Psychologie
21 juin 2011

Quel genre d’amie êtes-vous?

Par Karine Vilder, Coup de pouce, juin 2011

Auteur : Coup de Pouce

Psychologie
21 juin 2011

Quel genre d’amie êtes-vous?

Par Karine Vilder, Coup de pouce, juin 2011

Même si chaque amitié est unique, certaines amies typiques ressortent du lot. Cochez les affirmations qui vous ressemblent le plus (ou qui définissent le mieux votre meilleure amie) pour savoir quel genre d'amie vous êtes.

 

La maternelle

C'est nous si on...

... sait mettre les gens à l'aise.
... a souvent une oreille rouge parce qu'on a longtemps parlé au téléphone.
... trouve facilement les bons mots quand ça va mal.
... est toujours de bon conseil.
... aime prendre soin de nos copines.

À quoi on la reconnaît. C'est spontanément celle à qui on a envie de parler lorsqu'on n'a pas le moral, qu'on est coincée au lit avec 40 de fièvre ou qu'on a des ennuis. En gros, c'est notre confidente numéro un. Car, même si elle n'est pas officiellement psy, elle possède une étonnante capacité d'écoute et a le don de nous réconforter ou de nous dire ce qu'on a besoin d'entendre, deux qualités qui la rendent exceptionnelle à nos yeux.

Ses bons côtés. Elle ne nous juge pas et nous accepte telle qu'on est, peu importe nos états d'âme. On peut également l'appeler ou débarquer chez elle à tout moment sans qu'elle nous envoie promener.

Ses mauvais côtés. Elle nous connaît comme le fond de sa poche et n'a pas sa pareille pour nous tirer les vers du nez, ce qui lui confère un certain pouvoir. Sans pour autant vouloir exercer son ascendant, elle peut avoir tendance à nous materner ou à s'ingérer dans nos affaires.

C'est moi tout craché

Félicitations! Il n'est pas donné à tout le monde d'être à la fois clairvoyant et généreux de sa personne. Mais, comme notre petit côté Mère Teresa attire fréquemment les gens à problème, on doit veiller à bien choisir nos amies pour ne pas finir sur un divan! Après tout, charité bien ordonnée commence par soi-même.

C'est ma meilleure amie

Si on tient à conserver longtemps son amitié, il ne faut surtout pas que cette relation se limite à: «Je parle, elle m'écoute.» Elle aussi doit pouvoir s'épancher quand elle en a gros sur la patate et elle ne doit pas sentir qu'on l'appelle seulement quand on file un mauvais coton. Ce qu'on veut éviter? Devenir dépendante de ses conseils ou ne plus pouvoir prendre de décisions sans son approbation.  

L'insaisissable

C'est nous si on...

... a un agenda gros comme ça.
... est à la fois sûre de nous et timide.
... n'appelle pas souvent.
... apprécie notre solitude.
... compte nos vraies amies sur les doigts d'une seule main.

À quoi on la reconnaît. En plus de jongler avec des horaires de fou, elle est plutôt indépendante et solitaire. L'un dans l'autre, on ne la voit pas souvent. Mais, depuis le temps qu'on la connaît, on a fini par s'y habituer et par accepter ce petit côté ours. Du reste, chaque fois qu'on la retrouve, c'est comme si on l'avait quittée la veille. Elle fait partie de ces rares personnes avec qui on est toujours sur la même longueur d'onde, qu'on ait envie de refaire le monde ou de parler chiffons!

Ses bons côtés. Avec elle, les reproches du genre «mais où t'étais passée?» n'existent pas. Ce n'est pas une amie étouffante ou possessive - bien au contraire! -, et c'est sans doute ce qui nous plaît tant chez elle.

Ses mauvais côtés. Non seulement n'a-t-elle pas le réflexe de prendre régulièrement de nos nouvelles, mais elle a la fâcheuse habitude d'annuler ses soirées de filles au dernier moment ou de les reporter aux calendes grecques. Ça peut être assez frustrant...

C'est moi tout craché

Être bien dans sa peau et ne pas dépendre des autres pour avancer dans la vie est tout à notre honneur. Par contre, avoir un réseau d'amis fidèles est l'un des facteurs-clés du bonheur. Alors, avant que nos copines se lassent de fréquenter un courant d'air, il vaudrait mieux leur réserver un petit moment.

C'est ma meilleure amie

Plus on va mettre de pression pour la voir, plus elle va s'éloigner. Elle a une sensibilité à fleur de peau et, pour se protéger, elle a appris à préférer la solitude aux relations absolues susceptibles de la blesser. Il faut donc la prendre comme elle vient et surtout ne pas se montrer possessive. Avec le temps, peut-être finira-t-elle par s'assouplir.

L'organisatrice en chef

C'est nous si on...

... est souvent celle qui convoque une rencontre entre amies.
... n'oublie jamais un anniversaire.
... est souvent sollicitée quand quelqu'un a un problème parce qu'on trouve des solutions à tout.
... est généreuse et spontanée.
... éprouve de la satisfaction à rassembler les gens qu'on aime.

À quoi on la reconnaît. Elle a une énergie et un sens de l'organisation hors pair. En deux coups de cuiller à pot, elle est capable d'organiser n'importe quoi. Shower, vacances dans le Sud à plusieurs, réception de dernière minute... rien n'est à son épreuve! Et, grâce aux trucs et aux contacts accumulés au fil des ans, c'est une mine de renseignements utiles, qu'elle partage généreusement avec celles qui la consultent (ce qui arrive souvent!).

Ses bons côtés. Grâce à elle, notre gang se voit régulièrement et fait des activités trippantes. Elle nous simplifie incroyablement la vie quand il y a une fête dans l'air, et on ne peut plus calculer le nombre de fois où elle nous a rendu service. En plus, elle donne sans compter et n'attend rien en retour.

