Loisirs et culture

35 livres qui nous font veiller tard

35 livres qui nous font veiller tard

iStock Photographe : iStock Auteur : Coup de Pouce

Loisirs et culture

35 livres qui nous font veiller tard

Histoire vraie
Les mémoires de Jeanette Walls sont dignes d'un roman. Cette journaliste américaine a vécu une enfance rocambolesque auprès d'une mère artiste et d'un père alcoolique, aussi rêveurs et irresponsables l'un que l'autre. On suit les Walls à travers l'Amérique, alors que les quatre enfants sont trimballés de cabane dans le désert en maison insalubre. Exposés à la faim, au froid et à divers périls, ils apprennent tôt à se débrouiller dans cette vie de misère, sauvés par l'amour qui lie malgré tout la famille. Un récit stupéfiant qui émeut, amuse et fait frémir (Le Château de verre, Robert Laffont 2008, 374 p., 29,95 $).

Coupable!
Maud Graham est de retour. L'inspectrice fétiche de Chrystine Brouillet doit ici résoudre quatre meurtres. Trois sont liés au trafic de drogue. L'autre victime, une jeune beauté, a été tuée dans un quartier tranquille, mais où les voisins cachent presque tous un secret. Mêlant habilement deux trames, ce polar tisse patiemment les fils de son intrigue. La romancière dépeint particulièrement bien la conscience troublée d'un paisible enseignant retraité que rien ne prédestinait à être au coeur de cette sordide histoire (Silence de mort, La Courte Échelle 2008, 370 p., 29,95 $).

Mer amère
Vingt ans après que les flots aient englouti le bateau de son amoureux, Céleste attend toujours son retour sur un rivage de Gaspésie. La singularité de cette histoire d'amour, c'est qu'elle est racontée du point de vue de quatre personnages. Chacun son tour, l'impétueuse Céleste et les hommes qui l'ont aimée recomposent les drames du passé, dévoilant les secrets de cette femme brisée qui se fait désormais appeler Mademoiselle Personne. On succombe à l'envoûtement de ce récit tragique et mystérieux, à l'écriture prenante (Mademoiselle Personne, par Marie Christine Bernard, Hurtubise HMH 2008, 319 p., 24,95 $).

Fresque égyptienne
Ce roman historique trace le portrait de Néfertiti, puissante reine d'Égypte à la beauté légendaire. En 1351 avant Jésus-Christ, l'ambitieuse Néfertiti, 15 ans, épouse Aménophis, jeune pharaon désirant entreprendre des réformes religieuses. Amour et luttes politiques pimentent ce récit entraînant raconté par la soeur cadette de Néfertiti, la perspicace Moutnèdjèmet. À travers la relation entre ces deux jeunes femmes fort différentes, on découvre avec intérêt l'univers méconnu de l'Égypte ancienne (Néfertiti, par Michelle Moran, Libre Expression 2008, 520 p., 34,95 $).

Souvenirs d'Afrique
Nadine Morgan est une journaliste globe-trotter qui a toujours favorisé son métier au détriment de ses relations amoureuses. Dix ans après avoir fui l'Afrique du Sud, elle y retourne afin de couvrir une tragique histoire: la demande d'amnistie d'une jeune femme accusée d'avoir participé au lynchage d'un Américain. Mais la reporter a elle-même des trahisons à se faire pardonner... Alternant présent et passé, un touchant roman sur l'amour et la rédemption (Pardonnez-moi, par Amanda Eyre Ward, Buchet/Chastel 2008, 294 p., 34,95 $).Enlevant
Le kidnapping de son fils force Cotton Malone, ancien agent américain, à sortir de sa retraite. Avec son ex-femme, il s'embarque dans une aventure dangereuse et étourdissante tournant autour de la résolution d'une énigme historique: la disparition des manuscrits de la mythique bibliothèque d'Alexandrie. Une découverte qui pourrait avoir des répercussions sur la situation au Moyen-Orient. À coups de courts chapitres, le roman déroule une intrigue complexe, mariant histoire, politique et religion (L'Énigme Alexandrie, par Steve Berry, Le Cherche midi 2008, 556 p., 29,95 $).

