Vacances et voyage

Japon: 5 merveilleuses cités à découvrir

Japon: 5 merveilleuses cités à découvrir

  Photographe : Unsplash | Robin Noguier

Vacances et voyage

Japon: 5 merveilleuses cités à découvrir

Le pays du soleil levant, c’est bien plus que Tokyo, geishas, sushi et compagnie. On a tendance à imaginer cette intrigante contrée comme étant entièrement homogène… Et pourtant! Saviez-vous que le Japon regorge de sources thermales et que ses bains de sable chaud sont ultra convoité? Qu’il n’est pas du tout compliqué de s’y déplacer et que ses habitants sont fort accueillants? Cette contrée, en vérité, ne cesse de surprendre! Voici cinq cités qui sauront vous émerveiller.

 

 

 

 

 

1. Hiroshima, préfecture d’Hiroshima 

Le fantôme de la bombe atomique qui eut lieu ici lors de la Seconde Grande Guerre hante encore la conscience collective. Aujourd'hui, c'est le dôme de Genbaku ainsi que le musée du mémorial pour la paix qui dominent les ravissantes rives du fleuve Ôta. Une excursion émouvante dans un lieu à l’histoire marquante. Un incontournable. 

 

dôme de Genbaku

 Le dôme de Genbaku, le seul bâtiment ayant survécu à l'explosion de la première bombe atomique sur la ville de Hiroshima.

 

Hondori, une arcade commerçante ultra animée du centre-ville, regorge d’étals gourmands et de karaokés éclatés. Au bout de cette arcade jaillit une rue du nom d’Okonomimura, qu’on emprunte jusqu’à un bâtiment aux escaliers de couleurs néon. Cette adresse abrite non moins de 25 bouis-bouis qui font de la célèbre galette japonaise salée leur spécialité!

L’okonomiyaki trône au panthéon de la gastronomie régionale et on afflue ici pour le déguster sans prétention, verre de bière à la main, assistant directement devant soi au spectacle de sa préparation sur une énorme plaque chauffante. Une multitude de garnitures y sont grillées devant les convives: oignons verts, chou, nouilles, fruits de mer au wasabi, mayonnaise, alouette! On se régale et trinque avec nos nouveaux amis de table, car ce type de moment joyeusement empreint de convivialité franchit toute barrière linguistique inimaginable.

 

okonomiyaki

L’okonomiyaki , cette galette salée originaire d’Hiroshima, trône au panthéon de la gastronomie régionale.
 

Le soir venu, on admire le Château d’Hiroshima et son majestueux jeu de lumière, monument historique qui fut par ailleurs rasé lors du bombardement du 6 août 1945. 

 

2. Miyajima, préfecture d’Hiroshima

Tirée tout droit d’un conte de fées cette île fantastique figure bien évidemment au registre du patrimoine mondial de l’UNESCO. Le Sanctuaire d’Itsukushima (au total 17 bâtiments en bois de couleur vermillon), dressé solennellement face à la mer est cerné par les montagnes qui lui confèrent un charme ahurissant et est décrit comme un chef-d’œuvre de l’architecture nippone, car il est en parfaite harmonie avec la nature. À la fois sereine, envoûtante et saisissante,  l’île sacrée est classée comme l’un des trois plus beaux sites au pays. Avec raison.


La région de Miyajima est prisée pour ses huîtres grillées et le congre unagi no kabayaki, un plat d’anguille grillée préparé sur un bol de riz et servi dans une boîte bento, tandis que le tout est arrosé d’une sauce sucrée et recouvert de congre. Les saveurs et textures s’apparentent à la chair de volaille. Savoureux! 

 

3. Kumamoto, préfecture de Kumamoto, situé dans la partie centrale de l'île de Kyūshū

Ville la plus peuplée au sud du Japon, celle-ci possède des atours singuliers. Ses vastes espaces verts, manucurés à la perfection, complimentent le Château de Kumamoto, l’un des plus beaux au pays, malgré le grave séisme qui l’a brutalement frappé en 2016. À la quête d'une activité mémorable? Nous vous suggérons fortement d'opter pour une balade dans le jardin de Suizenji Jojuen, un joyau horticole qui s’organise entièrement autour d’un plan d’eau. Colline, étang, sanctuaire, tout y est pour nous transporter à nouveau au temps des samurais…  À mettre à son carnet, avant que le tourisme de masse ne s’en empare!