Ses mauvais côtés. À force de tout prendre en charge, elle peut se montrer assez autoritaire et, quand les choses ne se déroulent pas tout à fait comme elle l'entend, on risque de la voir ruminer dans son coin.

C'est moi tout craché

Pas de doute, on est une super amie. Pour nous, rendre service et organiser des événements est devenu une seconde nature, car, plus on est indispensable, mieux on se porte! Cependant, il faut faire attention de ne pas en faire trop. Nos copines apprécient sûrement qu'on organise un souper de filles, mais elles aimeraient peut-être choisir ce qu'elles vont manger. On n'oublie pas de consulter les autres, d'accord?

C'est ma meilleure amie

Elle a beau être une pro de l'organisation, ça ne veut pas dire qu'elle doit toujours jouer les chefs d'orchestre. À quand remonte la dernière fois où on a cherché à savoir si elle en avait vraiment envie? Si on tient toujours pour acquis qu'elle va diriger les opérations, elle pourrait finir par se sentir exploitée ou cantonnée à un rôle qui lui draine de plus en plus d'énergie.

La fille de party

C'est nous si on...

... est hyper sociable.
... rechigne à l'idée de s'encabaner tout un week-end.
... est toujours prête à faire la fête.
... n'éteint jamais notre cellulaire.
... a plus de 200 amis Facebook.

À quoi on la reconnaît. Elle respire la joie de vivre et, à ses yeux, tous les prétextes sont bons pour rire et s'amuser. Il arrive même qu'elle nous traîne de force dans des cocktails ou des partys, soi-disant pour notre bien! Mais ça ne veut pas forcément dire qu'elle est superficielle. Prendre du bon temps est sa manière de faire un pied de nez aux tracas du quotidien et de laisser sortir la vapeur.

Ses bons côtés. Dès qu'elle est dans les parages, c'est comme s'il faisait soudainement soleil. Elle seule sait comment nous dérider. Si elle n'était pas là, on n'aurait probablement pas encore surmonté notre dernier coup dur.

Ses mauvais côtés. On peut parfois la trouver trop frivole, voire fofolle. Et puis, son cellulaire qui sonne toutes les 10 minutes est une vraie plaie, surtout quand on essaie d'avoir une conversation sérieuse.

C'est moi tout craché

Avec un tempérament pareil, on a sûrement des tonnes d'amies qui se bousculent pour nous voir. Quand on est célibataire, il n'y a aucun inconvénient majeur tant qu'on ne néglige pas nos plus anciennes complices. Si on est en couple, faire passer les copines d'abord peut devenir une source de conflits. Si elles sont à ce point indispensables à notre équilibre, une seule solution: inviter notre douce moitié à faire partie de notre club très sélect de joyeuses fêtardes!

C'est ma meilleure amie

Le problème, avec les filles qui ont toujours le sourire aux lèvres, c'est qu'il peut être très difficile de cerner leur véritable état d'âme. Même tristes ou malheureuses, elles parviennent à le cacher derrière un masque de gaieté. À nous de déployer nos antennes et d'être assez perspicace pour leur apporter notre soutien dans les moments moins roses.

La charismatique

C'est nous si on...

... a la voix qui porte.
... suscite rapidement la sympathie et le respect des gens.
... possède un sens inné de la répartie.
... peut discuter facilement de plusieurs sujets d'actualité.
... n'hésite jamais à donner notre opinion.

À quoi on la reconnaît. Dans les soirées, elle tient le crachoir avec une facilité déconcertante. Même qu'on l'envie secrètement. Elle s'exprime bien et a le chic d'épater la galerie en enchaînant les histoires. Bref, elle constitue un véritable pôle d'attraction, et le simple fait d'appartenir à son cercle d'amies intimes nous donne l'impression d'être privilégiée.

Ses bons côtés. Impossible de s'ennuyer en sa compagnie. De plus, comme elle a une opinion sur presque tout, il n'y a pas meilleure interlocutrice pour engager des débats. Sur le plan intellectuel, elle est vraiment très stimulante.

Ses mauvais côtés. En société, il arrive qu'elle ne nous laisse pas beaucoup d'espace pour exprimer nos idées. Si on manque de confiance en nous, on sera rapidement reléguée au rang de faire-valoir.

C'est moi tout craché

Quel beau rôle! On le joue d'ailleurs tellement bien en toutes circonstances que peu de gens savent combien on est timide en réalité. Mais il ne faudrait pas trop forcer sur le remède afin de laisser plus souvent aux autres la chance de se raconter ou de partager leur avis. Ils ne nous apprécieront que davantage.

C'est ma meilleure amie

Elle a beaucoup d'éclat et il arrive qu'on se sente bien terne à côté d'elle. On se rappelle alors qu'elle ne cherche pas à nous éclipser et on évite d'entretenir une mentalité de victime qui, à la longue, pourrait altérer cette amitié. On trouve qu'elle prend trop place? On le lui dit avec tact. Comme elle est intelligente, elle comprendra.

 

Pour en savoir plus sur l'amitié

  • L'Art de se faire des amis, par Roger et Sally Horchow, Pocket, 2009, 176 p., 10,95$.
  • Les Vrais Amis - Bien s'entourer pour vivre heureux, par Jan Yager, Payot, 2004, 312 p., 34,95$.
  • Se faire des amis et les garder, par Pascale de Lomas, Hachette, 2005, 157 p., 17,95$.

À LIRE: À quoi ressemble une gang de filles?
Partage X
Psychologie

Quel genre d’amie êtes-vous?

Se connecter

S'inscrire