Psychologie

Les voisins se plaignent de mes enfants bruyants

Les voisins se plaignent de mes enfants bruyants

  Photographe : Philippe Germain

Psychologie

Les voisins se plaignent de mes enfants bruyants

Pas facile, quand nos enfants bruyants dérangent nos voisins. Comment faire pour régler ce conflit?

 

Ce que dit la loi

«Le Code civil ne pose pas de règles absolues, mais il nous dit de tenir compte de tous les facteurs de la situation, rappelle Me Poutré, avocat chez Éducaloi et spécialiste en vulgarisation juridique. Par exemple, à l’heure du souper, il est possible que des chaises bougent sur le plancher et incommodent les voisins d’en bas. Ça reste un inconvénient normal. Mais si on entend les enfants jouer au milieu de la nuit, ça ne l’est pas.»

Que faire?

  • Le fait de reconnaître qu’ils sont bruyants aidera d’emblée nos voisins à se calmer, croit Julie Blais Comeau, fondatrice d’etiquettejulie.com et auteure du livre Quoi dire, comment faire et quand? (Béliveau, 2014), qui propose de dire des phrases comme: «Je sais qu’ils sont turbulents, mais, habituellement, ils sont couchés à 20 h.» Bref, on reconnaît les faits et on rappelle que les bruits ne s’éternisent pas.
  • On peut aussi montrer notre bonne intention en leur disant qu’on tentera, les samedis matin, d’aller jouer au parc. «Proposer un accord qui pourrait être mutuellement bénéfique, c’est toujours gagnant», rappelle Mme Blais Comeau.

On évite...

... d’être sur la défensive et de nier notre responsabilité avec des phrases comme «Ce ne sont que des enfants!» ou «Vous n’aimez pas les enfants?», ce qui donnerait à notre voisin l’impression qu’on manque de considération pour lui.

Commentaires

Partage X
Psychologie

Les voisins se plaignent de mes enfants bruyants

Se connecter

S'inscrire