En duo au boulot

Auteur : Coup de Pouce

Aller bosser ensemble, partir aux mêmes heures, se retrouver pour le lunch et réaliser des projets communs, les avantages sont nombreux pour les couples qui se lancent dans l'aventure du travail en duo. Mais les pièges sont aussi présents. «Il ne faut pas faire l'autruche et croire que ce sera toujours merveilleux, explique Clément Patenaude, psychologue. Quand on est conscient des possibles dangers, on met toutes les chances de son côté pour réussir.»

Encore et toujours le travail!
«Le plus grand piège serait que toute notre vie soit centrée sur le travail, estime Clément Patenaude. Si on en parle tout le temps et que les émotions du bureau nous suivent jusqu'à la maison, il n'y aura plus de place pour notre relation de couple.» Séparer boulot et vie personnelle constitue déjà une tâche complexe quand les conjoints ne travaillent pas ensemble, alors on peut imaginer quand c'est le cas! «Il est très difficile de dissocier notre vie de bureau et notre vie à la maison, mais il faut arriver à le faire pour préserver notre équilibre», propose Marie-Claude Lamarche, psychologue en gestion de stress.

Solutions possibles
  • On se fixe des limites. Par exemple: on parle du boulot dans l'auto, mais en arrivant à la maison, on arrête. Ou alors, on se fixe une durée de discussion «bureau» à la maison et on essaie de la respecter.
  • On laisse les tracas du bureau, au bureau et ceux de la maison, à la maison. On n'hésite pas à se reprendre l'un l'autre si on se prend en flagrant délit!

    Hiérarchie et pouvoir
    Madame est la patronne de son conjoint: complications en vue? «Bien sûr, c'est une situation plus délicate et le couple devra faire preuve d'une bonne objectivité», met en garde Clément Patenaude. Gérer cette hiérarchie devient souvent compliqué. En plus de tempérer ce pouvoir, on s'inquiète des «qu'en dira-t-on?» et on éponge les jalouseries des autres employés qui redoutent le favoritisme. «Ce n'est pas souhaitable, mais on a tous déjà entendu des histoires d'amour avec son patron. La plus grande discrétion est de mise et il préférable de ne pas s'afficher trop ouvertement», croit Marie-Claude Lamarche, tout en précisant que la relation devient vraiment compliquée si le couple se sépare.

    Solutions possibles
  • «L'idéal serait que le partenaire employé se rapporte à un autre cadre que son partenaire patron, ainsi on évite la confusion des pouvoirs pour les revendications autant que pour les privilèges», suggère Clément Patenaude.
  • «Il est impératif de faire la différence entre la personnalité au travail et celle à la maison. Étant associés, nous devons pouvoir avoir une discussion très corsée sans anticiper un divorce, rendus à la maison!», explique Nathalie Lacoste qui a fondé une entreprise avec son conjoint.
  • Intimité dosée
    Becs volés devant le photocopieur? Dîner en tête à tête tous les midis? «On demeure quand même le plus discret possible. Sans être super rigide, il faut tout de même agir professionnellement», dit Marie-Claude Lamarche. Encore une fois, la recherche de l'équilibre est de mise. On ne s'ignore pas et on ne se cache pas, mais au travail on est d'abord deux collègues. «Attention, aussi, quand l'un des conjoints préfèrerait aller dîner avec des collègues plutôt qu'avec son partenaire. On ne doit pas s'obliger à être toujours ensemble. Ça ne doit pas être systématique et exclusif», mentionne Clément Patenaude.

    Solutions possibles
  • On fait le point régulièrement sur ce qu'on aime, ce qu'on voudrait changer et ce qu'on n'aime pas. Ainsi, chacun se sent écouté.
  • On ne prend pas les remarques comme des attaques ou le désir de notre conjoint de dîner avec des collègues comme un abandon. On en profite pour faire autre chose, nous aussi.
  • «J'entends souvent: ‘‘'As-tu demandé telle chose à ton chum?''. Chaque fois, il est important de rappeler aux gens, qu'au bureau, notre conjoint et nous sommes avant tout des partenaires d'affaires. Au travail, André est le président et mon associé, il n'est pas mon chum», précise Nathalie.


    Ne pas oublier notre identité
    «En couple, on a parfois tendance à s'oublier. Alors quand on est en couple et en affaires, il faut redoubler de vigilance et s'accorder mutuellement du temps pour soi», estime Nathalie Lacoste. Maintenir notre réseau d'amis et nos intérêts personnels est donc primordial. Adopter tous les comportements de l'autre, s'isoler dans notre bulle «couple-affaire» et couper les ponts avec l'extérieur nous entraîne forcément dans un cul-de-sac. «Absolument! En formant une cellule hermétique ou un couple très fusionnel, si le travail ou le couple explose… tout explose», souligne Marie-Claude Lamarche.

    La solutions possible
  • Préserver son identité propre peut signifier pour l'un d'aller jouer au hockey et pour l'autre de se garder une soirée pour sortir avec des copines.
  • Mode de vie
    «Mon conjoint et moi travaillons ensemble depuis bientôt huit ans. Nous nous sommes rencontrés sur les lieux de notre travail et, en 2002, nous fondions notre première entreprise. Trois entreprises plus tard, il est inconcevable pour nous de vivre autrement. L'élément fondamental d'un couple en affaires est d'être fier de l'autre et de l'aider à s'accomplir. Nous avons la chance de nous voir évoluer au quotidien et de nous aider mutuellement à nous dépasser, et ce, dans tous les aspects de notre vie», dit Nathalie Lacoste.

    C'est exceptionnel!
    «Depuis 20 ans, je travaille avec Dominique. Nous avons été mariés 18 ans et nous avons eu deux enfants. En 2005, j'ai changé d'orientation sexuelle et j'ai naturellement mis un terme à mon mariage, mais pas à ma relation professionnelle. Je suis fier de dire que je travaille toujours avec elle. Elle est une partenaire indispensable. Nous avons aussi trouvé la force de rester les meilleurs amis du monde. Nous partageons les mêmes valeurs et nous nous respectons. Ensemble, nous avons créé des centaines de campagnes de pub, de produits, d'événements, etc. et tout cela, dans le bonheur», affirme Éric Arminjon.

    Relever des défis à 2
    «Notre force? Nous formons une équipe créative qui ne cesse de se lancer des défis. Nous sommes une source d'inspiration mutuelle tout en étant très critiques l'un vis-à-vis l'autre. Au final, nous nous dépassons, nous sortons le meilleur de nous-mêmes. Tout en étant toujours en mode création, nous avons appris à ne pas parler travail dès que nous sortions du bureau», témoigne Dominik Poirier.

    Elle jure, mais un peu tard, qu'on ne l'y reprendra plus!
    «J'ai rencontré mon conjoint en milieu de travail pendant que j'étais en instance de divorce. Il a su me séduire et nous sommes devenus amoureux peu après. C'était euphorique! Mais, en même temps, j'avais l'impression de toujours être surveillée et on me soupçonnait de favoritisme. Trois ans plus tard, nous avons eu un enfant. Quand notre relation s'est terminée, trois ans après, tout s'est envenimé pour moi. Il s'est détourné de moi au profit d'une autre collègue de travail. Jamais plus on ne me reprendra en amour au travail!», affirme Roselyne.

    Commentaires

    Partage X
    Travail

    En duo au boulot

    Se connecter

    S'inscrire