Travail

Amitié et relations personnelles au travail: une bonne idée?

Amitié et relations personnelles au travail: une bonne idée?

Auteur : Coup de Pouce

Travail

Amitié et relations personnelles au travail: une bonne idée?

«Tisser des liens amicaux avec ses collègues peut être positif, affirme Fanie Fontaine-Zuchowski, psychologue. Cela peut contribuer à sa motivation ou servir de soupape quand il y a trop de pression. Le travail d'équipe peut s'en trouver amélioré, et le climat est généralement meilleur. En fait, ça m'apparaît presque inévitable.»

Côtoyer les mêmes personnes à longueur d'année crée forcément des liens, et on finit toujours par se rapprocher de celles avec lesquelles on a le plus d'affinités. Des heures supplémentaires à faire? Une période stressante? Les petits tracas de bureau se vivent souvent mieux lorsqu'on est entouré de gens avec lesquels on s'entend bien.

Mais s'il est agréable de se sentir en confiance, il faut tout de même rester vigilant. Surtout dans un nouvel environnement professionnel. C'est ce que préconise la psychologue Johanne Lefebvre lorsqu'on ne connaît pas bien ses collègues. «C'est toujours mieux de garder une saine distance et ne pas trop se livrer trop tôt, explique-t-elle. On ne sait jamais comment les choses vont tourner en cas de conflit.»

On doit donc s'établir quelques limites, sans se fermer à toute possibilité de camaraderie professionnelle.

Collègue ou ami?
«Je suis très proche d'un de mes collègues, raconte Marie-Pierre. Nous discutons beaucoup des projets auxquels nous travaillons. Nous dînons souvent ensemble, et je sais que je peux compter sur lui. Je le considère comme un ami, même si je ne me vois pas l'inviter chez moi.»

Pour Mme Lefebvre, c'est souvent cette limite qu'on devrait se poser en milieu professionnel. «Au bureau, c'est le boulot qui prévaut. Ça va avec le désir d'évoluer, d'être bien vu par ses supérieurs, notamment, dit-elle. Quand on fait entrer ses collègues dans son intimité, cela peut bien se passer, mais cela peut aussi influencer son travail - par exemple, on ne sera plus jugé que sur ses performances, mais également sur sa vie privée.» Et on ne pourra pas le leur reprocher, puisqu'on les aura autorisés à pénétrer dans sa sphère personnelle. 

 À lire aussi: Comment décrocher une promotion

Il ne faut pas oublier qu'au boulot, on essaie tous de se montrer sous son meilleur jour et qu'on ne connaît en général qu'une partie de la personnalité d'un collègue. Découvrir que vous n'aimez pas du tout certains aspects de la vie privée d'une personne peut influer sur votre manière d'agir avec elle et nuire à votre travail.

Fanie Fontaine-Zuchowski soulève également le cas des amitiés non sincères. «Il est préférable de se méfier des gens qui tissent des liens pseudo-amicaux afin d'obtenir des faveurs», recommande-t-elle. Vous trouvez louche qu'une collègue qui ne vous a jamais adressé la parole se passionne soudain pour tout ce que vous faites? Mieux vaut être prudent!

Quelle serait la bonne attitude à adopter, alors? «Nous sommes, à la base, des êtres profondément sociaux et nous ne pouvons pas nous interdire de nous lier avec des gens avec lesquels nous avons des atomes crochus, dit Mme Fontaine-Zuchowski. Par contre, il faut rester vigilant. On s'assure de la sincérité de la personne, et si on se sent en confiance, on peut très bien nouer une amitié sincère dans le contexte du travail.»

Il vaut mieux commencer par se protéger et ne pas se lancer trop vite dans une relation intime, même si la complicité est évidente. Prendre son temps et accorder sa confiance progressivement est le gage d'une relation saine sans mauvaises surprises.

Et les patrons?
Tisser des liens avec un supérieur est toujours plus délicat. «Cette amitié, si elle n'est pas balisée, peut être vue par les autres comme une occasion de faire du favoritisme, explique Johanne Lefebvre. On risque de ne plus être reconnu pour ses qualités, mais parce qu'on est copain avec le patron.» La psychologue conseille avant tout de clairement établir les limites de cette camaraderie et de faire en sorte qu'au travail, les relations demeurent professionnelles. On garde les conversations privées pour après le bureau, de la même manière qu'on évite de faire des heures supplémentaires pendant un souper le week-end!

La version originale de cet article a été publiée sur vitamagazine.ca

À lire aussi: Trop gentille au travail: les inconvénients

 

Commentaires

Partage X
Travail

Amitié et relations personnelles au travail: une bonne idée?

Se connecter

S'inscrire