Psychologie

La bibliothérapie: le pouvoir des mots

La bibliothérapie: le pouvoir des mots

La bibliothérapie: le pouvoir des mots Photographe : istockphoto.com Auteur : Gwendoline Cuvelier Source : Coupdepouce.com

Psychologie

La bibliothérapie: le pouvoir des mots

On savait déjà que les livres avaient le pouvoir de nous divertir, de nous émouvoir et de nous cultiver. On a découvert qu’ils étaient également capables de nous soigner!

 

Selon les préceptes de la bibliothérapie, nos lectures constituent de formidables outils pour guérir les maux de l’âme. Diplômée en littérature, Katy Roy a créé La Bibliothèque Apothicaire en 2009. Elle propose des «lectures aux petits soins» partout au Québec. «En consultation individuelle, je discute d’abord avec la personne pour comprendre quelles sont ses préoccupations du moment. Ensuite, je lui fais la lecture à haute voix d’extraits de romans, de poèmes ou de contes portant sur ses problématiques, et on discute de la manière dont elle perçoit chaque texte», explique la praticienne.

Tout le monde peut bénéficier des bienfaits de la bibliothérapie. «Confronter son vécu aux histoires racontées dans les livres permet de mieux se connaître et de développer son bien-être, explique Katy Roy. Le livre peut être sécurisant, rassurant; l’effet miroir avec les personnages permet alors de se sentir compris. Mais il peut aussi nous déstabiliser et renouveler nos perceptions.»

Livres sous ordonnance

Si la bibliothérapie n’en est qu’à ses prémices au Québec, le concept est plus ancien qu’on pourrait le croire. Pendant la Première Guerre mondiale, les médecins américains soulageaient les soldats revenus traumatisés des combats par la lecture de romans. Les résultats étaient encourageants: la bibliothérapie était née!

Par la suite, de nombreuses recherches scientifiques ont démontré que la lecture permettait de réduire le stress, d’améliorer la qualité du sommeil et de soulager les symptômes de la dépression. Une étude menée en 2013 à l’Université de Toronto a notamment prouvé que la littérature, en nous donnant accès aux modes de pensée d’autres personnes, permet de développer l’empathie et d’apporter un regard neuf sur notre situation.

Actuellement, le courant thérapeutique est surtout reconnu dans les pays anglo-saxons. En Angleterre, par exemple, certains médecins prescrivent des livres. Certaines assurances vont même jusqu’à rembourser les ouvrages achetés dans le cadre d’une bibliothérapie.

Où pratiquer la bibliothérapie?

La Bibliothèque Apothicaire organise des séminaires sur la bibliothérapie, des consultations de groupes et individuelles partout au Québec.

L’Association des Libraires du Québec propose des prescriptions littéraires lors de certaines occasions, comme les salons du livre ou lors de la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur.

Le fil rouge, une jeune entreprise québécoise, livre à domicile des coffrets de bibliothérapie. Grâce à un questionnaire en ligne sur nos goûts littéraires et nos préoccupations du moment, les experts concoctent un paquet personnalisé contenant des livres adaptés à notre profil.

 

Commentaires

Partage X
Psychologie

La bibliothérapie: le pouvoir des mots

Se connecter

S'inscrire