 

Château de Kumamoto

Le Château de Kumamoto, l’un des plus beaux au pays, malgré le grave séisme qui l’a brutalement frappé en 2016.

 

Pour une halte gourmande inoubliable, on s'arrête au Shiromiyagura, avec ses gigantesques baies vitrées donnant directement sur le célébrissime château de Kumamoto. Le soir, le menu à prix fixe est d’une finesse ahurissante. On y sert une cuisine kaiseiki classique, soit une succession de bouchés présentées avec un doigté et une exquise délicatesse.

 

Le jardin de Suizenji Jojuen

Le jardin de Suizenji Jojuen, réel joyau horticole.

 

4. Beppu, préfecture d'Ōita, sur l'île de Kyūshū

Située à flanc de montagne et bordée par la mer, cette station balnéaire est réputée à travers tout le pays pour ses onsens spectaculaires. Ces sources d'eau chaude d'origine volcanique sont distribuées pêle-mêle à travers la cité. On ne manque donc pas de se joindre aux locaux afin de profiter des nombreux bains de pieds chauds, dont quelques-uns font face à la mer, et de leurs bienfaits.

Question de maximiser les propriétés de ces bains thermaux, pourquoi ne pas se prélasser au Beppu Kaihama Sand Baths? L’expérience ne laissera personne de glace, cette dernière consistant à s’étendre sur la plage, directement sur le sable volcanique de couleur ébène, surface chauffée à 38 degrés centigrades de par les sources géothermiques adjacentes, tandis que chaque convive est recouverte de sable jusqu’au cou. Réconfortant, effet cocon assuré! 

 

Beppu

 Beppu est reconnu pour son importante activité géothermique, ses bains de pieds et nombreux enfers.

 

Pour manger sainement dans un cadre incomparable, à mini prix, on se rend au Jigohumushi Kobo Steam Cooking Center. Ici, légumes, poulet et fruits de mer sont cuits à même la vapeur qui se dégage des onsens, tandis que les tables extérieures permettent à la fois de manger, de se désaltérer et de tremper les pieds dans un bain d’eau thermale chauffée à 42 C! Cette pratique ancienne a un nom; ashiyu, et désigne les établissements où se restaurer dans des bassins d’eau géothermique.

L'attraction touristique incontestée: la tournée des enfers, notamment celle de Umi-Jogoku. Surnommé «l’enfer bleu de la mer», cette redoutable source dont la surface bleue cobalt atteint les 98 degrés Celsius constitue l’un des huit «enfers» thématiques de Beppu. Ces sources spectaculaires sont le résultat de l'explosion du mont Tsurumi. Grandiose. 

 

5. Fukuoka, préfecture de Fukuoka 

Ville en importance, lovée face à la Corée et à la Chine, elle recèle de temples et de sanctuaires. D’ailleurs, c’est ici, sur la rue Sugi no Baba Dori qu’on retrouve un légendaire tunnel d’arbres recouverts de fleurs de cerisiers au printemps, l’un des plus beaux sites où succomber devant les sakuras.

Véritable Venise du soleil levant, le village de Yanagawa s’avère un incontournable. Érigée au 16e siècle, il compte une foule de canaux ainsi qu’une architecture traditionnelle stupéfiante.

À la recherche d’une vue stupéfiante? Le sanctuaire de Miyajidake n’a pas son pareil au coucher de soleil, alors que les rayons embrasent la mer et que les montagnes se dressent au loin.

Les artères commerciales et jolies échoppes s’articulent principalement autour du quartier de Hakata, lieu branché et bourré de néons, d’enseignes et de bars animés.  On y déguste un « Hakata ramen » cette fameuse soupe de nouilles au bouillon riche, garnie de porc tonkotsu. 

Connecté de plain-pied dans la modernité tout en ayant porté allégeance à des coutumes millénaires, il n’y a pas à dire, le Japon ne cesse de mystifier et de faire rêver!

 

Photos: Christine Elizabeth Laprade

Commentaires

Partage X
Vacances et voyage

Japon: 5 merveilleuses cités à découvrir

Se connecter

S'inscrire