Auteur : Coup de Pouce

Le nom de "banique" a été donné au pain fabriqué par les Amérindiens, puis à celui cuit par les Écossais, qui l'ont par la suite appelé "bannock". Ce pain, selon Jacques Rousseau, n'a besoin d'aucun four et ses seuls ingrédients sont la farine, la levure chimique, le sel et l'eau. "La pâte, enroulée autour d'un bâton fixé auprès du feu et tournée périodiquement, donne le plus croustillant des pains." Le pain des voyageurs peut aussi être cuit dans la poêle sur un feu doux. Dès que le pain est cuit d'un côté, on le retourne. Et quand les voyageurs et les Amérindiens désiraient donner un air de fête à leur ordinaire, ils jetaient la pâte de la banique dans la friture, ce qui la transformait en friandise.

  • Préparation 10 minutes
  • Cuisson 15 minutes
  • Portion(s) 1 portion
  • Crédits : Institut de tourisme et d'hôtellerie du Québec

Ingrédients

  • 375 mL de farine
  • 5 mL de levure chimique
  • 2 mL de sel
  • 50 mL de saindoux
  • 125 mL d' eau froide

Préparation

1. Tamiser ensemble les ingrédients. Émietter le saindoux dans les ingrédients secs.

2. Ajouter l'eau et bien mélanger de manière à obtenir une pâte lisse.

3. Façonner en boule d'environ 450 g (1 lb).

4. Étendre la pâte à une épaisseur de 1 cm (1/2 po). Poser sur une plaque graissée et cuire au four à 230°C (450°F) pendant 12 à 15 minutes.

Rendement : 1 pain

Partage X
Desserts

Banique de Pointe-Bleue

Se connecter

S'inscrire