Travail

Votre métier en 5 questions: orthophoniste

Votre métier en 5 questions: orthophoniste

Shutterstock Photographe : Shutterstock Auteur : Coup de Pouce

Travail

Votre métier en 5 questions: orthophoniste

Connaissez-vous le métier d’orthophoniste? Savez-vous à quoi ressemble ce travail au quotidien?

On part explorer ce travail plus en détail avec Agathe Tupula Kabola, de Montréal, orthophoniste depuis quatre ans.

Pourquoi avez-vous choisi ce métier?

Le métier d'orthophoniste réunit plusieurs de mes intérêts: la santé, la psychologie, la linguistique, la petite enfance et la relation d'aide.

En quoi consiste-t-il?

Plusieurs croient, à tort, que l'orthophoniste ne travaille qu'avec les enfants qui ont des difficultés à prononcer certains mots. Mais le domaine d'expertise est beaucoup plus large. L'orthophoniste peut travailler auprès d'une clientèle de tout âge. Il prévient, évalue et traite les troubles de la communication, du langage et de la parole, qu'ils soient accompagnés ou non d'une déficience (ex: autisme, déficience auditive, etc.). L'orthophoniste peut également intervenir au niveau de la déglutition (action d'avaler) ou faire de la réduction d'accent, par exemple, auprès d'une personne immigrante qui désire améliorer sa prononciation dans la langue seconde. C'est une profession qui a beaucoup d'avenir, car la population est de plus en plus sensible aux problèmes d'apprentissage et à l'importance de l'intervention précoce.

À quoi ressemble votre journée-type?

En tant que travailleuse autonome en clinique privée, mon horaire est assez flexible. Les journées ne se ressemblent jamais. De façon générale, je vois quatre patients par jour. Outre ces rencontres, je peux rédiger un rapport d'évaluation, un plan d'intervention ou un article, faire des consultations téléphoniques et participer à une réunion d'équipe. Il m'arrive aussi d'animer une activité de formation pour une garderie ou pour des parents et d'aller rencontrer une éducatrice ou une enseignante dans son milieu. Étant directrice d'une clinique multidisciplinaire, j'assume également plusieurs tâches de gestion (comptabilité, marketing, gestion des ressources humaines, développement organisationnel, etc.).

Qu'est-ce qui vous passionne dans votre travail?

J'aime être près des gens, appuyer les familles et les aider à avoir un accès rapide aux services. Je suis aussi passionnée par l'entrepreneuriat et j'ai la volonté d'innover dans les pratiques de ma profession. Par exemple, j'offre des services de consultation à distance utilisant le logiciel gratuit de visioconférence Skype afin d'augmenter l'accessibilité aux soins pour les personnes à mobilité réduite ou éloignées de ma clinique. J'intègre aussi des approches thérapeutiques moins conventionnelles, comme la musicothérapie et l'art-thérapie.

Pourquoi êtes-vous fière d'exercer ce métier?

Selon moi, le métier d'orthophoniste est très valorisant. Il me permet d'établir un lien de confiance avec des patients et leur famille, de faire une réelle différence dans leur intégration sociale, scolaire et professionnelle.

Quels conseils donneriez-vous à ceux qui voudraient faire ce métier?

L'orthophoniste doit avoir un intérêt pour la relation d'aide, et posséder d'excellentes capacités d'écoute, de synthèse et d'analyse. Il doit aimer travailler en équipe avec d'autres professionnels, être rigoureux, persévérant et démontrer de l'empathie. Je dirais aussi qu'il doit faire preuve de créativité dans ses interventions, car chaque patient est unique. Pour accéder au baccalauréat ou à la maîtrise en orthophonie, la cote R est un critère important (parfois le seul critère dans certaines universités). Ainsi, avoir de bons résultats scolaires est un prérequis!

Si vous aussi vous souhaitez nous parler de votre métier, écrivez-nous!  

À lire: Votre métier en 5 questions: musicothérapeute

 

Commentaires

Partage X
Travail

Votre métier en 5 questions: orthophoniste

Se connecter

S'inscrire