Travail

7 trucs pour négocier un meilleur salaire

7 trucs pour négocier un meilleur salaire

  Photographe : Adobe Stock

Travail

7 trucs pour négocier un meilleur salaire

Que ce soit en entrevue d’embauche ou pour réclamer une augmentation, on n’a pas le choix, il faut parler salaire. Le consultant principal en rémunération chez Matière Grise, Francis Benoit Pelletier, nous refile quelques tactiques pour nous aider à négocier comme une pro!

 

 

 

 

 

 

 

 

1. BIEN NÉGOCIER SON SALAIRE À L’EMBAUCHE

C’est beaucoup plus simple de s’entendre sur une augmentation annuelle que de réclamer une révision de salaire à la hausse une fois qu’on a commencé à travailler, parce qu’on s’est rendu compte que l’on n’est pas payée à sa juste valeur...

 

2. SE RENSEIGNER 

Avant de réfléchir à l’augmentation ou au revenu voulu, il importe de connaître l’échelle salariale de son poste. Pour ça, on s’informe du salaire offert pour un poste similaire au sein de l’entreprise ainsi que dans les autres organisations, en demandant à ses collègues et en consultant des sites web traitant de ce sujet, par exemple.

 

3. CHOISIR LE BON MOMENT

Pour réclamer une augmentation salariale, on peut notamment profiter d’une mutation de poste, d’une promotion, d’une date anniversaire (un an après être entrée en poste, par exemple), de même que d’un bon coup (réussite importante au travail, réception d’un prix ou d’une mention).

 

4. METTRE LES SENTIMENTS DE CÔTÉS 

On se fait refuser sa demande d’augmentation? Au lieu de se choquer, on mentionne de façon polie et courtoise au gestionnaire qu’on le rencontrera de nouveau dans quelques mois ou que l’on poursuivra ses démarches auprès des ressources humaines, par exemple.

 

5. ÉVITER LES MONTANTS PRÉCIS

En entrevue d’embauche, si l’on nous demande quel est le salaire souhaité, on donne une fourchette salariale plutôt qu’un chiffre. Le minimum indiqué doit correspondre au revenu qu’on serait prête à accepter pour le poste. Cela offre une marge de manœuvre lors de la négociation.

 

6. FAIRE UNE INTROSPECTION 

Avant de s’asseoir à la table de négociation, on réfléchit à son cheminement de carrière (expérience, compétences, acquis) et, si l’on est déjà en poste, à sa valeur au sein de l’entreprise (crédibilité, efficacité, réalisations). Ça permet de justifier sa demande et d’apporter des arguments concrets.

 

7. PENSER AUX AVANTAGES SOCIAUX

Un salaire moins élevé peut être compensé par plus de congés annuels, des assurances, un régime de retraite, un horaire de travail flexible ou la possibilité de faire du télétravail.

 

Commentaires

Partage X
Travail

7 trucs pour négocier un meilleur salaire

Se connecter

S'inscrire