 h à 18 h. 55 ch. des Pionniers E., L'Islet-sur-Mer, 418-247-5001.

 

 

Texte tiré du Guide de voyage Ulysse Le Québec

Achetez le livre


Feuilletez un extrait


Découvrez aussi les chapitres numériques

L'endroit où dormir en famille

Appalaches Lodge - Spa et Villégiature
Situé à l'intérieur des terres au sud de Montmagny, l'Appalaches Lodge propose de magnifiques chalets de grand luxe en montagne. Comportant quatre ou cinq chambres chacun, ces chalets en bois sont très chaleureux et confortables, en plus d'être très bien équipés. Les enfants apprécieront les nombreuses activités offertes (glissade sur chambre à air, randonnées à pied, à raquettes ou en traîneau à chiens, patin, etc.), et les adultes pourront se laisser couler tranquillement dans les bains extérieurs en pierre ou réchauffer leurs muscles dans le hammam ou le sauna sec. Un petit bijou perdu dans les montagnes!

Info: 1, ch. de la Coulée, Saint-Paul-de-Montminy, 418-469-0100 ou 866-661-0106

La sortie de famille

Le Festivent
Le Festivent, qui se tient à la fin du mois de juillet à Saint-Jean-Chrysostome, attire les petits et les grands qui ont un jour rêvé de s'envoler dans les airs. Parachutes, cerfs-volants et montgolfières se donnent rendez-vous pour égayer le ciel du village. Plusieurs animations et concerts sont aussi prévus pour toute la famille.

Info: 418-833-2333

L'événement à ne pas manquer

Festival de l'oie blanche
Chaque automne, les oies blanches reviennent des régions nordiques où elles ont passé l'été et donné naissance à leur progéniture, pour se diriger vers le sud, où les températures sont plus clémentes. En chemin, elles font halte sur les rives du Saint-Laurent, surtout à certains endroits leur offrant une nourriture abondante, comme les battures de Montmagny. C'est l'occasion pour la ville de célébrer le Festival de l'oie blanche, en offrant toutes sortes d'activités reliées à l'observation de ce bel oiseau et de sa migration.

Info: Deux semaines en octobre, Montmagny, 418-248-3954

  

Texte tiré du Guide de voyage Ulysse Le Québec

Achetez le livre


Feuilletez un extrait


Découvrez aussi les chapitres numériques

L'auberge en amoureux

Auberge des Glacis
Installée dans un ancien moulin seigneurial au bout d'une petite route bordée d'arbres, l'Auberge des Glacis possède un charme bien particulier. Les chambres sont confortables et pourvues de duvets soyeux. Le tout a conservé les beaux atours du moulin, comme ses fenêtres de bois à large encadrement et ses murs de pierre. La salle à manger offre une délicieuse cuisine française. Le site est lui aussi des plus agréables, avec son lac, ses sentiers aménagés pour l'observation des oiseaux, sa petite terrasse et, bien sûr (moulin oblige), sa rivière. L'endroit est exceptionnellement tranquille et parfait pour une escapade en amoureux.

Info: 46, route de la Tortue, Saint-Eugène-de-L'Islet, 418-247-7486 ou 877-245-2247.

Le resto sympa

Le Bateau ivre
Du côté ouest de l'île aux Grues se trouve un grand bateau échoué dont la coque proclame : Oh! que ma quille éclate! Ô que j'aille à la mer! Il s'agit d'un ancien remorqueur échoué là il y a des années, après être passé par New York et Cuba, et dont on se sert depuis 1969 pour accueillir les convives, choyés de goûter une fine cuisine du terroir agrémentée de plusieurs produits régionaux, qui fait d'ailleurs la belle part aux fromages locaux. Les soirées sont parfois animées par un petit orchestre, et d'ici la vue sur le fleuve est, il va sans dire, très belle!

Info: Mai à début septembre; 118 ch. de la Basse-Ville, Saint-Antoine-de-L'Isle-aux-Grues, 418-248-0129.

 

Texte tiré du Guide de voyage Ulysse Le Québec

Achetez le livre


Feuilletez un extrait


Découvrez aussi les chapitres numériques

Commentaires

Partage X
Vacances et voyage

Chaudière-Appalaches en 10 filons

Se connecter

S'inscrire