Conseils pratiques

16 trucs pour économiser sur la facture d’épicerie

16 trucs pour économiser sur la facture d’épicerie

  Photographe : Adobe Stock

Conseils pratiques

16 trucs pour économiser sur la facture d’épicerie

Chaque année, on n’y échappe pas, le coût du panier d’épicerie augmente. Est-ce qu’on peut arriver à économiser en cuisine sans faire de compromis sur la qualité? Voici quelques trucs pour y arriver.

 

1. On achète en vrac
Épices, farine, riz, légumineuses...une multitude de produits sont offerts en vrac. En plus d’économiser sur les frais d’emballage, on peut acheter seulement la quantité qu’il nous faut. Adieu le gaspillage! Encore mieux, de plus en plus d’endroits nous offrent même la possibilité d’apporter nos propres contenants et réduire ainsi la consommation de sacs de plastique.

 

 

2. On choisit des produits de saison
En variant notre menu au gré des saisons, on profite non seulement d’une qualité supérieure, mais aussi d’un prix avantageux. De plus, on peut aussi encourager l’achat local. On consulte le site de Mangez Québec pour connaître la disponibilité des produits.

3. On planifie notre menu 
On a tous entendu parler du fameux «meal prep». Même si on est pas tout à fait rendu là, on peut quand même réfléchir à nos repas de la semaine et planifier la liste d'épicerie en conséquence. On achète alors que ce dont on a besoin et on évite le gaspillage. Un produit en rabais n’est pas une économie s’il se retrouve au compost dans quelques semaines!

4. On pense à la marque maison
On a tous nos produits préférés, mais parfois, pour certains items, une marque ou une autre ne fera pas de différence...sauf sur notre facture. La plupart des chaînes offrent des produits de marque maison de haute qualité. On surveille les prix et on fait des tests!

5. On cuisine de plus grosses quantités 
C’est souvent plus économique de cuisiner pour quatre que pour deux. On choisit des plats qu’on peut congeler si on ne veut pas manger les restants dans la même semaine.

 

 

6. On se gâte, intelligemment
Vous aimez le poulet rôti? Un poulet rôti tout prêt coûte moins de 10 $ dans une épicerie et vous donnera assez de viande pour un repas et des restes pour préparer quelques plats: salades, sandwichs, pâtés, soupes, tacos…(plus d’idées ici). Et vous pourrez même utiliser la carcasse pour faire une bonne base de poulet maison! Des dollars bien investis.

7. On fait son propre jardin
Pas besoin d’avoir un immense terrain pour faire pousser quelques-uns de vos légumes préférés! Tomates, concombres, laitue et fines herbes pousseront très bien en pot, même sur votre balcon de ville.

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Seed Pantry (@seedpantry) le

 

8. On incorpore plus de protéines végétales au menu 
Une ou deux journées par semaine, on prépare des repas sans viande. On remplace celle-ci par des protéines végétales comme les légumineuses ou le tofu. On économise de l’argent, on réduit notre empreinte écologique et on découvre de nouvelles saveurs! En panne d’inspiration? On a des suggestions pour vous ici, ici et ici.

9. On visite les marchés locaux ou les agriculteurs de notre région
On encourage les produits locaux tout en économisant. Fraîcheur imbattable!

 

 

10. On évite les achats impulsifs causés par la faim
On connait tous les effets néfastes résultant de faire les courses le ventre vide! On s’apporte quelques collations nutritives, au besoin.

11. On évite d’acheter les sauces et vinaigrettes du commerce
On en prépare des versions maison faciles en quelques minutes. En plus d’économiser, elles seront franchement meilleures! À court d’idées? Inspirez-vous ici et ici.

12. On jette un coup d’oeil à la section des produits congelés
Vous avez de folles envies de fèves vertes ou de bleuets, mais ce n’est vraiment pas la saison? Allez faire un tour dans la section des produits surgelés. Ils seront moins chers et surement plus goûteux.

13. On profite des programmes de récompenses
On reçoit des remises et des rabais sur nos produits préférés. Pourquoi s’en passer?

14. On part à la recherche des aubaines
Si on ne voit pas d’inconvénients à faire plusieurs magasins, on feuillette les circulaires ou on les consulte en ligne pour localiser les meilleures aubaines.

15. On visite les épicerie ethniques
Vous avez un faible pour le couscous ou le kimchi? Vous aurez probablement un meilleur prix (et davantage de choix) en visitant une épicerie ethnique. On en profite pour explorer et découvrir de nouvelles saveurs.

 

 

16. On réfléchit avant de composter
Le pain est sec? On en fait des croûtons. Les bananes sont trop mûres? Direction congélo en attendant de faire un pain aux bananes ou un smoothie. Des légumes à préparer? On conserve les épluchures pour confectionner notre propre bouillon. Moins de gaspillage, plus d’économies!
 

Partage X
Conseils pratiques

16 trucs pour économiser sur la facture d’épicerie

Se connecter

S'inscrire