Le bilan de vie, c'est un outil pour cibler les désirs qu'on voudrait combler, pour mettre le doigt sur nos bobos et pour déterminer nos objectifs pour l'année qui commence. C'est aussi l'occasion idéale de dépoussiérer nos rêves, de stimuler notre imaginaire et d'élargir nos horizons.

Petite mise en garde: avec ce type d'exercice, il est facile d'être trop dure avec soi-même. Alors, attention: le but n'est pas de se taper sur la tête ni de faire un examen de conscience sévère. Il s'agit plutôt d'un exercice pour faire le point et réfléchir, mais aussi pour se faire plaisir sans se juger. Deux conseils pour partir du bon pied:

  • On ne fait pas le tour de sa vie sur le coin d'une table comme on rédige une liste d'épicerie. Pour que l'exercice soit efficace, on bloque du temps de qualité à l'agenda. Que ce soit une journée de congé ou un week-end entier, on choisit un moment où on ne risque pas d'être dérangée. On peut choisir de faire notre bilan d'une traite ou par petits bouts; on s'assure toutefois, dans ce cas, de se donner une date limite pour boucler le tout.

  • Pour rendre l'exercice ludique, on se choisit un joli papier et des crayons colorés. On peut même garder tout près une pile de vieux magazines qu'on pourra découper pour «illustrer» nos idées et propos. Prête? On y va!