Travail

Votre métier en 5 questions: préposée aux bénéficiaires

Votre métier en 5 questions: préposée aux bénéficiaires

Thinkstock Photographe : Thinkstock Auteur : Coup de Pouce

Travail

Votre métier en 5 questions: préposée aux bénéficiaires

On part explorer ce métier plus en détails avec Véronique Garneau, de Rimouski, qui occupe un poste de préposée aux bénéficiaires depuis 8 ans.

Comment avez-vous choisi votre métier?

Ma mère travaille dans ce domaine. À 15 ans, je l'aidais à accompagner les personnes âgées pour les activités ou les repas, et à 16 ans, j'ai commencé à travailler dans ce foyer. Donc, lorsque le temps est venu de choisir mon métier, je n'ai pas hésité à suivre le cours. Depuis que je suis petite, j'aime le contact avec les personnes âgées et surtout, j'aime pouvoir les aider.

À quoi ressemble votre journée-type au boulot?

Il y a trois quarts de travail: jour, soir et nuit. Mon quart à moi est de 8 h à 16 h. Les activités sont assez variées. On aide les gens qui ont besoin d'assistance pour déjeuner. Quand tout le monde a terminé, on va les aider à s'habiller. Après le dîner, ils font une petite sieste. Après, il y a des activités. On reste dans la salle pour aider ceux qui ne sont pas capables de faire les activités seuls. Pendant la journée, on aide aussi les gens qui en ont besoin à aller aux toilettes, à marcher dans le corridor, on les prépare s'ils ont un rendez-vous, etc.

Si vous aussi vous souhaitez nous parler de votre métier, écrivez-nous!  

Qu'est-ce qui vous passionne dans votre travail et qui vous rend fière d'exercer ce métier?

Ce que j'adore de mon métier, c'est qu'il n'y a pas une journée qui passe sans que j'aie aidé quelqu'un. Même si c'est juste de ramasser un papier qu'elle a échappé ou d'aller jaser un petit 5 minutes avec elle, je rends cette personne heureuse. Les gens n'ont pas toujours le temps de rendre visite à leurs parents ou grands-parents. Nous sommes leur deuxième famille.

Même après plus de 8 ans, quand je parle de mon métier, on se rend compte que j'aime toujours cela. Juste le fait d'aider des gens qui ont besoin d'aide me rend fière. J'ai une amie à qui je parlais tellement avec cœur de mon métier qu'elle a décidé de retourner à l'école et de devenir elle aussi préposée. Elle adore son nouveau métier et m'en parle avec des étoiles dans les yeux. Je suis contente d'avoir fait aimer un si beau métier à une personne aussi douce et à l'écoute.

Qu'est-ce que les gens ne savent pas, ou ne soupçonnent pas de votre métier?

Nous sommes les yeux des infirmières. Lorsqu'on donne des bains ou qu'on aide les bénéficiaires à aller aux toilettes, c'est nous qui voyons s'ils ont une rougeur ou des blessures. Aussi, lorsque nous parlons avec eux, ils peuvent nous dire s'ils ont de la douleur ou nous confier des petits secrets.

Quel conseil donneriez-vous à ceux et celles qui voudraient faire le même métier que vous?

De toujours prendre le temps d'écouter la personne que vous aidez, de rester soi-même, d'avoir toujours un beau sourire lorsque vous entrez dans une chambre, et surtout, d'être une personne douce lorsque vous donnez vos soins, comme si vous aidiez votre mère ou votre père.

Si vous aussi vous souhaitez nous parler de votre métier, écrivez-nous!  

Commentaires

Partage X
Travail

Votre métier en 5 questions: préposée aux bénéficiaires

Se connecter

S'inscrire