Couple

Des valeurs de base pour s’épanouir en couple

Des valeurs de base pour s’épanouir en couple

� iStockphoto.com Photographe : � iStockphoto.com Auteur : Coup de Pouce

Couple

Des valeurs de base pour s’épanouir en couple

La qualité de la relation du couple influence grandement la qualité de la vie sexuelle. De fait, il est rare que des gens qui se détestent ou qui sont en colère l'un contre l'autre puissent vivre ensemble une sexualité intéressante et satisfaisante. Sauf si la relation sexuelle vient marquer une réconciliation. Dans ce cas, allez-y franchement, cassez quelques assiettes!

Il n'existe malheureusement pas de manuel d'instructions pour expliquer aux conjoints comment fonctionne un couple en santé. L'expérience clinique, toutefois, nous éclaire (mais, s'il vous plaît, attendez d'être sorti de la clinique avant de les mettre à exécution).

Engagement affectif et confiance

«Ni avec toi, ni sans toi.»
- les amants de La femme d'à côté, de François Truffaut

Cet engagement de l'un pour l'autre peut aller d'une union très superficielle, où presque rien n'est partagé, à une union très fusionnelle, où presque tout est totalement partagé sans laisser de liberté individuelle.

Sans engagement suffisant, il n'y a pas assez de confiance entre les conjoints et alors il est difficile d'exprimer ses craintes, ses peines, etc. Pareillement, sans un degré suffisant de liberté individuelle et de confiance en soi, les conjoints hésiteront à proposer des aménagements nécessaires à leur couple, de peur de se retrouver seul.

Bien sûr, on ne peut forcer personne à nous aimer. On ne peut pas s'éclairer toute la nuit à la lueur de la foudre! Peut-être que susciter le désir, c'est comme faire à manger: c'est un travail qu'il faut recommencer tous les jours. Désirer l'autre, c'est aussi se souvenir du premier désir éprouvé à son égard. Simple petite gymnastique intellectuelle quotidienne, en regardant l'autre regarder Josée Lavigueur. 

Si désirer c'est aimer, c'est effectivement très commode, pour bien des raisons sociales et économiques, de désirer la personne qui partage déjà notre lit, notre cuisine, notre salle de bains et nos factures.

Partage du pouvoir et des rôles

La façon dont le pouvoir est partagé dans le couple et le degré de satisfaction des conjoints dans ce partage affecteront la façon dont la sexualité va se vivre. Cela implique que l'on reconnaît l'individualité de chacun, qu'il y a une égalité et un respect mutuels entre les conjoints qui permettent une meilleure communication.

Ainsi, la répartition des rôles «en dessus» et «en dessous» doit se faire de manière consensuelle.
L'équilibre en tout

Un couple qui fonctionne bien a trouvé un équilibre entre ses sentiments, ses pensées et ses attitudes. En fait, c'est comme dans toute chose, mais à la puissance 10! Difficile en effet de se reproduire avec quelqu'un qui abandonne convives, chambertin et castelmagno pour aller regarder La Fureur à la télévision. Ça augure mal pour la suite.

Gérer les crises et les conflits

Les situations difficiles font partie de la vie. Les habiletés du couple à gérer des conflits ou à faire face à des difficultés (troubles financiers, mortalité) vont lui permettre de survivre et même de sortir gagnant de ces situations.

Quand la crise est une épreuve partagée, et vaincue en commun, les liens qu'elle contribue à renforcer sont inaltérables. Combien de couples se constituent chaque fois que les Canadiens sont éliminés... avant les éliminatoires!

Communiquer pour le meilleur et pour le pire

Cependant, sur les points précédents, c'est la communication qui va permettre les échanges entre les conjoints. La communication est quelque chose d'obligatoire: on ne peut pas ne pas communiquer. En fait, dès que deux personnes sont ensemble, il y a obligatoirement une certaine forme de communication qui s'établit entre elles. Cette communication peut être verbale ou non verbale.

La communication qui se produit dans un couple n'est cependant pas toujours efficace. Pour qu'elle fonctionne, cela requiert certaines habiletés.

Un des ingrédients incontournables d'une bonne communication est la capacité d'exprimer clairement et efficacement autant ses pensées que ses émotions. Cela demande, entre autres, l'utilisation du «JE» confident, plutôt que du «TU» accusateur. Ainsi, on exprime plus clairement ses sentiments en disant «je suis triste», que lorsqu'on dit «tu es un monstre, tu me fais souffrir». L'interaction est alors possible.

Un autre ingrédient est la capacité à demander à l'autre des clarifications et des confirmations de ce que l'on a cru comprendre. Autrement dit, avant de se mettre en colère, pourquoi ne pas demander si on a bien compris ce que l'autre a voulu dire? 

La communication n'est pas seulement le fait de parler, mais c'est aussi savoir écouter. L'écoute doit être active pour ne pas que l'autre ait l'impression de parler dans le vide. Cela veut dire qu'il peut être important de donner des indications précises à l'autre que l'on écoute et que l'on comprend ce qu'il a à nous dire, comme le regarder dans les yeux, le toucher, lui faire sentir son parfum, etc. On communique par la parole et par le corps.

On communique par le langage, pas uniquement par les mots.

La vie nous envoie des signes qu'il faut savoir reconnaître. Vous doutez de votre amour et de votre désir pour votre partenaire?  Revoyez Le Chat de Pierre Granier-Deferre, avec les immortels Jean Gabin et Simone Signoret... Quand vous verrez la  haine que peuvent se vouer deux personnes qui ont passé toute leur vie ensemble, vous courrez dans les bras de votre amour... Garanti ou argent remis. 

Commentaires

Partage X
Couple

Des valeurs de base pour s’épanouir en couple

Se connecter

S'inscrire