Conseils pratiques

10 conseils pour cuisiner à la mijoteuse

Coup de Pouce
Conseils pratiques

10 conseils pour cuisiner à la mijoteuse

Après plus d’une quarantaine de recettes testées pour mon #marathonmijoteuse, je pense pouvoir vous offrir quelques conseils pertinents! Voici donc ce qu’il faut absolument savoir avant de cuisiner à la mijoteuse (oh pis pendant et après, même!) 1. C’est pas parce que c’est brun que c’est pas bon Oui, on ne s’en sort pas, ça a souvent l’air de la bouette brune. Pas toujours. Mais du bœuf cuit longuement, ça reste brun, très brun. Il faut passer par-dessus et ne pas bouder son plaisir gustatif. 2. Jamais trop d’épices, tu ne mettras! Les arômes ont tendance à s’évaporer un brin pendant la cuisson à la mijoteuse, car il n’y a pas d’évaporation, donc pas de concentration des saveurs. Donc, on ne lésine jamais sur les parfums: gingembre, ail, citronnelle, épices costaudes (coriandre, cumin, chili), pâte de cari, moutarde, sauce soja ou worcestershire, vin, bière, etc. Tous ces ingrédients donnent du goût à nos plats. Et c'est pourquoi les plats mexicains, indiens ou thaïlandais sont si fréquemment adaptés pour la mijoteuse. 3. Pas trop de liquide Pour continuer sur le principe de «pas d’évaporation», on évite de mettre trop de liquide. Pas besoin de couvrir la viande de litres d’eau ou de bouillon. Si vous adaptez une recette de la cuisson au four pour la mijoteuse, diminuez substantiellement la quantité de liquide requise. 4. Oups, j’en ai trop mis! Malgré tout, vous avez mis un peu trop de liquide, ou alors votre plat s’est liquéfié à votre insu? Ce n’est pas dramatique. Vous pouvez y ajouter un épaississant: farine, fécule, pâte de tomates, même du ketchup de 2 c. à tab à 1/4 t selon la quantité de liquide dans votre cocotte. N’oubliez pas de délayer la farine ou la fécule dans du liquide avant de l’ajouter à votre plat. Ensuite, vous pouvez chauffer le tout à intensité élevée pendant quelques minutes, voire une demi-heure. Sans le couvercle, même! 5. Taille de l’appareil Il faut bien connaître la taille de notre mijoteuse avant de se lancer. Toutes les recettes de Coup de pouce sont testées dans des modèles de 5 à 6 L. Si vous naviguez sur le web à la recherche de recettes, vérifiez bien la taille de la mijoteuse utilisée. Et adaptez le temps de cuisson pour la vôtre. 6. Ça ne coûte pas cher Parce que les coupes moins dispendieuses (hauts de cuisses, rôtis de palette, etc.) sont PARFAITES pour la mijoteuse. Parce que les plats végé avec des légumineuses à 99 cents la boîte sont délicieux lorsque mijotés longuement. Parce que les grains entiers comme le riz brin, le quinoa ou l’orge ne sont pas trop coûteux, mais bien goûteux dans la mijoteuse. On garde l’argent pour garnir notre armoire à épices et notre frigo des ingrédients qui donnent du goût. 7. Précuire ou pas? Oui, il le faut, la plupart du temps. Les légumes durs (oignons, carottes, céleri) seront plus fondants lorsque cuits dans un poêlon avant d’être mis dans la mijoteuse. Pour la viande, on saisit le bœuf et le porc, mais pour le poulet (surtout les hauts de cuisses), on peut couper court sur cette étape. 8. On ne touche à rien! Une fois la mijoteuse partie pour ses nombreuses heures de cuisson, on n'y touche plus! Sauf autorisation. Ouvrir le couvercle à tout moment risque de faire rater votre recette. Alors, ouste les nez renifleurs de plats qui mijotent! 9. Pourquoi la mijoteuse? Parce qu’elle travaille pour vous pendant que vous-même travaillez, que vous dormez, que vous jouez dehors ou que vous regardez un film. Parce qu’elle nous oblige à cuisiner en grande quantité pour en congeler, pour avoir des restes pour les lunchs ou pour recevoir une armée. Parce que certaines recettes d’hiver pourraient même mijoter en été sans allumer le four et réchauffer toute la maison. Parce que c’est comme un deuxième four et que c’est pratique quand le grand est déjà en marche pour un autre plat. Parce que c’est rigolo, ludique et que ça fait jaser de faire un dessert dans cet appareil, qui cuit pendant qu’on prend le repas principal en paix. 10. On essaie… et on recommence! On n’obtient pas toujours les résultats escomptés, mais ce n’est pas grave! On s’ajuste, on recommence et là, on crée des délices. Les mijoteuses ne sont pas toutes pareilles. Elles ne chauffent pas à la même force. Adaptation, persévérance et patience sont les mots à retenir! Retrouvez l’ensemble des recettes du marathon mijoteuse dans notre dossier spécial Un mois de recettes à la mijoteuse et sur notre tableau Pinterest. Allez, bonne mijoteuse!

Commentaires

Partage X
Conseils pratiques

10 conseils pour cuisiner à la mijoteuse

Se connecter

S'inscrire