Psychologie

Résolutions: visez... petit!

Résolutions: visez... petit!

Auteur : Coup de Pouce

Psychologie

Résolutions: visez... petit!

1. Pas facile de stopper les machines pour se ressourcer. C'est pourtant ce qu'on va tenter de faire durant l'heure qui suit. Comment? On s'assoit dans un coin tranquille de la maison et on laisse filer nos pensées sans les diriger. Ces moments de calme sont propices à l'émergence de nouvelles idées, ce qui peut s'avérer fort utile quand on est confrontée à des problèmes en apparence inextricables.

2. Un roman policier traîne sur notre table de chevet depuis des lustres? Au diable les beaux principes! On prend une heure pour découvrir le coupable en lisant les dernières pages et on le retourne dans notre bibliothèque, ni vu ni connu.

3. On fait le tour de la maison, un paquet de patins en feutre (à la pharmacie et dans les quincailleries) à la main. Chaque fois qu'on croise un meuble dont les pieds ne sont pas «chaussés» de ces petits autocollants protecteurs, on corrige la situation. Non seulement on protégera nos parquets des éraflures et on en prolongera la beauté, mais on pourra désormais déplacer lits, chaises, fauteuils ou armoires sans risquer de se faire un tour de reins.

4. On se constitue une réserve de petits mots tendres du genre «Je t'aime, mon lapin» ou «Ta maman pense à toi très fort», qu'on cache soigneusement dans un placard de la cuisine. Les matins où on sent que nos enfants vont à l'école en reculant, on en glisse un en douce dans leur boîte à lunch ou dans leur cahier d'écriture.

5. On prend en bloc tous les rendez-vous essentiels de l'année: pédiatre, dentiste, dermatologue, médecin, gynécologue, optométriste, etc. Comme ça, on ne risque plus de sauter un examen!

6. Notre liste de choses à faire - que ce soit au bureau ou à la maison - s'étire à n'en plus finir? Pour y voir plus clair et mieux gérer nos priorités, on classe toutes nos tâches en utilisant la célèbre classification du président Eisenhower: l'urgent-important (on le fait soi-même rapidement), l'urgent-pas important (on n'hésite pas à le déléguer), l'important-pas urgent (on le fera un peu plus tard) et le pas important-pas urgent (on le raye de notre liste).

7. Ce soir, pas de télé. À la place, on propose à notre tendre moitié de décider où on ira pour nos prochaines vacances. La Toscane? Cuba? Terre-Neuve? Charlevoix? En s'y prenant dès maintenant, ça nous laisse amplement le temps de nous renseigner sur la destination choisie, d'apprendre au besoin quelques rudiments d'italien ou d'espagnol et de rassembler les sous nécessaires à cette escapade amoureuse ou familiale.

8. On songe à changer de boulot? Comme on ne sait jamais ce que l'avenir nous réserve, autant prendre un petit moment pour remettre notre curriculum vitae à jour. Deux sites qui nous aideront à le faire vite et bien: Monster.ca et Emploiquebec.net. Comme ça, on sera fin prête si l'emploi de nos rêves se présente.

9. Casseroles bosselées, ustensiles dépareillés, cintres tordus, barbecue rouillé, outils de jardinage qui ont vu la guerre de 14-18... On rassemble toutes nos vieilleries en métal on les refile à un vendeur de ferraille qui se fera un plaisir de les recycler. Pour en trouver un: Ressources naturelles Canada. Peut-être y aura-t-il même un peu d'argent en papier à la clé!

10. On achète le DVD du film qui nous fait le plus rire. Comme ça, au premier signe de déprime hivernale, on l'aura sous la main, prêt à nous redonner le sourire.11. On vérifie la date de péremption de toutes les petites pilules vendues sur ordonnance et de tous les sirops, solutions pour verres de contact, pastilles, antihistaminiques, analgésiques, vitamines et autres remèdes qui se trouvent dans nos armoires. On se débarrasse de tous les produits périmés en allant les porter à la pharmacie.

12. Il fait un froid de canard, mais les rayons du soleil ne se sont pas envolés dans le Sud pour autant. Comme la plupart des crèmes de jour ne sont pas efficaces contre les UVA et les UVB, on applique sur notre visage un écran solaire à base de Parsol 1789MD ou de Mexoryl SX ou XL une demi-heure avant d'aller se geler le bout du nez.

13. On demande à mamie de nous raconter comment elle est tombée amoureuse de grand-père. On fait du thé, on s'installe au salon et on l'écoute. Bienfaits garantis.

14. On identifie une personne avec qui il serait intéressant (et possible!) de faire du troc. Par exemple, pelleter l'allée de la voisine pour une soirée de gardiennage, préparer des lunchs maison à une collègue qui remplirait gratuitement notre déclaration de revenus, échanger DVD ou romans avec une amie, histoire d'élargir notre culture sans que ça nous coûte un sou, etc. Une bonne façon d'économiser et de se faciliter la vie.

15. On fait le ménage de notre coffre à gants. On en profite pour remplacer les piles de la lampe de poche et renouveler notre provision de mouchoirs en papier ou de lingettes humides. S'il n'en contient pas déjà, une paire de gants chauds et une paire de lunettes fumées supplémentaires peuvent souvent se révéler très pratiques.

16. On se fabrique un petite trousse de premiers soins pour la cuisine: pansements adhésifs, pinces, tampons imbibés d'alcool, crème antibiotique, etc. Pratique pour les petits accidents de nos grands chefs!

