Vacances et voyage

Sur la route du chocolat

Sur la route du chocolat

Auteur : Coup de Pouce

Vacances et voyage

Sur la route du chocolat


Laurentides

Fleurs, fruits et nougat à Sainte-Adèle

Toute visite à Sainte-Adèle mérite une escale à la Chocolaterie Marie-Claude, avec sa charmante terrasse encerclée d'un jardin et de jeux pour enfants. Le matin, on y déguste des gaufres garnies de crème glacée et de sauce maison au chocolat noir ou au caramel, à moins de préférer un chocolat chaud épicé à la cannelle, au gingembre ou au clou de girofle, ou encore aromatisé de sirop de framboise ou de crème irlandaise. On craque aussi pour les chocolats à la gelée de rose ou de violette, pour les ganaches au thé à la bergamote et pour les fraises et framboises fraîches enrobées de chocolat. À goûter également: les nougats, particulièrement celui à la québécoise, fait avec de l'érable au lieu du miel. Cet été, on y offrira aussi de la crème glacée italienne. Nougat: 6 $ pour 100 g; chocolats: 1,10 $; gaufres: 4,50 $ à 9,50 $. 1090, rue Valiquette, 450-229-3991.

On craque pour: les écorces d'orange et de pamplemousse rose enrobées de chocolat (7 $/100 g).

Québec

Hommage aux Aztèques

Choco-Erico est l'oeuvre d'un chocolatier passionné niché au coeur du faubourg Saint-Jean-Baptiste. On y déguste un des meilleurs chocolats chauds en ville. Huit sortes différentes, en fait, dont l'Espresso (mélange de deux sortes extra-amères), l'Antigua (avec café), le Soyeux (à base de lait de soja) et le Bambino (adouci avec du chocolat blanc). Derrière la vitrine, les chocolatiers confectionnent pour nous une soixantaine de fourrés, autant des classiques (framboises, beurre d'érable, etc.) que des audacieux tels que fraise-basilic, caramel-fleur de sel, chipotle et pomme-calvados. Cet été, deux nouveautés exotiques: litchi et fruit de la passion. On savoure nos découvertes dans le musée attenant à la boutique, au milieu d'objets, panneaux et écrans vidéo qui racontent le chemin parcouru par le cacao. L'été, s'ajoutent 70 glaces maison tout aussi originales, du Chai Bombay (mangue, dattes, épices) à la Cocotte (citron et sapin) en passant par la Fleur de lavande. Glaces: 2,75 $; chocolat chaud: 1,95 $ à 4,25 $; chocolats: 0,95 $; musée: gratuit. 634, rue Saint-Jean, 418-524-2122.

On craque pour: le fourré Quetzal-Coatal, qui mélange piments, poivre et cannelle (9,25 $/100 g).

 

Outaouais

Sucré, salé avec Miss Chocolat à Gatineau

Dans sa boutique du Vieux Hull, Nathalie Borne, alias Miss Chocolat, s'amuse à marier le cacao (noir, surtout) avec une foule de saveurs inusitées. Ainsi, elle nous propose des ganaches à l'anis, au gingembre, à la bière noire, aux épices indiennes, au thé de jasmin et au pesto, entre autres. Elle nous surprend aussi avec des chocolats tels que l'Aztèque, parfumé de piment fort, de gingembre et de cardamome. Lauréate de nombreux prix, Miss Chocolat partage quelques-uns de ses trucs à l'occasion d'ateliers pour adultes ou pour enfants. Chocolats: 1,50 $; ateliers: 60 $ (ad.), 10 $ (enf.). 173, promenade du Portage, 819-775-3499,

On craque pour: le maki praliné, qui mélange gingembre confit, coriandre et sucre d'érable, le tout enrobé dans une feuille de nori (1,50 $ le morceau).

