Partys et évènements

Un barbecue pour fêter le printemps!

Auteur : Coup de Pouce

Partys et évènements

Un barbecue pour fêter le printemps!

Sur les invitations...
  • On fixe une date et on appelle les gens ou on se passe le mot par courriel.
  • On précise l'heure d'arrivée (et de départ) et le thème, s'il y en a un.
  • On spécifie le bagage à apporter: un pull chaud, maillots, flotteurs, chaises, boissons, etc.
  • On indique ce qui est prévu en cas de mauvais temps. Annulé ou reporté en cas de pluie?

    Organiser la maison
  • On utilise tous les recoins de la cour.
  • On rassemble nos balançoires, chaises longues et les chaises berçantes en petits groupes.
  • On multiplie les coins ombragés, en installant plusieurs parasols et en plaçant des chaises sous les arbres.
  • On prévoit de l'éclairage si le barbecue doit se poursuivre en soirée. Guirlandes de lumières, flambeaux, lumières de jardin, lanternes de camping, etc.
  • On prévoit un endroit où nos invités pourront déposer leurs sacs et leurs vêtements de rechange.
  • On protège notre potager, surtout s'il contient des plants fragiles. On installe des treillis temporaires en plastique.
  • On prépare notre salle de bains à recevoir plusieurs visiteurs. On y met plusieurs rouleaux de papier hygiénique, quelques débarbouillettes, des serviettes à main de rechange, etc.

    On loue!

    Si on reçoit rarement un grand groupe et qu'on n'est pas équipée pour le faire, on peut opter pour la location d'équipement. Tout est livré bien emballé. On n'a ensuite qu'à rincer la vaisselle, la compagnie se charge de la laver. Pas de soucis! Pour trouver une entreprise dans notre région, on cherche dans les Pages Jaunes sous la rubrique Réception - location d'accessoires. Les prix? Tente pour 40 personnes, 400$; chaises en PVC, 2,80$ ch; table ronde 7$; parasol 12$; ustensiles et assiettes, 0,35 $ le couvert et cafetière 35 tasses 10$.

    Avant la réception
  • On évalue si notre barbecue pourra suivre la cadence. Un bon indice: si on doit compter sur plus de trois fois notre surface pour réussir à tout faire cuire, on aurait intérêt à utiliser un second barbecue. On peut l'emprunter ou encore en louer un. On vérifie son fonctionnement avant.
  • Pour éviter les mauvaises surprises, on fait remplir nos bonbonnes de propane et on en prévoit une «de secours».
  • Les couverts jetables font sourciller l'écolo en nous? On peut toujours en louer. Ou alors, on achète des ustensiles et des assiettes en plastique réutilisables, et on les range ensuite dans une boîte... jusqu'au prochain party!
  • Disposons avant
  • On dispose des glacières dans quelques coins de la cour. On les remplit de jus, de thé glacé, d'eau, de bière, de sangria et de vin. Pour que chaque coin «s'autogère», on y place un assortiment de verres (à vin, à bière, à jus et pour les enfants), un sac à déchets et des réserves de chaque boisson.
  • Si on fait des hamburgers, on achète notre viande le matin même. On prépare les boulettes, on les range tout de suite au frigo.

    Au menu?
  • Entre les traditionnels hot-dogs ou hamburgers et des grillades plus raffinées, que choisir? Les premiers sont évidemment le choix le plus économique et plaisent toujours aux enfants. Par contre, ils exigent plus de temps de cuisson, et tous ces pains à réchauffer diminuent l'espace sur les barbecues. Les secondes, plus chères, conviennent mieux à un party plus restreint, entre adultes. Un compromis? Les brochettes de type souvlaki ou les brochettes maison.
  • Si notre budget est serré, on demande aux invités d'apporter leurs propres grillades, et on fournit les grignotines et accompagnements.
  • Pour sustenter nos convives en attendant le repas, on mise sur les grignotines et les bouchées froides. On prépare tout d'avance: des crudités avec au moins deux trempettes, des assiettes de fruits frais, des nachos avec de la salsa (pour une touche exotique, on y ajoute des morceaux d'ananas et de la coriandre), des tortillas garnies d'hummus et de légumes, roulées et coupées en rondelles, etc.
  • On bannit la mayo. À cause du séjour prolongé des aliments à la chaleur ambiante, on remplace la mayonnaise par des trempettes qui n'en contiennent pas: hummus, tapenade ou autres.
  • Trois salades rapides et toujours populaires: salade de pâtes (on y ajoute des mandarines, des raisins, du céleri et une vinaigrette fruitée), salade de couscous ou de quinoa et salade de légumes.
  • Gâteries des enfants: popsicles, crème glacée, friandises gelées, melon d'eau, «Minigo» congelés...

    Lors du repas
  • On s'occupe d'approvisionner les cuistots en leur apportant la boustifaille. Ou on aura chargé quelqu'un de le faire.
  • On s'assure que chaque cuisinier assigné à un barbecue a ses ustensiles. Pour compléter notre ensemble habituel, on peut en acheter ou en emprunter.
  • On installe deux tables dans des coins opposés de la cour. Libre service pour tous!
  • «On place plus d'une bouteille du même condiment sur chaque table. Pour éviter le gaspillage, on utilise des bouteilles avec bec verseur plutôt que des enveloppes unitaires.
  • Parer les aléas de la nature
    Pluie
    Si on n'a pas de chapiteau, on monte un abri temporaire: un gazebo ou même un abri Tempo dont on relève les côtés.