17. On a parfois tendance à l'oublier, mais les soins du visage ne s'arrêtent pas au menton. Comme la peau du cou ne produit pas de sébum, elle est très vulnérable au froid et à la sécheresse. On a donc tout intérêt à la bichonner à grands renforts de crème hydratante, de jour comme de nuit. Ça vaut le coup pour avoir l'air jeune plus longtemps!

18. Opération boutons! On répare tous les vêtements qu'on ne porte plus parce qu'un bouton manque à l'appel. Tant qu'à y être, on passe aussi en revue la garde-robe des enfants.

19. On emploie notre heure de lunch pour surfer sur le Web et approfondir nos connaissances sur un sujet qui nous intéresse. Le soir venu, on pourra en discuter avec notre conjoint et partager nos petites découvertes.

20. On fait don d'un bibelot, d'un tapis, d'un cadre, d'une lampe ou de tout autre accessoire décoratif qu'on n'est plus capable de voir en peinture. Satisfaction garantie dans les secondes qui suivent, surtout si la personne qui en hérite semble vraiment l'apprécier!21. On dresse la liste de toutes les activités qu'on a envie de partager avec notre conjoint cette année: essayer le dernier resto branché, aller danser jusqu'à pas d'heure, passer une nuit dans un motel avec miroirs au plafond, assister à un opéra, rester au lit toute une journée, revoir tous les films de Pedro Almodovar, suivre un cours de cuisine asiatique... On lui dit de faire la même chose de son côté, on compare ou on pige une idée chaque mois.

22. Même si on les cache tout l'hiver dans nos pantoufles, ce n'est pas une raison pour que nos pieds aient mauvaise mine. Allez! On sort notre vernis coloré et on met du soleil sur nos orteils!

23. À cause du stress, on a souvent tendance à n'utiliser qu'une petite partie de notre système respiratoire. Pour chasser les tensions, on s'exerce à inspirer profondément de manière à sentir notre ventre se gonfler. On compte jusqu'à six, puis on expire très, très lentement. Répété une dizaine de fois, cet exercice nous donnera un second souffle. Une bonne habitude à prendre chaque fois que la tension monte.

24. L'eau potable, c'est précieux. Plutôt que de la laisser couler inutilement le temps qu'elle se refroidisse chaque fois qu'on a envie d'en boire, on remplit quelques bouteilles qu'on garde au frigo.

25. On change l'écran de veille ou le fond d'écran de notre ordinateur en téléchargeant une photo récente de notre petite famille. On peut aussi en profiter pour changer celle qui apparaît sur l'écran de notre cellulaire.

26. On sort notre bonne vieille grammaire et on révise une règle qui nous donne du fil à retordre. Comment s'accorde le participe passé, comment distinguer le futur simple du conditionnel à la première personne du singulier, quand accorde-t-on les adjectifs de couleur, etc. Courage! Il n'est jamais trop tard pour bien faire!

27. Fini, les souhaits d'anniversaire en retard! On file à la pharmacie et on achète assez de cartes pour couvrir une année de bons voeux (on en profite pour refaire notre stock de cartes de Noël, une aubaine à cette période de l'année).

28. On sert à notre famille un aliment qu'elle n'a pas l'habitude de voir dans son assiette: quinoa, topinambours, rapinis, pâtissons, viande chevaline, edamame (vendu au rayon surgelés des épiceries asiatiques), kakis, etc. Une bonne manière de s'ouvrir de nouveaux horizons et de découvrir de nouvelles saveurs.

29. On prend une heure pour repenser nos comptes. Notre connexion Internet nous coûte-t-elle trop cher? Si on ne s'en sert que pour surfer ou prendre nos courriels, on peut en réduire la vitesse... et les coûts! Combien dépense-t-on chaque année pour une boîte vocale, la mise en attente ou l'appel-conférence? Si on ne sait pas comment s'y prendre, on va chercher de l'aide auprès des associations de consommateurs .

30. On s'entraîne sur la console vidéo des enfants. Perte de temps? Que nenni. a) Cette parenthèse nous fera oublier nos soucis. b) On cernera mieux ce que nos jeunes aiment - à défaut de comprendre pourquoi! c) On se sentira un peu plus dans le coup. d) On passera un bon moment en famille.

31. D'ici au 31 janvier, une foule de petites choses nous viendront sûrement encore à l'esprit pour continuer d'améliorer petit à petit notre quotidien. Afin de ne pas les oublier, on en dresse la liste et on se promet de les attaquer une à une... au cours des mois à venir. Pas de stress, pas de pression. On y va à notre rythme. Ce qui compte, en bout de ligne, c'est de prendre soin de nous et des gens qui nous entourent sans se fixer d'objectifs impossibles à atteindre.

Pour en savoir plus Si l'envie nous prend de continuer à adopter de bonnes résolutions pendant tout le reste de l'année mais que l'inspiration nous manque, quelques suggestions de lectures inspirantes:
  • 300 conseils Bien-être, par Marie Borrel et Anne Dufour, Hachette, 2004, 608 p., 24,95 $.
  • Les Bonnes Résolutions des paresseuses, par Marie Belouze-Storm, Marabout, 2006, 316 p., 10,95 $.
  • Commentaires

    Partage X
    Psychologie

    Résolutions: visez... petit!

    Se connecter

    S'inscrire