Abitibi-Témiscamingue

Douceurs locales à Ville-Marie

Les cuillères en chocolat, les coupes à dessert et les coupelles à porto des Chocolats Martine sont maintenant vendus partout dans la province. Mais quel plaisir de les goûter à Ville-Marie, sur la terrasse, en face de la marina et du lac Témiscamingue. Chauffé, le chapiteau évoque les stations balnéaires de la mer du Nord, en Belgique, d'où proviennent incidemment les techniques et le chocolat utilisés par le maître-chocolatier, le tout habilement combiné aux meilleurs produits locaux: crème, herbes, miel de trèfle, petits fruits fournis par la coopérative locale. Le résultat? Une cinquantaine de chocolats, dont celui à l'amélanchier (petit fruit local, un peu suret) ou le nouveau chocolat «tarte au sucre», décoré d'une pacane grillée. Plusieurs habitués craquent aussi pour la barre de caramel maison et les brochettes à la guimauve, fourrées avec différentes liqueurs. L'été, on peut y déguster des sandwichs, salades, soupes et une douzaine de glaces maison. Chocolats: env. 0,75 $; brochettes à la guimauve: 1,25 $; coupes à porto: env. 6 $ pour 16. 5, rue Sainte-Anne O., 819-622-0146.

On craque pour: le chocolat fourré de ganache au thé du Labrador (0,85 $ le morceau).

 

Mauricie

Fudge et chocolat à l'ancienne à Shawinigan

On aime les chocolats «traditionnels»? Il faut prévoir un arrêt à la Chocolaterie d'autrefois, à Shawinigan, où l'on offre des confiseries qui ne se démodent pas, au dire de la propriétaire, Ginette Vaugeois, qui y propose une vingtaine de variétés de pralinés et de fourrés confectionnés avec du chocolat belge (noir, au lait et blanc). Parmi eux, des classiques (caramel, noisette, noisette et beurre) et plusieurs garnis de crème aux fruits (fraises, oranges, bleuets, citron, ananas). Les habitués viennent aussi pour le sucre à la crème et le fudge à l'ancienne, préparé d'une douzaine de façons. On y marie le chocolat et la vanille, l'orange, l'amaretto ou la menthe, mais aussi les pistaches, l'érable et les noix et à la vanille pralinée. Chocolat: env. 0,85 $; fudge: 2 $. 4150, 12e Avenue, 819-536-0682.

On craque pour: le fudge maison à la menthe (2 $).

Cantons-de-l'Est

La fête du chocolat à Bromont

Bromont est devenu synonyme de chocolat grâce la Confiserie Bromont, son musée et la grande fête du chocolat qu'elle organise chaque année, en mai (cette année, les 16, 17, 18, 23 et 24). La rue principale accueille alors des chapiteaux, des carrioles qui promènent les enfants, des ateliers gourmands et des sculpteurs de chocolat qui façonnent des pièces de 20 kg en laissant les petits profiter des éclats. Quelques-unes de ces oeuvres sont ensuite exposées au musée de la Confiserie. Bien sûr, la visite se conclut dans la salle à manger ou sur la terrasse, l'été, histoire de goûter les caramels à la fleur de sel recouverts de chocolat, les chocolats fourrés à la liqueur (porto, amaretto, etc.), plusieurs garnis de ganache (framboise-cassis, citron, orange confite, etc.) Le week-end, plusieurs y déjeunent de gaufres ou de crêpes croulant sous les fruits, le chocolat fondant ou la crème glacée maison. Chocolats: 0,75 $ à 1,15 $; crêpes et gaufres: 6 $ à 8 $; musée: gratuit. 679, rue Shefford, 450-534-3893.

On craque pour: les chocolats fourrés à la pâte d'amande aromatisée au café (7,49 $/100 g).

 

Charlevoix

Des joyaux sucrés aux Éboulements

Dans la région, tous les becs sucrés connaissent la Chocolaterie du village, avec des succursales à La Malbaie et à Baie-Saint-Paul (avec petit musée) et la boutique principale aux Éboulements, dans une maison ancestrale de 1891. La chocolaterie fait partie d'un complexe agréable qui regroupe une vieille forge et un atelier de poterie. Les comptoirs sont garnis d'une soixantaine de «joyaux» sucrés, recouverts d'un fini légèrement doré. Parmi eux: des chocolats sans sucre, des truffes, des pralinés et des ganaches au Baileys, au Grand Marnier et au porto. Les chocolatiers travaillent aussi avec des fleurs comestibles et plusieurs produits locaux comme la crème de petite poire, la prunelle et le cidre de pommes des vergers Pedneault, et la bière d'une micro-brasserie du coin. Chocolats: 1 $ à 1,29 $. 194, rue du Village, Les Éboulements, 31, Saint-Jean-Baptiste, Baie-Saint-Paul, et 285, St-Étienne, La Malbaie; 1-888-635-1651.

