Jour après jour, l'argent sort: l'épicerie, le téléphone, l'hypothèque, les assurances, l'essence, les loisirs... On dépense à la petite semaine, sans qu'il y paraisse trop. C'est lorsqu'on regarde le portrait général qu'on sursaute: les ménages canadiens dépensent en moyenne plus de 50 000 $ par année. Et quand on a une petite famille, les dépenses de consommation courante s'élèvent à plus de 70 000 $! Pour reprendre le contrôle, on se fixe un objectif réaliste: sabrer 10 % dans nos dépenses. Prête à relever le défi? 

Finances

1. On change de plan bancaire. Chèques, retraits, virements, paiement de factures: les frais bancaires s'accumulent. En calculant ce qu'on paie pour l'ensemble des comptes de la famille, on dépasse vite la vingtaine de dollars mensuellement. On choisit un plan mieux adapté à chacun, en utilisant le sélecteur de forfait bancaires de l'ACFC. Avec certains comptes pour étudiants ou aînés, les transactions sont gratuites; d'autres incluent un nombre de transactions gratuites à condition de maintenir un solde minimum dans le compte. On devrait pouvoir réduire nos frais de moitié aisément.

Combien on y gagne: 10$ x 12 mois = 120$

2. On épargne. L'épargne au quotidien reste la façon la plus efficace de mettre des sous de côté. On se procure un bon vieux petit cochon, et chacun des membres de la famille y glisse 0,25$ chaque jour.

Combien on y gagne: 0,25$ x 4 personnes x 365 jours = 365$

3. On profite des programmes de fidélisation. Ils sont nombreux: Airmiles, Aéroplan, Optimum, Bonidollars, Dollars CAA-Québec, etc. L'idée n'est pas de dépenser plus ni de le faire inutilement, mais de choisir des programmes qui correspondent à nos habitudes de consommation et de surveiller les promotions. Deux exemples de plans et de rendements tirés de nos expériences réelles:

  • Carte de crédit avec programme de primes (testé avec Visa Desjardins). En payant toutes nos dépenses du mois (même l'épicerie) avec une carte de crédit accumulant des points, le solde monte vite. C'est encore plus efficace avec une carte de crédit conjointe! Au lieu d'échanger nos points contre des récompenses du catalogue de primes (les produits sont souvent plus chers qu'en magasin), on les utilise pour réduire l'hypothèque, acheter des REÉR ou obtenir des chèques-cadeaux de grands magasins. Et bien sûr, on paie le solde en entier avant la date d'échéance, pour ne jamais débourser de frais d'intérêt.

Combien on y gagne: 2 500$ d'achats x 1% de points (valant 1$ chacun avec notre programme) x 12 mois = 300$

  • Carte fidélité d'une pharmacie (testé chez Pharmaprix). Chaque dollar dépensé rapporte 10 points; lorsqu'on accumule 95 000 points, on peut les échanger contre une économie de 170$ sur nos achats. Il faudrait dépenser 9 500$ pour y arriver, ce qui semble impensable, mais les habituées nous soufflent l'astuce: on attend les journées «20 fois les points», qui reviennent périodiquement.

Combien on y gagne: 60$ d'achats x 10 points par dollar x 20 (promo «20 fois les points») x 8 visites = 96 000 points = 170$