Vérité... ou conséquences
Les revirements ne manquent pas dans le nouvel opus d'Harlan Coben. Le procureur Paul Copeland y est confronté aux fantômes du passé, alors qu'il voit surgir un revenant: un homme disparu il y a vingt ans en même temps que la soeur de Copeland, présumément victime d'un tueur en série. En cherchant la vérité sur cette nuit tragique, il va déterrer des secrets familiaux. Coben enfile les surprises et croise les intrigues, échafaudant rondement un thriller qui nous retient jusqu'à la fin (Dans les bois, Belfond 2008, 422 p., 29,95 $).

Livre maudit
Un livre mythique ayant la réputation de faire mourir ses lecteurs? Cette malédiction n'impressionne pas Ariel, une étudiante fauchée qui dévore ce bouquin rarissime, oeuvre d'un mystérieux écrivain versé dans le paranormal. Elle y découvre la recette d'une mixture qui permettrait de pénétrer dans l'esprit des autres. La Fin des mystères est un thriller érudit qui intègre des théories scientifiques à un récit captivant. Mais c'est d'abord une excellente histoire, menée par une héroïne si crédible qu'on l'accompagne volontiers dans la quatrième dimension. Un divertissement intelligent (par Scarlett Thomas, Anne Carrière 2008, 489 p., 34,95 $).

Si on déteste le golf
C'est grâce à ce sport haï que Denis Dupré-Dumont aura réussi à commettre un meurtre. Dans une divertissante confession destinée au policier qui le soupçonne, ce chimiste raconte comment une obsession amoureuse l'a poussé jusqu'à l'assassinat. L'auteur de Lovelie d'Haïti s'amuse dans cette comédie policière très légère, à laquelle il n'oublie pas d'apporter un punch inattendu. Un roman qui se lit d'une traite (L'Homme qui détestait le golf, par Sylvain Meunier, La Courte Échelle 2008, 144 p., 19,95 $).

Tentations
C'est dans le sauvage décor d'un camp de pêche réservé à la bonne société new-yorkaise, que Jordan, célèbre et séduisant peintre, rencontre la belle Vanessa. Il est marié; elle, déterminée mais psychologiquement instable, traîne un passé familial trouble. Leur attirance mutuelle ne pourra qu'avoir des conséquences lourdes sur chacun d'eux. Une étude des relations humaines qui se lit avec la même passion qu'un thriller (La Réserve, par Russell Banks, Actes Sud/Leméac 2008, 384 p., 35,95 $).Idées de grandeur
Énorme best-seller en Espagne, ce roman historique nous transporte au début du XIVe siècle, à Barcelone. Il suit le destin exceptionnel d'Arnau Estanyol, un fils de paysan né dans des circonstances dramatiques. Tour à tour porteur de pierres, soldat du roi et riche consul, il vivra maintes aventures. Cette grande fresque palpitante fait aussi revivre la magnifique cité catalane à travers son histoire mouvementée et ses personnages colorés. Épique (La Cathédrale de la mer, par Ildefonso Falcones, Robert Laffont 2008, 615 p., 34,95 $).

Crime et antiquités
Les amateurs de polars québécois connaissent déjà Alexandre Jobin, sympathique héros des Lions rampants et de La Commanderie. L'ex-major de l'armée recyclé en antiquaire a l'art de se retrouver dans de mauvais draps. En acceptant de cacher la documentation sur le crime organisé rassemblée par un journaliste assassiné, il est mêlé à une sombre histoire impliquant à la fois motards, mafia et triades chinoises. Une intrigue truffée d'action et menée tambour battant, qui nous trimballe du Chinatown montréalais à Paris (La Tendresse du serpent, par André Jacques, Québec Amérique 2008, 504 p., 27,95 $).

Cher journal...
Il est terriblement émouvant de découvrir, plus de 60 ans après sa rédaction, ce document autobiographique: la chronique d'une jeune juive parisienne sous l'Occupation nazie. Un témoignage précieux, à la manière du Journal d'Anne Frank. En 1942, Hélène Berr a 21 ans. Elle aime la musique, la littérature, la vie et un garçon. Pendant deux ans, elle décrit ses réflexions, ses sentiments et sa vie de plus en plus difficile. Arrêtée en 1944, elle ne survivra pas à l'horreur des camps. D'une écriture élégante, ces pages révèlent un être intelligent, sensible, courageux. Poignant (Journal, Tallandier 2008, 304 p., 29,95 $).

