Travail

10 conseils pour le party de Noël du bureau

10 conseils pour le party de Noël du bureau

  Photographe : Adobe Stock

Travail

10 conseils pour le party de Noël du bureau

Il y aura de la musique, des cocktails, une piste de danse... Et deux ou trois collègues eméchés qui alimenteront malgré eux les potins du lundi matin! Voici 10 mantras pour nous amuser au party de bureau, tout en conservant emploi et dignité.

 

1. On fait acte de présence

Rares sont les occasions de nous retrouver entre collègues dans une ambiance festive et décontractée. A moins de posséder un alibi solide doublé d’une possibilité de mort certaine, rater le party de bureau pourrait être interprété comme un affront. On accepte donc l’invitation avec enthousiasme, question de montrer qu’on apprécie notre équipe et notre emploi.

 

2. On boit avec modération

Une fois les inhibitions noyées dans le chardonnay, on pose parfois des gestes regrettables. Le hic? Nos frasques seront beaucoup plus difficiles à oublier si elles deviennent le sujet vedette des conversations autour de la machine à café. On ne prend pas plus d’une consommation à l’heure, on boit beaucoup d’eau et on fuit les shooters comme la gastroentérite.

 

3. On s'habille avec classe

On se renseigne sur le code vestimentaire de la soirée, et l’on se pare de nos plus beaux atours. Attention toutefois à l’effet sapin enguirlandé! On garde nos parures scintillantes et notre robe au décolleté affriolant pour notre amoureux. Objectif: BCBG plus que Beyoncé!

 

4. On sort de notre clique

On ne fait surtout pas de messes basses, isolée dans un coin avec notre collègue chouchou, les yeux rivés sur notre téléphone. On en profite plutôt pour rencontrer le nouveau comptable ou échanger avec l’équipe marketing que l’on côtoie moins au quotidien.

 

5. On ne vend pas notre salade

Vouloir gravir les échelons? C’est bien. Utiliser le party de bureau pour traquer les membres du conseil d’administration? C’est limite. On choisira un autre moment pour faire l’éloge de nos prouesses diplomatiques dans l’épineux dossier Gros-Client-2018

 

6. On évite la thérapie collective

Les derniers mois ont été intenses, les langues se délient avec l’alcool, notre gestionnaire porte une jupe format élastique de brocoli... Les astres sont alignés pour une séance de bitchage en règle. Mauvais plan! Après tout, sait-on qui se trouve derrière notre dos?

 

7. On adopte une politique zéro flirt

Pas question de se ridiculiser en minaudant avec un charmant collègue sur la piste de danse. Même si l’on est célibataire, même si le chef comptable nous fait secrètement tourner de l’ovaire! Professionnelle jusqu’au bout des ongles!

 

8. On diversifie nos sujets de conversation

Nos collègues ont une vie en dehors de leur cubicule. On leur pose des questions sur leurs champs d'intérêt, leur dernier voyage, leurs résolutions pour la prochaine année... La paperasse attendra!

 

9. On se garde une petite gêne

Danser, chanter, participer joyeusement aux activités proposées... c’est permis. Mais personne n’a envie de découvrir un vidéo de sa performance stridente au karaoké, avec un soulier en guise de micro, dans l’infolettre de la compagnie. Une employée avertie en vaut deux.

 

10. On prépare notre sortie

Mieux vaut ne pas se défiler en ninja, entre le plat principal et le dessert. On prend le temps de remercier notre patron immédiat ainsi que le comité organisateur. Un signe de politesse qui nous vaudra certainement une autre invitation l’an prochain!

 

Commentaires

Partage X
Travail

10 conseils pour le party de Noël du bureau

Se connecter

S'inscrire