Nous savons tous que l'exercice est bon pour la santé. Mais il est bon de se rappeler à quel point c'est bénéfique, surtout quand on y découvre des bienfaits insoupçonnés!

1. Sommeil
L'exercice entraîne une amélioration de la qualité et de la durée du sommeil ainsi que de la facilité à tomber endormi. Ceci pourrait être dû soit au fait que l'exercice aide à la relaxation des muscles, soit à la réduction du stress ou au réchauffement du corps. Dans le même ordre d'idées, faire de l'exercice régulièrement pourrait réduire la sensation de fatigue en plus d'augmenter le niveau d'énergie. Les mécanismes impliqués sont encore inconnus.

2. Calculs biliaires
Les femmes actives ont 30 % moins de risque de subir une opération pour des calculs biliaires que les femmes sédentaires. Pourquoi les femmes? Parce qu'elles sont deux fois plus à risque que les hommes: les hormones de remplacement, les anovulants, l'excès d'oestrogènes durant la grossesse semblent augmenter le taux de cholestérol dans la bile et diminuer les mouvements de la vésicule biliaire, ce qui augmente les risques de formation de calculs biliaires.

3. Cancer
Le National Cancer Institute a publié, en 2006, les résultats de deux études prospectives suggérant que l'activité physique, pratiquée de façon régulière dans les mois suivant le traitement d'un cancer colorectal, diminuait les risques de récidives et de mortalité.

Une étude publiée dans l'American Journal of Epidemiology, en 2008, et effectuée auprès de 80 000 Japonais pendant 10 ans a démontré que l'activité physique pratiquée régulièrement diminuait les risques de cancer du côlon, du foie, du pancréas et de l'estomac. L'effet protecteur était encore plus présent chez les personnes ayant un poids santé. Les chercheurs semblent pointer du doigt le fait que l'exercice stimule le système immunitaire, le système de défense naturel du corps, et entrainerait des changements hormonaux souhaitables.

Dans le Journal of Clinical Oncology (août 2008), on pouvait lire que plus d'une douzaine d'études effectuées durant les 20 dernières années démontraient que l'exercice pouvait réduire le risque de cancer du sein jusqu'à 40 % tandis que d'autres recherches ont établi que les bénéfices de l'exercice étaient aussi grands sinon plus chez les survivantes de ce cancer.

L'exercice aiderait aussi à refaire ses forces, à manger, à dormir et à diminuer le stress; toutes des conditions à optimiser lorsque l'on veut combattre un cancer.

4. Maladies diverticulaires
L'effet protecteur contre les maladies diverticulaires (principalement des hernies de la muqueuse intestinale) serait supérieur avec de l'exercice vigoureux comme le jogging et la course plutôt qu'avec une activité physique modérée comme la marche.

5. Arthrite
La pratique régulière d'un exercice modéré pourrait réduire l'enflure et la douleur au niveau des jointures des personnes souffrant d'arthrite. Dans le même ordre d'idées, la pratique d'une activité physique aide au maintien d'un poids santé et, de là, diminue les risques de souffrir d'arthrite aux genoux.