Conquête
Par ce roman, la célèbre auteure chilienne Isabel Allende fait re-vivre une figure oubliée de l'Histoire: Inés Suarez, qui contribua à la conquête du Chili par les Espagnols. En 1537, cette petite couturière délaissée par un mari volage décide de partir pour le Nouveau Monde. Elle y trouvera la liberté et l'amour, entre les bras de deux conquistadors. Dans une prose sensuelle, cette femme à la forte personnalité raconte sa fabuleuse destinée. Une épopée où l'amour passionné, l'aventure, la violence et l'histoire s'entremêlent (Inés de mon âme, Grasset 2008, 379 p., 29,95 $).En pleine nature
Comme nombre de vacanciers, les intrigants personnages de ce roman passent l'été au bord d'un lac. Ce petit coin de paradis sera le théâtre d'événements imprévus pour Lila, une vieille Polonaise cachant un lourd secret, Claire, une scénariste de films d'horreur, et Jérémie, enfant rescapé d'un incendie. Mais la nature est le véritable protagoniste de ce délice signé Monique Proulx. Sous sa plume magnifique, la campagne se transforme en univers enchanté, la faune et la flore en merveilles. On ne verra plus jamais les insectes du même oeil... (Champagne, Boréal 2008, 390 p., 27,95 $).

Histoire d'Islande
Le commissaire Erlendur est confronté ici à l'énigme d'un squelette qui dormait depuis longtemps au fond d'un lac, attaché à un appareil d'espionnage russe. Son enquête le conduit à d'anciens socialistes partis étudier en Allemagne de l'Est en pleine Guerre froide. Poignante histoire d'un homme ayant perdu son amour et ses illusions, le roman offre une fascinante plongée dans un régime communiste répressif. Un récit sobre et atmosphérique, qui nous enveloppe dans son mystère (L'Homme du lac, par Arnaldur Indridason, Métailié 2008, 348 p., 29,95 $).

Au coeur du Vieux-Québec
Connue pour ses téléromans À nous deux! et Mon meilleur ennemi, Suzanne Aubry signe le premier tome d'une saga historique centrée sur une orpheline. La petite Fanette a perdu ses parents dans les épidémies qui ont décimé les immigrants irlandais au milieu du XIXe siècle. Après la disparition mystérieuse de sa soeur aînée, elle est recueillie par une bonne samaritaine de Québec. Personnages convaincants, écriture soignée, passages émouvants et un brin de suspense: une saga bien amorcée (Fanette - À la conquête de la Haute Ville, Libre Expression 2008, 471 p., 29,95 $).

Histoire de peur
Ancienne star d'un groupe heavy metal, Judas Coyne collectionne les objets bizarres. Son dernier achat sur Internet? Rien de moins qu'un fantôme. Hélas, non seulement le spectre est réel, mais son nouveau propriétaire constate vite qu'il avait une raison personnelle de lui en vouloir. Pire: ce vieil hypnotiseur a conservé dans l'au-delà son terrifiant pouvoir de suggestion. L'auteur y mène son récit avec une habileté diabolique, sans oublier de donner de la profondeur à son héros paumé. On a bien aimé le style du fils de Stephen King, qui signe ici, sous un pseudonyme, son premier roman (Le Costume du mort, par Joe Hill, JC Lattès 2008, 550 p., 32,95 $).

Un été à Paris
Les lectrices des Yeux jaunes des crocodiles se sont déjà attachées à la timide Joséphine Cortès. Les autres n'auront aucun mal à se plonger dans la suite des aventures de cette mère quadragénaire, auteure d'un best-seller. La vie de la Parisienne n'a rien d'un conte de fées, entre une soeur envieuse, une passion interdite pour son beau-frère, le possible retour d'un ex-mari qu'elle croyait mort et un assassin qui la menace peut-être! Il y a un peu de tout dans ce gros roman populaire aux personnages savoureux: amour, humour, suspense. Divertissant (La Valse lente des tortues, par Katherine Pancol, Albin Michel 2008, 688 p., 32,95 $).