On craque pour: les ganaches au Baileys avec un pétale d'orchidée (1,99 $ le morceau).

Montérégie

Une Cabosse d'Or à Otterburn Park

Une des premières à nous faire connaître le chocolat belge, Martine Crowin a fait de sa Cabosse d'Or un arrêt incontournable sur la route du mont Saint-Hilaire. En plus d'offrir des visites guidées de son petit musée, elle a aussi ouvert un mini-golf sur le thème du chocolat. Ici, on se régale de chocolats à la crème fraîche, de pralines de toutes sortes et de «souris», composées de pâte d'amandes et de crème à la vanille. Parmi les 80 variétés de la maison, on retrouve aussi des chocolats au Grand Marnier et au schnaps aux pêches, des cerises à l'eau-de-vie, des lingots au caramel (au lait ou au chocolat noir) et 24 saveurs de crème glacée et de sorbet, qu'on savoure sur la terrasse, l'été. Chocolats: env. 1 $; musée: gratuit (samedi et dimanche après-midi); mini-golf: 5 $ (ad.), 3,50 $ (enf.). 973, ch. Ozias-Leduc, Otterburn Park, 450-464-6937.

On craque pour: les «Manon», à la crème au beurre au café, enrobée de chocolat blanc (9,25 $/100 g).

 

 

Québec

Pause sucrée à l'île d'Orléans

La chocolaterie artisanale de Sainte-Pétronille, d'où l'on aperçoit le fleuve et le bout de l'île à travers les arbres, propose des repas légers (pizzas, sandwichs, salades, pâtisseries). L'été, sur la terrasse, on y savoure d'exquises crèmes glacées maison. Mais surtout, on y trouve une bonne trentaine de variétés de chocolats artisanaux, dont l'un confectionné avec des framboises macérées. À goûter également: les cerises au marasquin, les papillons au miel et les beurres d'érable aux framboises. Chocolats: env. 1 $. 148, ch. du Bout-de-l'île, 418-828-0382.

On craque pour: les chocolats à base de cassis de l'île (1 $ le morceau).

Saguenay-Lac-Saint-Jean

Péchés mignons à Chicoutimi

Ex-professeure de pâtisserie, la propriétaire des Péchés Mignons se consacre maintenant au chocolat. Sous ses mains, du cacao de diverses origines (Ghana, Caraïbes) se marie aux petits fruits typiques de la région. Ainsi, on y retrouve des chocolats à l'argousier (petit fruit orangé un peu suret) et d'autres confectionnés à l'alcool de framboises et de bleuets. Bien sûr, quand arrive le mois d'août, ce sont les bleuets frais qui volent la vedette, prenant la forme de grosses plaquettes recouvertes de chocolat noir ou au lait. On aime aussi le chocolat crémeux au citron ou encore les variétés à l'eau de rose ou à la fève tonka, qui goûte un peu la noix de coco et la vanille. Les enfants, eux, craquent pour les brochettes de guimauves enrobées de chocolat. Chocolats: 1,15 $; brochettes de guimauves: 1,50 $. 460-B, rue des Saguenéens, 418-690-1111.

On craque pour: les boules de chocolat chaud individuelles. Elles renferment de la poudre de cacao et des guimauves, qui se répandent dans la tasse en fondant (2,75 $ la boule, taxes incluses).

