Vacances et voyage
21 juin 2010

9 activités à faire entre copines

Par Nathalie De Grandmont, Coup de pouce, juin 2010

Grant Sim�on Photographe Auteur : Coup de Pouce Crédits : Grant Sim�on Photographe

Vacances et voyage
21 juin 2010

9 activités à faire entre copines

Par Nathalie De Grandmont, Coup de pouce, juin 2010
Cet article fait aussi partie des dossiers :

Montréal et Québec: délices et feux d'artifice

Admirer les feux d'artifice à bord d'un kayak ou d'un bateau-dragon sur le fleuve: que de plaisir en perspective! Proposées par Aventure Monde, ces sorties se déroulent les soirs de feux d'artifice, à Montréal et à Québec. On a le choix de naviguer dans un kayak simple ou double, ou dans un bateau maori, également appelé bateau-dragon (une embarcation en bois originaire de Nouvelle-Zélande, qui accueille une douzaine de rameurs). On se retrouve donc assises à avironner en suivant la cadence d'un barreur, ce qui crée un climat de complicité. Après une courte période d'initiation, on se dirige vers une baie tranquille pour y manger un goûter en admirant le coucher de soleil et les malards, aigrettes et hérons qui sillonnent le secteur. Ensuite, on reprend les rames pour aller s'installer en prévision des feux. À Québec, certains soirs, le cortège compte des dizaines d'embarcations qui viennent se placer devant les chutes Montmorency. Dans les deux villes, l'activité se termine par une dégustation de crêpes sucrées qu'on pourra déguster en trinquant à l'amitié.

Montréal: les samedis, du 12 juin au 14 août; 75 $/pers. Québec: les mercredis et samedis, du 24 juillet au 11 août; 69 $/pers. Les prix incluent l'équipement, le goûter et les crêpes.

Infos: 1-888-744 0008; Aventure Monde.

Montérégie: yoga sur la montagne

Pour Monique Gagnon, enseignante de yoga, la magie est toujours au rendez-vous sur les flancs du mont Saint-Hilaire ou au bord du lac Hertel, tout près. Elle propose entre autres des journées yoga-marche qui débutent à 8 h par une séance de gaïayoga, où on utilise la voix et le chant des voyelles pour faire vibrer les énergies dans notre corps. Vers 10 h commence le second cours, portant sur les postures traditionnelles du hatha yoga. Tous nos sens sont en éveil. En fin de matinée, on part pour une marche silencieuse, chacune à notre rythme, jusqu'au sommet Dieppe (1 heure à 1 heure 30 de marche). On y pique-nique ensemble (on apporte notre lunch) dans le cadre d'une causerie sur l'alimentation et de saines habitudes de vie. De retour au bord du lac, une courte séance de relaxation et d'étirements conclut la journée.

Les 29 mai, 5 juin, 19 juin, 24 juill., 28 août et 11 sept. 50 $/pers. Des cours réguliers de hatha yoga (mercredi, vendredi et samedi) et de gaïayoga (vendredi et samedi) sont également offerts au bord du lac Hertel, l'été et l'automne. Lorsqu'il pleut, ces activités se déroulent dans un gîte avec vue sur l'extérieur. Rendez-vous: Centre de la nature du Mont-Saint-Hilaire.

Infos: 450-467-1089; Yoga Mondô.

Cantons-de-l'Est: le bonheur est dans le pré

En période de floraison (du 24 juin au 29 août), l'entreprise Bleu Lavande nous invite à peindre, à écouter des concerts et à nous faire masser au milieu des champs de lavande. De quoi réveiller plusieurs de nos sens à la fois! Plusieurs midis par semaine, les visiteurs ont droit à de belles surprises. Les lundis, par exemple, les peintres sont invités à poser leur chevalet gratuitement dans les jardins et à s'en inspirer. Les mardis, on peut manger notre lunch ou les plats du bistro en écoutant des concerts de musique classique donnés par des étudiants du Centre d'arts d'Orford. Le corps et l'esprit y trouvent aussi leur compte aux séances de yoga matinales et aux massages d'une heure (seule ou à deux) prodigués sous des tentes. Les plus pressées peuvent opter pour un massage express des pieds et des mollets (env. 10 min), qui ne nécessite pas de réservation.

Accès au site: 6 $/adulte, gratuit pour les enfants. Concerts et massages express: aucuns frais en sus. Démonstrations culinaires: 6 $. Cours de yoga: 20 $. Massages d'une heure: 75 $ (incluant entrée et visite guidée).

Infos: 891, ch. Narrow (route 247), Stanstead, 1-888-876-5851; Bleu Lavande.