Énigme à l'anglaise
Comptant parmi les reines du thriller anglais, Minette Walters s'attaque ici à un sujet bien d'actualité. Revenu d'Irak gravement blessé, Charles Acland affiche d'inquiétants changements de personnalité. Il a perdu un oeil, sa fiancée, une partie de sa mémoire et sa carrière militaire. Habité par la colère, souffrant de terribles migraines, solitaire et violent, le jeune homme devient le suspect tout désigné d'une série de meurtres visant d'anciens soldats. L'auteure de La Muselière dessine ici un portrait psychologique fouillé et intéressant. Une enquête policière doublée d'une quête identitaire (L'Ombre du caméléon, Robert Laffont 2008, 398 p., 29,95 $).À l'abordage!
Commentatrice à RDS et participante régulière au Rallye des gazelles, Claudine Douville aime l'aventure. Elle le prouve avec éclat dans un tumultueux premier roman. Violée par le corsaire du roi en 1704, Marie Galligan rumine sa vengeance. Déguisée en garçon, cette fille de marchand s'engage comme mousse sur un bateau, avant de se faire pirate afin d'affronter son agresseur! Après un début plutôt lent, ce roman trépidant fait le plein de rebondissements. Une histoire efficacement racontée, mettant en vedette un personnage féminin fort et courageux (La Louve des mers, Libre Expression 2008, 605 p., 34,95 $).

Bon voyage!
Cet essai autobiographique raconte le programme qu'a suivi Elizabeth Gilbert pendant une année. Émergeant d'un divorce pénible et d'une passion destructrice, dépressive, la journaliste et auteure américaine a quitté son existence confortable pour partir à la découverte d'elle-même. Un itinéraire en trois étapes: l'Italie, où elle goûte aux plaisirs de la bonne chère, l'Inde, où elle s'astreint aux rigueurs de la méditation, et l'Indonésie, où elle tente de trouver l'équilibre entre corps et esprit. Un voyage géographique, existentiel et spirituel, raconté avec franchise, humour et beaucoup de verve. À déguster en attendant l'adaptation cinématographique avec Julia Roberts dans le rôle principal (Mange prie aime, Calmann-Lévy 2008, 456 p., 29,95 $).

Chassé-croisé
Marylou est une mère monoparentale qui en arrache. Prudence est une femme de carrière à qui on ne laisse jamais oublier sa peau noire. Vieillard cancéreux, Albert reçoit une brutale révélation sur ses origines, tandis que Tom, un producteur, apprend la vérité choquante sur sa belle amoureuse. Ce jour-là, le destin va changer la vie et connecter les trajectoires de ces quatre inconnus. D'une plume légère et évocatrice, Valérie Tong Cuong raconte les histoires de chacun de ces personnages qu'elle fait se croiser à la faveur d'une habile intrigue. Un roman revigorant comme un conte de fées (Providence, Stock 2008, 221 p., 29,95 $).

Qui était Marilyn?
Un journaliste français aurait-il résolu l'énigme de la mort de Marilyn Monroe? Reprenant l'enquête, l'auteur démolit un à un les arguments des «conspirationnistes», mais réfute aussi la thèse officielle du suicide. En plus de contenir des révélations sur les circonstances de sa mort, ce livre met en lumière la vie de la star: sa lutte contre la dépendance aux médicaments, son ultime tournage, ses démêlés avec la 20th Century Fox, qui lèvent le voile sur les coulisses impitoyables d'Hollywood. Un ouvrage bâti comme un suspense qui, malgré un début tortueux, se dévore littéralement (Marilyn, le dernier secret, par William Reymond, Flammarion 2008, 489 p., 34,95 $).

Médiéval estival
L'auteure du Bal des louves connaît encore une fois le succès avec ce roman médiéval teinté de féerie. Campé en 1483, celui-ci met en vedette Algonde, une demoiselle travaillant dans un château du Vercors qui est sauvée de la noyade par la légendaire fée Mélusine. Apprenant le secret de ses origines, elle tentera d'échapper à son insoutenable destin et à la prophétie qui la lie à Hélène, la fille du baron. Écrit avec soin, ce récit a tout pour plaire aux amateurs du genre: des héroïnes attachantes, de la sensualité, du surnaturel, et une histoire qui garde sur le qui-vive (Le Chant des sorcières, tome 1, par Mireille Calmel, XO 2008, 377 p., 29,95 $).

Commentaires

Partage X
Loisirs et culture

35 livres qui nous font veiller tard

Se connecter

S'inscrire