Loisirs et culture

Entrevue avec Khoa Lê

Entrevue avec Khoa Lê

Picbois Productions Photographe : Picbois Productions Auteur : Coup de Pouce

Loisirs et culture

Entrevue avec Khoa Lê

Après son portrait de l'enfant terrible de la mode (Je m'appelle Denis Gagnon), Khoa Lê, cinéaste québécois d'origine vietnamienne, observe, dans Bà Nôi (Grand-maman), une autre figure tout aussi flamboyante: sa grand-mère! Par-delà le film de famille, le jeune documentariste explore ses thèmes de prédilection, dont celui de l'identité.

Vous vivez à Montréal depuis l'âge de 5 ans, mais vous retournez régulièrement au Viêt-nam. Vous filmez votre grand-mère à chaque séjour? J'ai commencé à le faire très jeune. Depuis toujours, je suis fasciné par son intensité, son regard et sa présence. C'est un très beau personnage!

À travers elle, vous parlez beaucoup de vous, de votre rapport avec votre pays d'origine. C'est le portrait d'une grand-mère qui devient peu à peu celui d'un cinéaste. Je voulais évoquer les liens invisibles qui nous unissent à tous les individus et qui font ce que nous sommes.

Vous êtes toujours surpris lorsqu'on vous demande si vous êtes plus québécois que vietnamien. Je crois beaucoup à la multiplicité des identités. On cherche souvent à nous définir en peu de mots. Je suis plusieurs choses à la fois et je refuse de dire que mon film ne traite que d'une chose. Je suis une fusion d'horizons.

Sortie en salle: 31 janvier 2014

Commentaires

Partage X
Loisirs et culture

Entrevue avec Khoa Lê

Se connecter

S'inscrire