    Chaleur
    La chaleur est suffocante? On remplit des piscines d'enfants pour que nos invités, même les grands, puissent s'y rafraîchir les pieds. On multiplie les fusils à eau ou les vaporisateurs. On prévoit des bouteilles d'eau pour nos invités. On accroche des draps ou des serviettes pour créer plus d'ombre.

    Froid
    On sort des couvertures et des vestes pour ceux qui n'en ont pas apporté. On fait du thé ou du café.

    Fort vent
    On met des poids (brique, bûches, etc.) sur nos tables. On assure la stabilité des parasols en remplissant leur base de sable ou de gravier.

    Abeilles et moustiques
    Il y a des abeilles? On fabrique un piège en découpant le haut d'une bouteille en plastique. On verse un liquide sucré à l'intérieur (eau sucrée, confiture ou sirop). On replace le haut de la bouteille à l'envers (goulot vers le bas). Il y a des moustiques? On sort quelques bouteilles de chasse-moustiques pour les invités qui veulent s'en mettre.

    On s'amuse!

  • On prévoit de l'animation... mais pas trop. Une animation trop présente devient vite épuisante.
  • On respecte les goûts de chacun. Ce n'est pas tout le monde qui aime se baigner ou participer à un jeu collectif. On ne brusque personne.
  • On pense à des idées de jeux pouvant inclure les enfants.
  • On sort des jeux de table pour les invités qui cherchent une activité tranquille (cartes, Blokus, dés ).
  • On se procure des jeux pas chers pour les enfants.Bulles de savon, des craies pour l'asphalte, de petits fusils à eau des ballons, des petites autos.
  • Une ado se sent seule, entre les petits et les grands? Lui assigner une tâche intéressante peut l'occuper et l'aider à trouver sa place.
  • On prévoit un endroit où installer les petits à l'heure de la sieste.
  • Pour ne pas importuner tout le voisinage, on baisse le volume de las musique au moment du repas et lorsque la nuit tombe.
  • On n'oublie pas de s'amuser, nous aussi!
  • On y pense!
  • Quand il fait chaud, les gens ont plus soif que faim. Il est donc inutile de préparer de grosses quantités de nourriture. On prévoit environ 3 petites brochettes de souvlaki par personne ou un hot-dog et un hamburger.
  • Le matin de la fête, on achète des sacs de glace. On peut garder quelques plats de service frais en les posant sur un bol rempli de glace.
  • Si une personne âgée se sent incommodée par le tapage de la fête, on lui permet d'aller se reposer à l'intérieur. On lui demande ce qu'on pourrait faire pour qu'elle se sente mieux. Un coussin, un verre d'eau, une petite marche tranquille pour visiter le jardin, etc.

    Partagez vos expériences

    Fête dominicale, donc abrégée
    «Si je ne veux pas que la fête se prolonge, je l'organise un dimanche après-midi. Personne ne part trop tard, car le lendemain, c'est le retour au boulot.»
    Stéphanie

    Saucisses enfumées
    «Une fois, on a décidé de faire une dégustation de saucisses européennes. La catastrophe! À cause du gras, toute la cour a été emboucanée. Tous les invités avaient les yeux qui piquaient. De plus, une fois les saucisses cuites, on ne distinguait même plus les différentes sortes: elles étaient toutes plus ou moins noires... Mémorable! Depuis, j'ai éliminé les saucisses de mon menu!»
    Caroline

    Mieux servie par soi
    «Une leçon retenue de quelques barbecues: ne pas charger un invité d'apporter la bouffe. Un embouteillage, une fermeture de pont et autres imprévus ont déjà fait que les brochettes sont arrivées avec deux heures de retard. Une chance qu'on avait des grignotines et des crudités!» Nancy

    Ado de service
    ««Chez nous, un ado devient le serveur qui apporte les assiettes, sert des serviettes de table et supervise la table de buffet. Il manque une louche? Il court en chercher une à la cuisine. Tante Jeanne a besoin d'aide pour garnir son hot-dog? Il est là!»
    Sonia

    Mon pays c'est l'hiver
    «Au petit matin, rien ne laissait présager que le vent et les nuages obscurciraient notre journée. Quand il s'est mis à faire froid, les hommes ont transporté un foyer dans notre cour, on a sorti les couvertures, des vestes et des bas, et j'ai servi du café. Avec des guimauves au coin du feu et les chansons qu'on a entonnées, l'ambiance était déjà plus réchauffée. On en reparle encore.» Renée

    Pas de course
    «Je me suis retrouvée dans un party où tout avait vraiment été trop planifié. En arrivant, on nous a séparés, mon chum et moi, car on n'était pas dans la même équipe, des équipes prédéterminées, composées d'inconnus. Quelques minutes plus tard débutait un rallye qui se déroulait dans tout le quartier. La dernière équipe est revenue une heure et demie plus tard! Le maître du jeu nous a alors donné le droit de prendre une première consommation. À peine deux gorgées, et on passait à une autre épreuve. Puis, sitôt le hot-dog avalé, un autre concours! À 20 h, tout le monde était épuisé, plus personne ne parlait. On est partis avant de connaître les gagnants du fameux rallye!»
    Anne-Marie


    Pour en savoir plus

    On clique sur Fêtes.org pour des idées de jeux, de thématiques et de décorations.

    On lit Réinventez vos cérémonies, fêtes et rituels, par Chantal Dauray, Stanké, 2004, 360 p., 29,95 $.

    Merci à Danielle Soucy, de l'entreprise Fêtes en boîtes, à St-Gelais Location et à Michelle Parent, psychologue à Montréal.
  • Commentaires
    Partage X
    Partys et évènements

    Un barbecue pour fêter le printemps!

    Se connecter

    S'inscrire