Loisirs et culture

Le baiser de la sangsue, par Jean-Pierre Davidts

Coup de Pouce
Loisirs et culture

Le baiser de la sangsue, par Jean-Pierre Davidts

22h30. Un jour de semaine. Ma fille de 11 ans ne dort toujours pas. Elle lit. - Tu as vu l’heure? Ferme ta lampe! - Encore un chapitre. C’est trop, trop bon! - Je croyais que tu dormais depuis plus d’une heure! - Mais maman… Enfant, ma mère me surprenait, elle aussi, à lire à la lumière de l'embrasure de ma porte de chambre. Elle me disait que ce n’était pas bon pour mes yeux et que je serais incapable d’aller à l’école le lendemain. J’ai tellement voulu que mes filles aiment lecture, que je ne suis jamais réellement  fâchée de les voir aussi accros que je l'étais à leur âge. Le lendemain matin, dès 6h, je trouve ma fille assise au salon, en train de terminer Le baiser de la sangsue, son « trop, trop bon » livre de la veille. - Je l’avoue, il me restait plus d’un chapitre à lire hier soir! - Et puis? La fille timide, elle finit par l’embrasser le gars cool de son école? - Rapport? - À ton âge, quand on ne décroche plus d’un livre, c’est qu’on est prise dans une histoire d’amour, non? - Parle pour toi! Je lis une livre de science-fiction. Le personnage a trouvé une sangsue et il la conserve dans un pot. Il se fait mordre le bout du doigt, s’évanouit et se réveille sur une autre planète. Mais quand il se réveille, il est toujours dans sa chambre. Il devient dépendant aux morsures de sa sangsue et se demande s’il ne rêve pas. Pour le reste... à toi de le lire! Pas d’histoire d’amour. Une sangsue. Des extraterrestres. Je n’étais pas très intéressée. Mais comme ce livre m’avait été chaudement recommandé par une libraire en qui j'ai une totale confiance, je l’ai lu. D’une seule traite. Et me voilà ici, à vous écrire que c’est trop, trop bon! Le baiser de la sangsue, par Jean-Pierre Davidts, Boréal Inter, 2005, 9,95$.

Commentaires

Partage X
Loisirs et culture

Le baiser de la sangsue, par Jean-Pierre Davidts

Se connecter

S'inscrire