Cantons-de-l'Est: bien-être total

Le Spa Eastman s'est toujours montré à l'avant-garde, notamment pour son approche globale combinant soins et ateliers. Chaque jour, on pourra participer à un impressionnant programme d'activités, qui comprend des marches anti-stress, des séances de yoga à l'extérieur, des ateliers sur l'alimentation, des conseils sur le mieux-être, etc. Du 25 juin au 2 juillet, on y organise toute une semaine de cure entièrement consacrée aux bienfaits de l'alimentation vivante (raw food), qui consiste à manger des aliments crus (jus, légumes verts, germination). «Les deux ou trois premiers jours, explique Jocelyna Dubuc, directrice du Spa, on peut ressentir de la fatigue. Puis, vers le cinquième jour, plusieurs éprouvent une nouvelle vitalité, une joie de vivre, une sérénité.» En plus de découvrir de nouveaux aliments, on s'entraînera mutuellement à des marches matinales, des ateliers de cuisine, des ateliers sur les vitamines et les minéraux, la germination, les algues, les jus, etc. Idéale pour les gens stressés, cette cure incite à lâcher prise tout en nous offrant des outils pour intégrer de nouvelles habitudes et de nouveaux aliments dans notre quotidien.

À partir de 1 200 $/pers., incluant hébergement, repas, ateliers et conseils d'une naturopathe.

Infos: 895, ch. des Diligences, Eastman, 1-800-665-5272; Spa Eastman.

Cantons-de-l'Est: équitation et relaxation

Dans un site magnifique, le Concept Concordia, les Randonnées Jacques Robidas, nous invite à reprendre les rênes de notre vie, dans tous les sens du mot. Il combine l'équitation quotidienne, des ateliers pour libérer les tensions du corps et de bons repas santé préparés par une spécialiste de la gastronomie végétarienne. Pour une efficacité maximale, on conseille de prendre au moins deux jours d'activités. Le premier jour, on apprend le toilettage, la psychologie de l'animal et sa façon de nous percevoir. On enchaîne avec des exercices dans le manège pour apprivoiser notre nervosité, puis, quand tous les cavaliers ont pris de l'assurance, on complète par une balade en forêt. Le lendemain, on intègre l'atelier Souffle et Voix, où une psychologue de formation scrute nos mouvements pour nous proposer des exercices appropriés de respiration, de voix et de posture qui dégageront nos tensions. «Plus le corps se détend, explique-t-elle, meilleurs sont notre concentration et le contrôle de notre énergie. En équitation, cela permet de mieux faire corps avec l'animal.» Alliée au plaisir de passer de bons moments à deux, la détente profonde qu'apporte cet atelier, la nourriture saine et l'équitation nous permettront de lâcher prise et de nous découvrir de nouvelles forces intérieures.

Du 25 au 27 juin, du 20 au 22 août et du 15 au 17 octobre. 449 $/pers. (occ. double), incluant 4 ateliers, 4 repas et 1 nuitée en chalet. Sans hébergement: 315 $/pers.

Infos: 32, ch. Mcfarland, North Hatley, 1-888-677-8767; Randonnées Jacques Robidas.  

Saguenay-Lac-Saint-Jean: un sentier pour se retrouver

Inauguré l'été dernier, le sentier Notre-Dame, Kapatakan, est déjà surnommé le petit Compostelle du Saguenay. Le Kapatakan (mot amérindien signifiant «sentier») débute à la statue de la Vierge à Rivière-Éternité et se termine à l'Ermitage Saint-Antoine de Lac-Bouchette. Entre les deux, près de 215 km, que l'on conseille de décomposer en une douzaine d'étapes. Si on est toutes deux des marcheuses expérimentées, on pourra parcourir entre 20 et 30 km par jour, mais on suggère généralement une moyenne de 15 à 20 km. S'il traverse quelques zones urbaines entre Chicoutimi et Jonquière, le sentier emprunte principalement des routes secondaires peu achalandées. Quelques portions du trajet offrent des points de vue spectaculaires, notamment lorsqu'on longe le Saguenay, la baie des Ha! Ha! et le lac Saint-Jean. Le parcours passe à proximité de nombreux attraits touristiques, entre autres le Site de la Nouvelle-France, le Musée du Fjord et la Pulperie de Chicoutimi. De belles pauses détente où on pourra causer tout à notre aise!

Bien sûr, quelques étapes se prêtent au recueillement, comme l'église d'Hébertville et l'Ermitage Saint-Antoine, qui propose aussi des séjours de ressourcement et de l'hébergement en chambre ou en camping. Au gré du parcours se trouvent plusieurs gîtes et auberges où faire escale. Certains établissements offrent même de venir nous chercher au lieu désiré. Comme le sentier est balisé dans un seul sens, on suggère de le parcourir dans l'ordre, même si on ne fait que quelques tronçons.

Départ: Centre des visiteurs de Rivière-Éternité, où on se procure une carte détaillée ainsi qu'un «passeport du pèlerin» qui peut être estampillé à différents points du parcours.

Infos: Promotion Saguenay, 1-800-463-6565; Office du tourisme de Saguenay ou Ermitage Saint-Antoine de Lac-Bouchette.

