Loisirs et culture

Pour la Journée mondiale du livre, voici ce qu'on lit!

Coup de Pouce
Loisirs et culture

Pour la Journée mondiale du livre, voici ce qu'on lit!

livresÀ Coup de pouce, on aime lire. Des magazines, évidemment, mais aussi, beaucoup de romans, de toutes sortes. Et en tant que grandes lectrices, on est vraiment choyées, car on reçoit chaque semaine des nouveautés destinées à alimenter nos pages lectures. J'avoue que c'est un avantage dont je m'ennuierais sincèrement si je devais changer de carrière un jour. Pour souligner la Journée mondiale du livre et du droit d'auteur, qui a lieu aujourd'hui, on a pensé vous donner un aperçu de ce qui se lit ces temps-ci à Coup de pouce. En espérant que vous y trouverez de bonnes idées pour vos prochaines lectures! «Je viens de terminer La déesse des mouches à feu de Geneviève Pettersen. Pour son premier roman, celle que l'on connaît pour les chroniques de Madame Chose met de côté ses histoires humoristiques féminines pour nous plonger dans l'adolescence tumultueuse d'une fille de Chicoutimi dans les années 90 (personnage auquel on s'attache instantanément). C'est dur et c'est lourd, mais ça nous replonge avec force dans les sentiments plus grands que nature que l'on a à l'adolescence. C'est une écriture sensible et imagée qui nous fait espérer un second roman pour la jeune auteure.» — Élise Jetté «Les douze tribus d'Hattie, de Ayana Mathis.  Le portrait époustouflant d'une femme, mère, épouse et soeur qui garde la tête haute.  Certains passages m'ont fait pleurer d'émotion, pas de tristesse.  Une des critiques citées au début du livre dit:  "La seule mauvaise chose dans ce roman est qu'il a une fin."  Je suis tellement d'accord que je le lis à petites doses, et que je prévois le garder sur ma table de chevet pour un bon moment, simplement pour me souvenir de la force et de la justesse des situations évoquées.» — Geneviève Rossier «Je viens juste de terminer Marina, de Carlos Ruiz Zafón. J’ai un faible pour cet auteur, ses histoires énigmatiques et ses personnages attachants. À ceux qui ont succombé à la fantaisie de L’ombre du vent, l’un de ses romans les plus connus, celui-ci s’avère définitivement plus fantastique!» — Catherine Bergeron «Présentement, je lis Les anonymes de R.J. Ellory. L'histoire: à Washington, l'inspecteur Miller enquête sur quatre meurtres commis par celui qu'on surnomme Le tueur au ruban. Ses victimes: des femmes qui ne semblent pas avoir de passé et qui portent un faux nom. Cette simple enquête va finir par nous conduire jusqu'aux secrets les mieux gardés du gouvernement américain. Mon opinion: un roman policier sans grande surprise qui contient trop de longueurs. Par contre, c'est une lecture facile qui permet de décrocher.» — Isabelle VAllée «Je viens de finir Six mois sans pamplemousse de Carole Tremblay. Quand Rebecca apprend qu’il ne lui reste que six mois à vivre, sa meilleure amie Charlotte, bien que totalement sous le choc, met en place le programme VIA, pour « Vie Intense Accélérée » pour convaincre son amie de profiter à fond de ces prochains mois. Les voici toutes les deux parties à la découverte du Grand Canyon projet dont elles parlent depuis longtemps. Un périple rempli de doutes, de peurs, de fous rires, d’émotions à fleur de peau. Un beau témoignage de toute la force et l’importance de l’amitié.» — Cynthia Quellet «Je lis  Sartoris et  Lumière d'août, deux romans de William Faulkner. Ça se passe dans un comté imaginaire du sud des États-Unis, où les vaincus de la guerre de Sécession et leurs descendants vivent parmi leurs fantômes et s'adaptent tant bien que mal à la vie qui continue. Un des grands auteurs classiques de la littérature américaine.» — Michael Thornton «Le dernier roman de Mylène Gilbert-Dumas, intitulé Détours sur la route de Compostelle. On va en parler dans une prochaine édition de Coup de pouce, alors je n'en dirai pas trop. Mais les fans de cette auteure ne seront pas déçues par cette nouvelle aventure qu'il est difficile de lâcher avant la fin.» — Claudine St-Germain «Le jouet préféré de ma fille de 21 mois : les livres. Elle les feuillette, les empile, les déchire et fout le bordel dans la bibliothèque! Mais, évidemment, son plus grand bonheur, c'est quand on s'assoie pour lire ensemble une histoire. Gros coup de cœur pour le joli album Que fais-tu là Sacha? de Marie-Louise Gay (Dominique et cie). On ne se lasse pas de suivre Stella et Sacha, deux rouquins à l'imagination débordante, toujours accompagné de leur petit chien rigolo nommé Fred.» — Catherine Clermont      

Commentaires

Partage X
Loisirs et culture

Pour la Journée mondiale du livre, voici ce qu'on lit!

Se connecter

S'inscrire