 

Montréal

Arômes étonnants sur le Plateau

À l'occasion d'une promenade sur le Plateau Mont-Royal, nul gourmand ne peut manquer d'arrêter chez Chloé. La chocolatière y confectionne des tablettes et une vingtaine de sortes de petits chocolats haut de gamme trempés et décorés à la main, quelques pas derrière le comptoir. Bonnes odeurs assurées! Et une chance en or d'expérimenter des saveurs étonnantes telles que figues et balsamique, thé earl grey, poivre de Schezuan, fève tonka, vieux rhum et raisins, caramel à la fleur de sel, etc. Un comptoir et quelques bancs permettent de goûter le tout sur place, en épiant les plateaux qui sortent des cuisines! Chocolats: 1,65 $. 546, rue Duluth est, 514-849-5550.

On craque pour: les tortellines maison, confectionnées avec du caramel salé et des pacanes grillées et recouvertes de chocolat noir (5 $ pour 4).

Lanaudière

Des méandres en cacao à L'Assomption

La propriétaire du Cacaoyer, à L'Assomption, Narada Brind'Amour réussit des mariages délicieux: miel et lavande, piment et épices, fraise et pétales de rose, pomme et calvados ou sésame grillé et praliné. Les chocolatiers qu'on aperçoit dans l'atelier conçoivent aussi des tartinades, des coupes à porto, des cigares et des guimauves en chocolat, auxquels s'ajoutent de nombreuses variétés de crème glacée durant la saison estivale. Chocolats: env. 1,10 $. 1111, boul. L'Ange-Gardien (route 343), 450-589-9990.

On craque pour: les rochers du méandre, inspirés des méandres de la rivière L'Assomption: des bâtonnets d'amandes caramélisées avec du miel de la région, recouverts de chocolat au lait ou noir (1,10 $ le morceau).

 

Chaudière-Appalaches

Pique-nique sucré à Saint-Georges

Si on passe par la Beauce, il faut prévoir une escale au Vieux Grenier, à Saint-Georges. Un arrêt pique-nique tout indiqué, d'autant plus qu'on y trouve des tables, des glissades et des jeux pour enfants, le tout en bordure de la rivière et d'une piste cyclable. Cette belle maison québécoise abrite une boutique de cadeaux, de l'artisanat local et de nombreuses tentations gourmandes. Parmi celles-ci: du pain frais et des tartes faites sur place quotidiennement, des chocolats, des crèmes glacées et des sorbets qu'on peut, si on le souhaite, nous enrober de chocolat belge et de sauce aux pralines, à l'érable, au café... Les enfants seront aussi séduits par les chocolats fourrés de crème aux fruits (fraise, framboise, canneberge, mangue, orange, cerise), à moins qu'ils ne préfèrent ceux en forme de violon, de piano, d'oursons et autres petits personnages. Crème glacée: 2 $ à 6 $; chocolats: 0,40 $ à 1,35 $. 433, 6e  Avenue N., 418-228-4585.

On craque pour: les croquants aux Rice Krispies enrobés de chocolat (8,99 $/100 g).

Montérégie

Une fée du chocolat à Brossard

Les petits carrés au design branché et aux lignes pures de Geneviève Grandbois sont faits sans agents de conservation, garnis de ganaches et recouverts de chocolat noir. Il y a neuf classiques, parmi lesquels on retrouve la framboise (parfumée au poivre long), le safran, le thé chai, le caramel à la fleur de sel et le 9, qui varie au gré de l'inspiration de la chocolatière. Pour les fines bouches, il y a la collection haut de gamme Chuao, faite d'un chocolat vénézuélain d'exception et aux saveurs plus recherchées comme la ganache parfumée avec un vinaigre balsamique de 12 ans d'âge. On peut se les procurer à l'unité ou dans de beaux coffrets. Le tout nouveau Bar à chocolats est branché et élégant, et on nous y propose une variété de pâtisseries, de chocolats chauds (le classique, l'extra, le pimenté, etc.), ainsi que des dégustations et des événements spéciaux, en compagnie de sommeliers du chocolat. Voir leur calendrier d'activités sur le site internet. Chocolats classiques: 2 $; collection Chuao: 3,75 $. 9389, boul. Leduc; pour infos et autres adresses:

On craque pour: le chocolat à la ganache à l'huile de truffe blanche de la collection Chuao (3,75 $ le morceau).

 

 

 

Commentaires

Partage X
Vacances et voyage

Sur la route du chocolat

Se connecter

S'inscrire