Loisirs et culture

Entrevue avec Mylène Mackay

Entrevue avec Mylène Mackay

  Photographe : Shayne Laverdière

Loisirs et culture

Entrevue avec Mylène Mackay

Bien que criante de vérité dans son interprétation de Nelly Arcand, Mylène Mackay n’a pas été marquée au fer rouge par le personnage. Au contraire, la jeune actrice montre, depuis Nelly, l’étendue de son talent dans des rôles aux antipodes.

Mylène, on vous voit au cinéma, à la télévision et au théâtre jouer des personnages bien différents. Il doit être difficile de s’y retrouver, par moments.

Ça fait deux ans que je me transforme presque sans arrêt. J’ai constamment quatre ou cinq personnages en tête. Je pense que le film Nelly m’a bien préparée à ça, parce que je devais y jouer quatre facettes complètement différentes de Nelly Arcand.

Arrivez-vous à prendre votre place à travers toutes ces femmes inventées?

Le yoga est essentiel à ma vie. C’est grâce à cette discipline que j’arrive à garder le cap. L’hiver, je fais des retraites de yoga et de méditation qui me permettent de revenir au neutre et de recharger mes batteries. Chaque jour, je me réserve aussi des moments de solitude. C’est naturel, pour moi, car je ne suis pas quelqu’un qui sort faire la fête souvent. J’ai plutôt besoin de bien dormir et de bien m’alimenter pour me calmer et revenir vers qui je suis.

Vous arrive-t-il d’être inspirée par d’autres acteurs, comme Patrick Huard et Macha Grenon que vous avez côtoyés pour Les honorables?

J’ai tellement aimé travailler avec Patrick Huard! Il est un moteur d’énergie incroyable, en plus d’être extrêmement protecteur. C’est inspirant de voir un acteur ayant travaillé autant garder son intégrité. Macha m’a inspirée par sa créativité. Elle est en recherche constante. Tout le monde sait qu’en télévision nous avons peu de temps et, pourtant, nous tentions ensemble de proposer quelque chose de nouveau pour chaque scène.

Vous serez de la distribution du film Mafia inc. Y avez-vous pensé à deux fois avant d’interpréter un personnage issu du milieu criminel?

Le scénario s’inspire du livre Mafia inc., mais l’histoire a été adaptée. Mon personnage ne correspond pas vraiment à une personne qui existe. C’est vrai que ça donne un petit frisson dans le dos de jouer dans ces eaux-là. J’ai adoré cet univers de testostérone, de violence et de sang. J’ai déjà incarné des femmes de pouvoir dans le passé, mais là, c’est à un autre niveau.

 

CV EN CHIFFRES

  • EN 2011 elle obtient son diplôme de l’École nationale de théâtre.
  • Pendant 3 ans, elle fréquente l’école de Ballet contemporain de Montréal.
  • En 2017, elle gagne un Iris pour Nelly.
  • Sur son radar: «Je suis sous le charme de Stéphanie Boulay. Elle est forte, fragile, brillante et vraie. J’aime le chemin qu’elle se trace.»
  • Elle a dit: « Une scène de théâtre est un lieu sacré qui m’inspire énormément de respect. Alors, je n’y monte que pour jouer et idéalement pour défendre une parole importante.» — Urbania
  • Une rencontre marquante: «Pierre Bernard a été mon professeur à l’École nationale de théâtre. Il a été la première personne qui a eu confiance en moi. C’est un homme d’exception qui continue de me guider.»

 

LES HONORABLES, dès le 10 janvier sur Club Illico. Le film Mafia inc. sortira en salle en 2019. 

Commentaires

Partage X
Loisirs et culture

Entrevue avec Mylène Mackay

Se connecter

S'inscrire