Santé

Perte de mémoire: quand s'en inquiéter?

� iStockphoto.com Auteur : Coup de Pouce Crédits : � iStockphoto.com

Santé

Perte de mémoire: quand s'en inquiéter?

Quand on vieillit, perdre ses clés, égarer ses lunettes ou ne plus se souvenir du nom d’une personne peut devenir préoccupant. Mais quand doit-on s’inquiéter d'une perte de mémoire?

Quand on lui demande si les pertes de mémoire font partie du processus normal du vieillissement, le Dr Judes Poirier, professeur de médecine à l'Université McGill et coauteur du livre La maladie d'Alzheimer: le guide, répond qu'il est tout à fait normal, avec l'âge, d'oublier certaines choses. Ce qui l'est moins, précise-t-il, c'est lorsque ces oublis s'accompagnent d'autres symptômes qui sont propres à la maladie d'Alzheimer.

Doit-on s'inquiéter?

Le stress, la fatigue et certains médicaments prescrits ou en vente libre peuvent avoir pour effet d'altérer les capacités cognitives, sans que la maladie d'Alzheimer soit nécessairement en cause. «Certaines femmes âgées vivent seules et ne s'alimentent pas bien, explique le Dr Poirier. Or, on sait que la vitamine B12 est une vitamine indispensable au bon fonctionnement des neurones et que des carences contribuent à la perte de mémoire et à la démence. Avec un supplément vitaminique, les pertes de mémoire s'estompent et tout redevient normal.»

Dans son livre Ma stratégie anti-Alzheimer, le Dr Marwan Sabbagh va plus loin. Il soutient que «l'acide folique est une des rares vitamines dont l'apport alimentaire total, pris isolément, est fortement associé à un moindre risque de maladie d'Alzheimer».

«La maladie d'Alzheimer est une maladie neurologique, qui n'a aucun rapport avec le vieillissement normal, précise le Dr Poirier. Elle entraîne une perte de mémoire progressive, certes, mais celle-ci s'accompagne d'une désorientation dans le temps et dans l'espace, d'une incapacité à accomplir les tâches quotidiennes, de changements de personnalité, de troubles du langage et surtout, d'un manque de jugement.»

Distinguer Alzheimer et vieillissement

Pour bien distinguer les symptômes de la maladie de ceux liés au vieillissement normal, le Dr Poirier explique que la personne atteinte va non seulement perdre ses clés de voiture, mais elle ne saura plus à quoi elles servent. Elle rangera non seulement son pantalon au mauvais endroit, mais dans un endroit inusité, comme le réfrigérateur. «Ce n'est pas que la personne atteinte d'Alzheimer n'a plus le sens de l'orientation, c'est qu'elle ne reconnait plus sa maison sous un angle particulier, alors qu'elle se sait dans le bon quartier.»

Le syndrome du portefeuille volé serait aussi un classique pour déceler la maladie. «Comme l'argent a toujours été au cœur de leurs vies, les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer ont tendance à changer leur portefeuille de place pour ne pas se le faire voler. Le sac à main étant un endroit trop évident pour un potentiel voleur, elles le rangent ailleurs et l'oublient, jusqu'à ce qu'elles réalisent qu'il n'est plus dans leur sac et crient au voleur», raconte le médecin.

Des questions à se poser

Le manque de jugement serait un symptôme clé pour reconnaître l'éclosion de la maladie d'Alzheimer, selon le Dr Poirier. «La personne atteinte peut commencer à participer à des concours auxquels elle n'a pas l'habitude de participer ou à donner des sommes toujours plus importantes à des œuvres caritatives.» Plusieurs autres symptômes indiquent qu'une consultation médicale s'impose. La personne a-t-elle été congédiée ou rétrogradée parce qu'elle oublie des tâches? A-t-elle des difficultés à préparer les repas, faire un chèque ou l'épicerie? Cherche-t-elle le mot juste? Oublie-t-elle le nom de ses enfants et de ses petits-enfants? A-t-elle commencé à s'égarer dans la maison? A-t-elle de la difficulté à comprendre l'intrigue d'un roman?

Pour ralentir le déclin cognitif, le Dr Marwan Sabbagh recommande de pratiquer une activité qui stimule les neurones, comme jouer d'un instrument de musique, à des jeux de société, faire des casse-têtes, lire ou écrire. Fait étonnant, «l'écoute de la télévision augmenterait de 20 % le risque d'apparition d'un déficit cognitif», mentionne-t-il dans son livre.

  

Pour aller plus loin:

www.surlamemoire.ca

O'BRIEN, Dominic. Comment développer une mémoire extraordinaire, Éditions Transcontinental, 2011, 175 pages.

  

Le saviez-vous?

Au Québec, 119 700 personnes seraient atteintes de la maladie d'Alzheimer. Au Canada, elles sont environ un demi-million et près des trois quarts sont des femmes. Une personne sur 11 âgée de 65 ans et plus est aujourd'hui atteinte de la maladie ou d'une affection connexe.

  

Lire aussi: L'Alzheimer: une maladie toujours incurable et Peut-on prévenir la maladie d'Alzheimer?

Commentaires
Partage X
Santé

Perte de mémoire: quand s'en inquiéter?

Se connecter

S'inscrire