Mauricie: corps et âme avec la faune

Si les hommes s'évadent en partant à la pêche, pourquoi n'en ferions-nous pas autant entre copines? C'est justement ce que nous proposent les fins de semaine Fauniquement femme. Conjointes de chasseurs, adeptes de plein air ou citadines curieuses se retrouvent en forêt pour apprendre les rudiments de la pêche, de la chasse et du tir à l'arc avec des monitrices. Le week-end débute par un cocktail et une démonstration culinaire où on fait connaissance avec nos futures coéquipières. La complicité s'installe en un rien de temps! Le lendemain matin, les fous rires déboulent en cascades aux ateliers de tir à l'arc et à la carabine et de pêche à la mouche. Le midi, on nous propose de succulents dîners en plein air (les shore lunches) préparés avec du poisson frais, évidemment. L'ambiance devient vite propice aux confidences et aux nouvelles amitiés, qui se renforcent, le soir venu, autour du feu de camp sous le couvert d'étoiles. Pendant ces deux jours, les coéquipières s'encouragent, le support du groupe permettant à chacune d'affronter ses craintes et de s'étonner elle-même.

Du 9 au 11 juillet et du 6 au 8 août, à la Seigneurie du Triton. 420 $/pers., incluant hébergement, repas, ateliers, équipements, droits et permis de pêche, et transport en train de Montréal ou de Québec.

Infos: 1-888-LAFAUNE ou Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs.

Laurentides: bonne chère et plein air

Tous les samedis de l'été, Bernard Zingré, chef de l'auberge Le Creux du Vent, à Val-David, nous invite à savourer une variété de produits régionaux lors des démonstrations culinaires (gratuites) qu'il anime au sympathique marché de Val-David. À son auberge, la gastronomie occupe une place de choix et est combinée à des forfaits plein air qui permettent de profiter de la beauté de la région. Ses forfaits combinant gastronomie, canot et vélo, entre autres, s'envolent comme des petits pains chauds! On y sera accueillies avec un apéritif et des petites bouchées servis à notre chambre. Le lendemain, après un bon déjeuner, on prend possession du canot pour pagayer une heure ou deux sur la rivière du Nord jusqu'au lac Raymond. Là-bas, des vélos nous attendent pour un agréable retour (5 km) sur le parc linéaire, qui passe à deux pas de l'auberge. Les clients de l'auberge ont aussi accès à une plage privée et à un canot pour se baigner ou se balader encore un peu. Et, bien sûr, la journée se termine par un souper gastronomique de 4 services, du genre qui nous incite à repartir à vélo le lendemain!

Forfait incluant nuitée, canot, vélos, souper et déjeuner: 245 $ pour deux. Forfait hébergement et déjeuner seulement: 198 $ pour deux.

Infos: 1430, rue de l'Académie, Val-David, 1-888-522-2280; Le Creux du Vent.

Lanaudière: inspiration Premières Nations

Les Premières Nations ont toujours accordé beaucoup d'importance au corps et à l'esprit. Pas étonnant que les Atikamekw de Manawan proposent un forfait combinant canot et initiation à la culture atikamekw. On s'y familiarise avec leur langue, leur cuisine, leur spiritualité et leur mode de vie dans un site naturel sauvage et dépaysant. On y arrive en bateau, car le site de Matakan se trouve au bout d'une presqu'île au milieu du lac Kempt. Là, aucune trace de civilisation ou presque, sinon d'anciens pétroglyphes tracés dans une falaise. On dort dans les tipis, en groupes de huit personnes, notre sac de couchage (non fourni) placé sur des matelas de sol et un bon couvert de sapinage. Non loin se trouve un tipi-douche et des toilettes chimiques.

Dans la journée, on nous propose un feu roulant d'activités, dont une initiation au canot, une excursion de quelques heures en rabaska, un pique-nique sur la plage et une marche en forêt pour assister au coucher du soleil au sommet d'une falaise. Le soir, quelques artistes de la communauté nous enseignent les rudiments des plantes médicinales, de la spiritualité atikamekw et de la fabrication des canots d'écorce. Pendant le séjour, on goûte au doré fraîchement pêché, à l'orignal (chassé par les Amérindiens l'automne précédent), à la bannique, etc. Pour peu qu'on adopte une attitude de respect, ce séjour est propice aux échanges et nous révèle une tout autre vision de la culture autochtone. Prisé par une clientèle européenne, ce type de tourisme est équitable puisque le site appartient à la communauté et y crée plusieurs emplois.

Du 28 mai au 15 octobre: séjours de deux nuits les lundis et mercredis (290 $). Le prix inclut l'hébergement, les repas, les activités et les équipements. Possibilité de transport en mini-bus de Montréal à Manawan (150 $ aller-retour).

Infos: 819-971-1190, poste 228; Tourisme Manawan.

Partage X
Vacances et voyage

9 activités à faire entre copines

Se connecter

S'inscrire